Cette plante aromatique est l’un des antibiotiques les plus puissants de la nature. Voici comment l’utiliser :

plante aromatique
Plante aromatique

Cette plante aromatique est l’un des antibiotiques les plus puissants de la nature. Voici comment l’utiliser :

Comme vous le savez , les antibiotiques ce n’est pas automatique. Les gens vont en chercher pour des choses comme les ongles incarnés, l’acné et les infections des sinus, qui finissent généralement par passer sans traitement la plupart du temps de toute façon.

Les antibiotiques peuvent être nocifs pour le système immunitaire et peuvent tuer jusqu’à 80% de notre flore intestinale, qui est indispensable pour rester en bonne santé.

Alors, quelle est cette plante antibiotique magique?

Il s’agit du basilic.

plante aromatique
plante aromatique

Effectivement, le basilic est parmi les antibiotiques naturels les plus puissants. Et le plus cool dans tout ça? Il est super facile à cultiver toute l’année.

En hiver, il peut être cultivé à l’intérieur mais de préférence sous une lampe. Il aime être à l’extérieur en plein soleil.

Alors, pourquoi est-ce que cette plante aromatique est l’antibiotique ultime?

Eh bien, il a beaucoup de choses pour lui. Le basilic contient beaucoup de vitamines A et K, ainsi que de nombreux antioxydants. Il est également riche en potassium, en calcium, en fer, en manganèse et en magnésium. C’est un super-aliment! Tout cela forme un antibiotique incroyable.

Alors, quelle est la meilleure façon de faire le basilic? Eh bien, quand j’ai une infection, mon premier réflexe est de faire du pesto.

Faisons donc un peu de pesto !

Vous aurez besoin de :

  • *2 tasses de basilic
  • 1/3 tasse de pignons de pin
  • 1/3 tasse de parmesan
  • 3 gousses d’ail rôti
  • 1/3 tasse d’huile d’olive
  • 1 cuillère à café de jus de citron frais bio
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 1/2 cuillère à café de poivre.

Instructions :

Mélangez le basilic, le fromage, l’ail et les pignons de pin dans un robot culinaire. Versez l’huile lentement tout en mélangeant. Juste un peu à la fois. Grattez le pesto sur les côtés, puis ajouter le sel, le poivre et le jus de citron.

1. Pesto doit être conservé dans un bocal en verre, et non un récipient en plastique. Il reste frais plus longtemps. Une fois congelé, le pesto se conservera pendant 2-3 mois.

Conseils:

  • 1. Vous pouvez ajouter de la roquette et des épinards pour des éléments nutritifs supplémentaires.
  • 2. Si vous êtes allergique aux pignons de pin, vous pouvez remplacer avec à peu près n’importe quel type de noix, ainsi que des graines. Les graines de tournesol, graines de chanvre, et les graines de citrouille sont excellentes.

Principes actifs et propriétés

Utilisées comme assaisonnements, elles ne peuvent donc pas procurer tous les bienfaits santé qui leur sont attribués. L’ajout de fines herbes aux aliments, de façon régulière et significative, permet de contribuer, ne serait-ce que de façon minime, à l’apport en antioxydants de l’alimentation. Par contre, la consommation de fines herbes à elle seule ne peut répondre aux besoins en antioxydants du corps.

La plupart des études sur les fines herbes ont été réalisées chez l’animal à partir d’extraits de la plante. Chez l’humain, il est difficile d’évaluer les effets santé de la consommation de fines herbes puisque les quantités consommées sont généralement faibles. ( source )

Antioxydants. Les antioxydants sont des composés qui réduisent les dommages causés par les radicaux libres, des molécules qui seraient impliquées dans l’apparition des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et des maladies liées au vieillissement. Quelques chercheurs ont évalué la capacité antioxydante des fines herbes. À l’unanimité, ils affirment que les fines herbes fraîches ont une capacité antioxydante non négligeable, parfois même plus élevée que certains fruits et légumes1-3. Cela démontre qu’effectivement, l’ajout régulier de fines herbes dans l’alimentation contribue à l’apport en antioxydants.

Le principal antioxydant retrouvé dans les feuilles de basilic est l’acide rosmarinique4. Ce dernier agirait de façon synergique avec la vitamine E, ce qui signifie que l’action antioxydante combinée de ces deux composés serait supérieure à l’addition de leur action antioxydante individuelle. D’autres acidesphénoliques5 et des flavonoïdes4 qui possèdent des propriétés antioxydantes se retrouvent également dans le basilic. ( source )

Effet antibactérien

Une récente étude scientifique effectuée avec de l’huile essentielle de basilic a démontré un effet synergique du basilic en combinaison avec un antibiotique couramment utilisé (Ciprofloxacin) dans le traitement d’une infection par les bactéries Staphylococcus aureus et Pseudomonas aeruginosa 10. Le basilic aurait donc la capacité d’augmenter l’activité antibactérienne de certains médicaments ce qui est tout à fait prometteur dans le traitement de certaines infections. D’autres études chez les humains et non in vitro doivent tout de même venir confirmées ces propos. ( source )

