Au Portugal, 18 500 chèvres ont pour mission de lutter contre les incendies

lutter contre les incendies
Herd of goats on mountan meadow

Les chèvres sont de bien meilleures débroussailleuses que les êtres humains ou les tondeuses, elles minimisent la propagation des incendies pour pas qu’ils se propagent trop facilement.

Le pays doit faire face à de nombreux feux de forêt chaque année, mais les institutions ont décidé de réagir grâce à une technique original et écolo.

Black goats on the rocks

Et depuis le mois de mars 2018, relaye Expresso, 18 500 chèvres opèrent dans le pays pour lutter contre les feux de forêt et de maquis

La mission de ces troupeaux de chèvres est simple. La seule chose qu’on leur demande de faire, c’est de se nourrir et peut-être aussi de faire un peu de lait pour faire du fromage ou des yaourt bio. Ainsi, en débarrassant certaines zones de végétation, des bosquets et d’arbustes, elles minimisent ainsi la propagation des feux de forêt.

Un quarantaine de bergers participent à l’opération expérimental prévu pour une durée de cinq ans. Chacun d’eux gagne environ 25€ par hectare débroussaillée.

lutter contre les incendies

L’autre avantage d’une telle méthode et qu’elles peuvent débroussailler des zones difficilement accessibles car trop escarpées ou rocheuses. Elles seraient donc plus efficaces que les hommes ou les machines, souligne 20 Minutes.

Au Portugal en 2017, les feux avaient causé la mort de 114 morts, et 442.000 hectares partis en fumée, un record historique. Ces chèvres parviendront peut-être à diminuer les risques dans les années à venir.

Frédérique dumont

C’est très probablement mon père qui m’a transmis cette passion que j’essaierai moi-même de transmettre à mes enfants. Dès que j’ai un peu de temps, je profite de l’occasion pour aller observer la nature et les animaux. Par ailleurs, je m’intéresse également à tout ce qui touche la santé et les remèdes de près ou de loin, je suis fasciné par toutes les méthodes d’investigation, vérifiables et reproductibles ayant pour but de produire des connaissances. J’ai donc décidé de rédiger des articles qui touchent à ces domaines. J’espère pouvoir vous transmettre un peu de mon savoir et de mes connaissances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *