Cet homme passe 40 ans à planter un arbre sur une île aride chaque jour, maintenant c’est une forêt géante

planter un arbre sur une île

Le 14 Août 2018. Image crédit : Shutterstock

Cet homme passe 40 ans à planter un arbre sur une île aride chaque jour, et maintenant c’est une forêt géante

En 1979, Jadav Payeng, un habitant d’Assam, âgé de 16 ans, en Inde, a fait une découverte surprenante: plusieurs serpents morts dispersés le long des berges de sable de l’île Majuli du Brahmapoutre. Ayant été déplacées par les inondations, les créatures ont ensuite été tuées en raison du manque d’ombre sur l’île.

Cette vision horrible a fortement résonné avec Payeng, l’inspirant pour agir. « Quand je l’ai vu, j’ai pensé que même nous, les humains, nous devions mourir de cette façon dans la chaleur », a-t-il déclaré à NPR . « Ça m’a frappé. » Puis Payeng a décidé de consacrer sa vie à la transformation de l’île fluviale.

Il s’est engagé à planter un jeune arbre dans son sol sablonneux chaque jour – un acte admirable qui pourrait aboutir à la forêt de Molai , une forêt luxuriante de 550 hectares. Couverte de toutes sortes d’arbres différents (en commençant par des bambous, puis des cotonniers), l’île a prospéré, attirant un public nombreux d’animaux comprenant des éléphants, des rhinocéros, des cerfs, des sangliers, des vautours, des reptiles et même Tigres royaux du Bengale.

En plus de sauver la faune et de reconstituer un écosystème coloré, le projet de boisement de Payeng a permis de préserver le paysage de l’île. Pendant l’enfance de Payeng, il avait été attaché au continent. Cependant, la nature sableuse de ses rives l’a rendu particulièrement vulnérable à l’érosion. Aujourd’hui, cependant, la terre est ancrée par les arbres, protégeant les bancs de sable des eaux difficiles du fleuve.

Maintenant connu sous le nom de «Forest Man of India», Payeng est félicité pour son dévouement indéfectible et ses contributions environnementales exceptionnelles. Pourtant, il insiste sur le fait qu’il ne peut pas s’accorder tout le mérite. « Ce n’est pas comme si je l’avais fait seul », dit-il humblement. « Vous plantez un ou deux arbres et ils doivent semer. Et une fois qu’ils ont semé, le vent sait comment les planter, les oiseaux ici savent les semer, les vaches le savent, les éléphants le savent, même le fleuve Brahmapoutre le sait. L’écosystème entier sait.  »

Jadav Payeng plantant un arbre (Photo: bijitdutta.com via Shutterstock )

Voici Jadav Payeng, l’homme des forêts de l’Inde.

Jadav Payeng dans sa forêt (Photo: bijitdutta.com via Shutterstock )

Depuis près de 40 ans, Payeng plantait chaque jour un arbre sur l’île de Majuli, une fois dénudée.

Jadav Payeng plantant une orchidée dans son banc de sable (Photo: bijitdutta.com via Shutterstock )

Son acte dévoué a transformé Majuli , une île stérile et sableuse …

Jadav Payeng dans son banc de sable (Photo: bijitdutta.com via Shutterstock )

… en une forêt luxuriante plus grande que Central Park!

Jadav Payeng dans sa forêt (Photo: bijitdutta.com via Shutterstock )

« Tant qu’elle survit, » dit Payeng à propos de la forêt de l’île de Majuli, « je survivrai ».

Jadav Payeng dans sa forêt (Photo: bijitdutta.com via Shutterstock )

Source : [ NPR ]

5 commentaires à propos de “Cet homme passe 40 ans à planter un arbre sur une île aride chaque jour, maintenant c’est une forêt géante

  1. bravo pour ce monsieur, grâce à lui ils ont une belle forêt en espérant qu’elle ne sera pas détuite par le feu comme partout en ce moment!!!!!!!

  2. Patience, ténacité dues à un grand amour de la Nature, cet homme obscur, comme quelques autres exemplaires,
    a vaincu l’adversité….
    J’adore ce message d’espoir !

  3. c’est merveilleux de voir un humain amoureux de sa planète au point de consacrer sa vie a planter et donner a son île et aux êtres vivants sur cette terre un paradis merci MONSIEUR

  4. Chaque acte journalier peut apporter sa pierre a l’edifice alors faisons chacun un acte d’amour journalier pour un monde meilleur.

  5. Homme admirable qui a tout compris.
    Chez nous dans nos villes, on coupe les arbres et on bétonne.
    Ils ont oublié ce que nous apportent les arbres, ombre, oxygène, énergie …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*