Potager: quelles sont les fleurs qui le protègent des insectes  » nuisibles « ?

potager

Image crédit : source

Potager: quelles sont les fleurs qui le protègent des insectes  » nuisibles  » ?

Bien sur, il n’existe pas d’insectes nuisibles mais il y en certains qui peuvent être préjudiciables pour vos cultures.

Heureusement la nature a tout prévue, car certaines fleurs peuvent vous aider à avoir un beau jardin. Soit en éloignant les nuisibles pour vos plantations ou en attirant les insectes nécessaires au développement d’une culture surtout si vous faites un jardin sans pesticides ou herbicides, que nous vous déconseillons fortement car ces produits phytosanitaires se retrouvent ensuite dans votre assiette.

Des fleurs au beau milieu des légumes de votre potager ?

Mais bien sûr car elles attirent les insectes utiles. Bourdons, coccinelles, abeilles, papillons ou encore guêpes jouent un rôle indispensable pour la pollinisation de vos plants de légumes ou de fruits.

La présence des insectes pollinisateurs est  primordiale au bon développement de vos fruits, tomates, aubergines, courges, haricots, ou encore concombres, car lors de leurs déplacements ils transportent des grains de pollen des anthères mâles d’une fleur vers le stigmate femelle d’une fleur.

Certaines fleurs repoussent également d’autres insectes indésirables ou luttent contre le développement des maladies dans votre potager.

Le tout est de bien savoir les choisir et les marier. Il vous faut au moins 1/3 de fleurs parmi vos légumes si vous les voulez bien protégés.

Image crédit : source

L’oeillet d’Inde

Cette fleur éloigne :

  • les pucerons,
  • les altises, un coléoptère qui s’attaquent aux choux,
  • les nématodes et les aleurodes des racines de tomates.

L’oeillet d’Inde renforce la vigueur des légumes du potager.

Vous devez le planter : :  La plantation des œillets d’Inde achetés en jardinerie se fait à partir des mois d’avril-mai. Les semis se font sous serre à partir de mars, avant de les mettre en terre en mai.

Le souci

Il attire les syrphes, insectes dont les larves se régalent des pucerons, qui sont nuisibles pour vos légumes.

Il est efficace pour  repousser :

  • les mouches blanches, qui s’attaquent particulièrement aux tomates,
  • les doryphores, nuisibles de la pomme de terre,
  • la piéride du chou.

Vous devez le planter :  Au cours du mois d’avril.

La capucine

Elle attire sur elle les pucerons, et donc les éloigne des légumes.

La capucine attire également les coccinelles qui se nourrissent de pucerons.

Vous devez le planter :   Lorsque la terre est bien réchauffée, au mois de mai.

Image crédit : source

Le tournesol

Ces belles fleurs jaunes favorisent le développement des concombres. On n’hésite donc pas à en planter quelques-uns à côté de ces derniers.

Vous devez le planter :  La période de semis des tournesols commence au printemps sous abri mais il faudra attendre le mois de mai pour les semer en plein terre.

Le myosotis

Si vous plantez des myosotis à proximité de vos pieds de framboisiers, ils éloigneront les vers qui peuvent leur être fatals.

Vous devez le planter :  À la fin de l’automne, dans les derniers jours de novembre, début décembre.

Le chardon

Le chardon repousse les limaces et les escargots alors même qu’on aurait tendance à le prendre pour une mauvaise herbe. Au contraire, il est l’allié indéniable de votre potager.

Vous devez le planter :  À l’automne.

La bourrache

Cette plante attire les insectes mellifères, qui sont indispensables au développement des tomates, courgettes, et autres légumes et fruits.

Elle est efficace pour  repousser :

  • le sphinx de la tomate
  • les limaces et escargots

Vous devez le planter :  À partir de mars.

La lavande

Avec cette plante au parfum envoutant, les fourmis et autres pucerons se détourneront de vos plantations. Un énorme atout  !

Vous devez le planter : À l’automne, même s’il est encore possible de la planter au début du printemps.

 

7 commentaires à propos de “Potager: quelles sont les fleurs qui le protègent des insectes  » nuisibles « ?”

  1. Merci. Pour avoir donné ces bonnes idées de plantations de fleurs pour éloigner les insectes des légumes. Je vais en tenir compte. C’est surtout des limaces et escargots que j’ai dans mon petit jardin.

    • Les limaces et escargots s’attaquent aux légumes parce qu’ils ne trouvent rien d’autre à manger, d’où l’importance de rendre à la terre et directement près des légumes les herbes de tondes, les feuilles, les déchets de légumes….
      Savez vous que faire un composte envoie du CO2 dans la nature, alors que ces mêmes végétaux posés directement au sol non ? Il y a de plus en plus d’articles sur ce sujet, mais les mauvaises pratiques ont la dent dure ( bêchage, compost…..).

      • Par définition la décomposition de la matière organique (MO) dégage du CO2, mais aussi de l’eau et de l’énergie. Cette décomposition est nécessaire pour transformer la MO, non assimilable par les plantes en éléments minérales que les plante pourront absorber. Cela se passe en 3 phases, la phase de production de CO2, la minéralisation et enfin l’humification dont le produit, l’humus, entre dans la formation du complexe argilo-humique. Le fait de poser les déchets verts sur le sol lance le processus de décomposition donc le dégagement de CO2. De plus les limaces et escargots se nourrissent de MO fraîche, pas de MO en voie de décomposition. En revanche vous avez raison lorsque vous dites qu’il faut rendre au sol ce que la plante a prélevé pour son alimentation.
        Pour ma part, si effectivement labour, bêchage et autres travailles du sol sont à bannir, le compostage ou mieux le vermicompostage sont des pratiques à développer.

  2. Il est également impératif de ne jamais laisser la terre à nue, sauf au printemps pour faciliter le réchauffement du sol avant des semis par exemple. On peut le couvrir d’un couvert végétale vivant, plantations, ou mort, paille ou autre, afin de pas exposer les micro-organismes à une lumière /chaleur etc trop intense. L’autre intérêt d’avoir un couvert végétale est de favoriser la circulation des micro-mammifères, comme la musaraigne ou plus gros le hérisson. Deux partenaires du jardinier qui vont manger limaces et escargots. Enfin certaines des plantes citées, souci, bourrache, capucine, etc, sont comestible ce qui ne gâche rien.
    Enfin la notion de nuisible en écologie n’existe pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*