Pommes françaises: elles sont empoisonnées aux pesticides, la justice donne raison à Greenpeace

Pommes françaises
Pommes françaises

Pommes françaises: elles sont empoisonnées aux pesticides, la justice donne raison à Greenpeace

10 novembre 2015

L’association Nationale Pomme Poire (ANPP), qui défend de nombreux arboriculteurs normands voulait interdire à Greenpeace d’utiliser le titre « pommes empoisonnées » aux pesticides dans son rapport sur la contamination des vergers français aux produits phyto-sanitaires.

Elle demandait à la justice de contraindre Greenpeace de modifier le titre d’un rapport commençant par « Pommes empoisonnées », a vu sa demande rejetée mardi par le tribunal de grande instance de Paris.

Le rapport « Pommes empoisonnées – Mettre fin à la contamination des vergers par les pesticides grâce à l’agriculture biologique« , expliquait que les producteurs de pommes continuent à utiliser des cocktails de pesticides dans de nombreux pays européens.

Dans son ordonnance, la juge Catherine David, statuant en référé, a estimé que  « ce n’est pas la réputation de la pomme qui est mise en cause« , « mais celle des pesticides utilisés pour cultiver les pommes, ce qui n’est pas objectivement contestable« .

pommes_deux
Pommes françaises

© CC / Anthony Thomas Bueta / Flickr La pomme chasse le médecin.

L’ordonnance fait valoir que « le consommateur est doué de raison et sait pertinemment que si les sols et l’eau sont contaminés, les produits agricoles qui poussent sur ces sols à l’aide de cette eau le sont également ».

Si bien que « dire que les pommes sont empoisonnées lorsqu’elles poussent sur des sols remplis de pesticides ne constitue pas un propos dénigrant, dès lors qu’il s’appuie sur une base factuelle réelle, même si le rapport n’est pas construit avec une rigueur toute scientifique ».

L’association de défense des arboriculteurs envisage de faire appel de la décision de justice.

La France, première puissance agricole européenne, est aussi malheureusement championne du taux de pesticide dans le sang de ses habitants. Selon une étude de l’institut de veille sanitaire, ils sont présents dans notre sang à des niveaux au moins trois fois plus élevés que dans ceux des Américains ou des Allemands.

Source Pommes françaises : France 3 Normandie avec AFP 

Notez cet article

25 commentaires à propos de “Pommes françaises: elles sont empoisonnées aux pesticides, la justice donne raison à Greenpeace”

  1. Le rapport n’est pas construit avec toute la rigueur scientifique, mais les juges considèrent,mais le contraire aurait été étonnant, que la base est correcte.Les juges devraient donner a solution pour lutter biologiquement contre la tavelure.

    • Nul besoin de demander aux juges, il suffit de faire comme nos aïeux et vendre un peu plus cher avec un label garantissant l’absence de pesticides et la qualité gustative plutôt qu’une qualité esthétique m’as-tu-vue et trompe-couillon. Facile.

        • Simplement que si tu mets pas de de pesticide, tu as moins de récolte…. Donc moins de fric qui rentre… Donc tu mets de pesticide pour que la pomme soit belle et que des gens les achètes. tu achèterais des pommes type golden avec des trace marron et des petits troues.

          Car en france nous aimons ce qui est beau, pas ce qui est bon….

          Du coups on n’a du fast food plein les rue, on a des produits chimiques et cancérigène dans nos assiettes et dans nos verres….

          Et le bio n’est pas mieux… il faudrait une terre neutre sans recevoir de la pluie avec des pesticides de présent…
          Ah oui, on a polué la pluie… je vous fais pas le court mais tout ce que vous vervez sur la terre ce retrouve dans l’eau et par évaporation et bonjour les pluies chimiques…
          Donc du bio… oui, mais ou ?
          Ah oui sur mars en 2030…

          Cordialement,
          Un consommateur déçu de l’humanité…

          • On peut douter du bio certes ….. Mais quand c’est pas bio on est sûr que c’est de la merde bien chimique !

          • Bon commentaire! Je suis comme vous, désabusée. .. l’homme n’à pas de solution pour nous nourrir sainement!!
            Mais les choses vont changées, j’en suis persuadé!
            Je vous encourage vivement à vous rendre sur le site jw.org . Qui sait? Votre vie pourrait bien en être changée…

          • Pascale.. dieu ou le père noël n’a rien a faire ici.. jw, vous êtes vraiment sournois.. pour rester poli..

    • Ou tout simplement arrêter d’écouter les âneries délivrées par le dieu INRA, celui qui est derrière son ordinateur et ses statistiques, ce dieu qui essaye de contenter les préoccupations financières et commerciales imposées par l’industrie de la chimie de synthèse, les banques et les revendeurs.
      Ainsi au lieu de développer des variétés sur des critères purement mercantiles(couleur, calibre, poids) plutôt utiliser des variétés anciennes résistantes goûteuses, (bref plus proches de celui qui la mange que de celui qui en tire du profit) conservées par des paysans, des gens du sol, vous savez, ceux qui connaissent?!

      • entièrement d’ accord avec PRYBYS ! l’ INRA? Ah parlons en ! C’ est une honte ! L’ argent public sert donc aussi à des recherches ciblées douteuses ! On dénonce mais rien n’ y fait . Le monopole dans toute sa splendeur !

    • Hélas ce ne sont pas toujours des ignorants. Le problème c’est aussi que manger sainement a un coût et que certaine personne bien que sachant les maux que ça occasionne n’ont pas les moyens de faire autrement. J’ai moi même adopté tenter l’aventure 10jours Avec Des fruits et légume sain, mais jai du vite me rendre à l’évidence je n’arrivais plus à suivre. C’est aussi la tout le marché médical. Des pommes empoisonnées pour ensuite devoir aller se soigner.