 Maladies cardiovasculaires. L’oxydation du cholestérol en circulation dans le sang (lipides sanguins) augmente son pouvoir athérogène, c’est-à-dire sa capacité d’adhérer à la paroi des artères et d’en réduire l’élasticité et la lumière (intérieur des vaisseaux sanguins, là où le sang circule). Ceci augmente le risque d’hypertension et de blocage des artères par d’éventuels caillots. Des chercheurs ont observé unediminution de l’oxydation des lipides, in vitro et chez l’animal, avec un extrait de basilic. L’effet antioxydant de l’extrait de basilic a été obtenu à de très faibles concentrations. Les chercheurs ont également observé une protection accrue des cellules du foie et de l’aorte contre l’oxydationin vivo6. Une autre étude chez l’animal a démontré le potentiel cardioprotecteur d’un extrait de basilic sur l’infarctus du myocarde (mort d’une partie du coeur causé par un arrêt de l’apport sanguin)7. Des études contrôlées devront être réalisées chez l’humain avant de pouvoir affirmer que la consommation de basilic joue un rôle préventif contre l’apparition de maladies cardiovasculaires. ( source )

Diabète. Une étude effectuée chez le rat a permis de mettre en évidence le potentiel hypoglycémiant d’un extrait de basilic8. Les chercheurs ont constaté que, parmi les extraits de plantes testés, le basilic entraînait la plus grande baisse du taux de sucre sanguin. Notons toutefois que c’est avec le médicament utilisé en comparaison que l’effet a été le plus marqué puisque ce dernier a la propriété de provoquer une hypoglycémie en stimulant la production d’insuline. Une revue de la littérature effectuée en 2004 conclut, quant à elle, que le basilic fait partie de quelques herbes médicinales ayant un impact potentiel sur le contrôle du diabète de type 29. Cependant, les auteurs ont également affirmé qu’il n’y avait pas de preuve suffisante pour pouvoir recommander les extraits de plantes évalués (dont le basilic) dans le contrôle de ce type de diabète. ( source )

Attention Mise en garde

-Basilic (Ocymum basilicum) :

Appelé aussi oranger des savetiers, herbe royale, grand basilic, basilic aux sauces, la plante se récolte avant la floraison. Faites-la sécher en bouquets suspendus dans des endroits aérés et prenez la en cas de digestion difficile, de plaies et blessures, de fièvre, de bronchite, d’asthme. C’est un stimulant corticosurrénal qui nettoie les reins et les intestins. Les empoisonneurs et les sorciers des temps anciens n’avaient qu’à se baisser pour ramasser, dans les champs voisins, les plantes qui leur permettaient de créer leurs redoutables formules. Leurs grimoires et leurs manuscrits ont été une source constante d’inspiration pour ceux qui, au contraire, voulaient soigner leur prochain.

À consommer avec modération sur une courte durée. Totalement  proscrit pendant la grossesse ou l’allaitement, chez les nourrissons et les jeunes enfants, en raison de la teneur élevée en estragole.

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est possible qu’un lien devienne introuvable. Veuillez alors utiliser les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

10 commentaires à propos de “Cette plante aromatique est l’un des antibiotiques les plus puissants de la nature. Voici comment l’utiliser :”

  1. Bonjour a vous je ne sais pas si je suis a la bonne adresse mais je voudrais une réponse pour la perte de l’odorat est ce que une personne qui avait perdu l’odorat la retrouver moi jai perdu mon odorat après un rhume mal soigner après diverses rencontres avec des professionnels il s’avère que mon odorat est toujour présent mais il faut que je travaille en renifland tout les matins divers épices depuis quelques temps ça reviens mais partiellement et cela va être très long alors si des personnes sont passées par des étapes identique de la mienne cela me tres plaisir de me répondre

  2. il faut congeler le pesto dans des bacs a glaçons , une fois congelé ,mettre les cubs dans des sachets, plus facile a utiliser !

  3. Aller voir une praticienne en réflexologie ou masser vous même à l’extrémité de vos orteils en commençant par côté gauche du plus petit au plus gros en insistant sur le plus gros il y a aussi du côté faciale entre le nez et la lèvre au milieu Stimuler masser avec un doigt en tournant dans le sens de l’aiguille d’une montre +au milieu du nez les 2 côté en les stimulant. ..Bon courage

  4. travail sur toi en développement personnel , qu’ est ce que tu ne sens pas dans ta vie ou autour de toi et tu retrouvera l’odorat, j’en ai fait l’expérience ça fonctionne bon courage .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*