Voici certaines raisons pour lesquelles nous avons plus de mal à dormir lors d’une pleine lune

dormir lors d'une pleine lune

Le 22 Novembre 2018  Image crédit :depositphotos.com

Voici certaines raisons pour lesquelles les gens ont plus de mal à dormir lors d’une pleine lune

Par Sylvain B.

Souvent, nous entendons les gens dire « ça doit être la pleine lune » quand ils tentent de s’expliquer sur la raison pour laquelle ils ont un comportement inhabituel à certaines périodes du mois, et en particulier lorsqu’ils se sentent stressés, irritables ou incapables d’avoir un sommeil profond.

Dormir lors d’une pleine lune, pourquoi est-ce que cela est plus difficile ?

On sait que la lune perturbe généralement le sommeil, et une étude menée par l’hôpital psychiatrique universitaire de l’université de Bâle en Suisse a découvert que pendant la plein lune il y avait une baisse de 30% de l’activité delta pendant le sommeil lent dans l’électroencéphalogramme, qui est un indicateur de sommeil profond. L’étude a aussi montré qu’il fallait cinq minutes en plus aux sujets pour s’endormir lors de la pleine lune et une baisse de la qualité du sommeil.

Les chercheurs ont aussi trouvé que le niveau de mélatonine était inférieur jusqu’à quatre jours autour de la pleine lune, comparé aux autres phases lunaires, ce qui indique que la lune pourrait avoir une incidence sur notre sommeil quatre jours avant et quatre jours après que la lune a atteint son stade le plus lumineux. Les personnes étudiées ont dormi en moyenne 19 minutes de moins lors de la pleine lune que pendant la nouvelle lune, quand le ciel est très sombre.

L’étude mentionne le fait qu’il y a plus de lumière le soir lors de la pleine lune, ce qui révèle que le faible niveau de mélatonine, à cause de l’absence de noirceur, pourrait être un indicateur principal. En effet, nos rythmes circadien (quotidien) et circannuel (saisonnier) suivent de près les changements subtils. Donc quand le monde dans lequel nous vivons change, notre schéma corporel change aussi.

L’étude a aussi indiqué que le lien de la lune avec le sommeil était un mystère, indiquant:

«Il existe certainement d’importantes différences individuelles qui sous-tendent les preuves contradictoires de leur existence: certains peuvent être très sensibles à la lune. »

Ne pas réussir à dormir profondément lors d’une pleine lune n’est pas seulement dû au fait de savoir que la lune est pleine, car de nombreux sont ceux qui affirment ne pas suivre les cycles de la lune, mais quand ils se retrouvent dans l’impossibilité de dormir, ils découvrent que la lune brille dans le ciel.

Je suis capable de savoir lorsque la lune est pleine juste en faisant attention aux informations sensorielles.

Quand il y a la pleine lune, même avec des rideaux occultants je ne me sens pas fatigué la nuit, et je m’endors seulement vers 4 heures du matin, si ce n’est plus. Je manque de sommeil juste avant, pendant et après la pleine lune.

Certaines espèces marines, comme les crabes, pondent leurs œufs et se reproduisent dans l’alignement de la lumière intense de la pleine lune. Les coraux sont aussi sensibles à la lumière et plus de 130 espèces se reproduisent simultanément dans la grande barrière de corail d’Australie à chaque pleine lune, à condition que les nuages ​​ne l’obscurcissent pas.

Je pense que certains sont autant affectés parce qu’ils ont une sensibilité accrue à l’énergie, qui comprend les fréquences de la lumière. Ainsi, dès que la lune émet une énergie puissante, les personnes « sensibles à la lumière » risquent davantage d’être affectés de manière négative par la lueur de la lune.

La rétine humaine est très sensible à la lumière bleue, et lors de la pleine lune, on pense que les personnes ayant des cônes hypersensibles dans les yeux peuvent détecter les tons bleus. C’est un phénomène surprenant, connu sous le nom de décalage vers le bleu, et la raison pour laquelle il est un peu mystérieux est que l’intensité de la lumière au clair de lune est inférieure au seuil de détection de la cellule du cône humain. Notre perception visuelle est ainsi monochromatique.

L’entrée de lumière bleue, qui est plus intense lors de la pleine lune, est supposée affecter notre noyau suprachiasmatique, responsable du contrôle de notre rythme circadien. Notre rythme circadien libère de la mélatonine qui nous aide à dormir et est aussi associé à l’activité physique, à la vigilance, au niveau d’hormones, à la température corporelle, à la fonction immunitaire et à l’activité digestive. Ainsi, il semble très probable que les tonalités bleues au clair de lune que les personnes sensibles à la lumière peuvent percevoir affectent directement notre niveau d’énergie et nos habitudes de sommeil.

Les humains ont maintenant des horloges circadiennes désynchronisées et des cycles de sommeil perturbés à cause de l’invention de l’électricité et de l’utilisation de la lumière artificielle, qui peuvent perturber notre rythme naturel si nous absorbons aussi l’énergie émanant de la lune. De nos jours, de nombreuses personnes sont frustrées par le regain d’énergie soudain et l’incapacité de se détendre complètement et de dormir profondément les nuits de pleine lune. Au lieu de laisser la nature et la vie moderne se mélanger et de comprendre qu’à certaines étapes du mois, notre besoin de sommeil sera certainement réduit, il est courant que les gens se sentent perplexes et irritables.

Pendant la pleine lune, notre planète est située entre le soleil et la lune – et comme nous sommes au milieu de ces deux forces extrêmement puissantes, nous sommes soumis à une attraction gravitationnelle des deux côtés. C’est pour cela que beaucoup de personnes très sensibles à l’énergie entrante provenant de l’univers se sentent en conflit et même parfois un peu incontrôlables lorsque la lune est pleine, car notre champ énergétique est entraîné dans des directions opposées.

Découvrez également : Les 4 phases des menstruations peuvent être comparées aux différentes phases de la Lune

Ainsi, il est fortement recommandé de garder notre énergie ancrée lors de la pleine lune; ce qui signifie que pendant les quelques jours précédant, suivant et après, nous devrions boire beaucoup d’eau de préférence filtrée, ne pas boire d’alcool ni de caféine, minimiser l’utilisation de la technologie, prendre des bains de sel, méditer ou pratiquer le yoga et passer du temps en milieu naturel .

Voici certains symptômes qui sont fréquemment signalés:

>> Rêves et cauchemars vifs et intenses.

>> Se sentir impatient, facilement irrité.

>> Douleurs corporelles.

>>Sensation vibratoire dans tout le corps physique.

>> Augmentation de l’anxiété.

>> Perception, intuition et prémonitions améliorées.

>> Émotions accrues.

>> Augmentation ou diminution importante du niveau d’énergie.

>> Mauvaise concentration.

>> Changements d’humeur fréquents.

>> Envie de solitude.

Voir aussi : Dormir pendant la pleine lune, pourquoi est-ce plus difficile ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*