  2. Mais c’est grave. Voir la France en première liste des pays européens utilisant le plus de pesticides confirme cette constatation. Faudrait penser à remédier à cette situation en optant pour les trucs bios.

  3.  » « mais celle des pesticides utilisés pour cultiver les pommes, ce qui n’est pas objectivement contestable« . »
    ce qui est certes contestable, à défaut d’une preuve concrète, c’est l’affirmation que les pommes sont « empoisonnées ».
    Même l’agriculture bio a besoin de pesticide ou alors elle ne vend pas ses pommes. L’agriculture bio permet d’ailleurs l’utilisation de pesticides « bio », mais rien ne prouve qu’ils sont moins toxiques. Pour concocter des purins pesticides (bio) il faut déjà cultiver d’autre plantes, comme le tabac, le sureau, la rhubarbe, ce qui signifie qu’on perd une part significative du terrain rien que pour cultiver les pesticides.
    https://www.encyclo-ecolo.com/Pesticides_bio

  4. Je suis étonné de lire uniquement France et Allemagne, qu’en est-il de l’Espagne avec des fruits pourris à l’intérieur, qui n’ont pas de goût. …

  5. ayant travaillée plusieurs années de la récolte au stockage puis au conditionnement et restockage jusqu’à la vente de la pomme, je peux dire que les pesticides ne sont que la partie visible de l’iceberg. car après la récolte elle va passée dans des grand bacs afin d’être nettoyée mais aussi lustrée avec une belle ‘cire’ toute appropriée pour être mise en chambre froide et en ressortir des mois après belle à croquée ! hum ! je ne mange pas de pomme

  6. en fait !, les pommes sont au même niveau que nous … le paraitre!!!, qui est devenu une priorité pour tout dans la vie 🙁 . avoir une belle voiture, avoir des fringues de marque, avoir un corps filiforme … et j’en passe.
    La meilleure chose de l’humain passe en dernier… alors les pommes !!!.
    Et poutant… que c’est bon une pomme du jardin, tordue, juteuse avec une odeur de pomme…

  7. je suis surpris d entendre le venin des uns et des autres je réponds au fan de pesticide qu il continue c ‘est leur choix s il souhaite cotiser à la mutualité sociale agricole et ne pas profiter de leur retraite ils ont raison j ai un ami qui est décédé de l leucémie la veille du mariage de son fils sa marque ? (leucémie, est favorise par les phyto comme parkinson…) mais un jour il devront répondre à la demande des consommateurs qui plus de produits sans pesticide et inversement le consommateur devra rémunérer les efforts de ceux ci .
    Ensuite le prix , je vous invite à partager les circuits court AMAP ou consommer locale ou sur les marchés (attention au vrai faut producteur)…vous pourrez trouver vos légumes et fruits locaux pour 1 € par jour c’est chère ? combien coûte votre budget portable? vacance ?
    je pense que la nourriture n a jamais été aussi peut chère la préoccupation de mes parents été de manger aujourd’hui hui c est ou l on va en vacance à peine revenu de vacance ou qu elle portable choisir !!
    BIO ne veux pas dire sans aucun pesticide soyons modeste mais si vous êtes une plante et que vous recevez directement le pesticide ou si vous le recevez indirectement ça n a pas le même effet . si vous doutez imaginer que vous recevez un coup de poing (le produit phyto atteint la feuille) ou le vent du coup de poing . Je précise qu en conventionnel le coup de poing à la force chimique d un boxeur professionnel et de l autre le coup de poing à la force d ‘un enfant .
    a la personne qui pense que l on ne peux pas produire bio je lui donne quelques recettes
    1 raisonner par l absurde éviter les variétés très sensibles tavelure (jonagold) et préférer les variétés rustiques qui ont souvent plus de gout et moins de sucre (les reinettes en sont un bel exemple)
    diminuer le nombre d arbres à l hectare pour favoriser l assèchement des feuilles
    réduire la fertilisation azoté 30 ou 40 unités suffisent (moins de tavelure moins de puceron.
    tailler les arbres pour limiter leur volume de feuilles
    trier les poommes les tavelurées = jus
    Sur l inra je serai plus modeste elle fait le travail que on leur demande en particulier si cela est l état on abouti avec des traitements qui permettent une lutte contre le carpocapse avec 10 sucres à l hectare et oui !! la larve n arrive plus à trouver le fruit . Attention l’efficacité en bio d une action est limité , pour le sucre il faut compter 60%
    attention le sucre n est pas homologué et ce qui n est pas homologué est interdit !!
    un produit chimique c est 99 % donc il faut faire fonctionner ces neurones pour améliorer cela …
    au plaisir de discuter avec vous et l on approche de mai donc en mai fait ce qu il te plait !!

    • Très instructif! Merci. Donc, j’ai raison de penser qu’on peut faire les choses autrement. C’est juste qu’on veut pas….

  8. Cessons de polariser sur Monsanto. Quand va t-on ENFIN s’intéresser à l’INRA qui ne fait pas mieux en France ? Qui crée des légumes et des fruits avec désormais 4 fois moins de vitamines ? Qui formate les fruits et légumes ? Qui crée des légumes et fruits qui résistent aux petites bêtes ? Comment sont cultivés les fraises Guariguette ? Qui est soutenu par les industriels de l’agro alimentaire ? Qui a vu le film « Manger plus pour se nourrir moins » ? Les paysans s’étaient engagés à réduire l’utilisation des pesticides. La France est le premier client Européen de Monsanto. La progression des pesticides est de 5 % par an en France… NON, les agriculteurs Français ne sont pas innocents. On nous parle de circuit court mais personne n’est choqué que les Chinois consomment du lait français, les japonais consomment nos fraises, etc. 2 poids, 2 mesures ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*