Janzé

Race locale traditionnelle, originaire de Janzé, chef-lieu de canton d’Ille-et-Vilaine situé à 25 km au sud-est de Rennes.Certainement le dernier vestige d’une population de gélines noires qui peuplaient autrefois la Bretagne.

La poule de Janzé tue les frelons asiatiques !

Un apiculteur a eu l’idée d’utiliser des poules pour lutter contre le frelon asiatique. Une technique d’une redoutable efficacité bénéfique aux abeilles, aux poules comme à l’apiculteur.

Le frelon asiatique est aujourd’hui parfaitement implanté en Europe. Il occupe 60 départements français et se retrouve en Belgique, en Espagne et au Portugal tout en continuant à se propager. Cet insecte attaque les abeilles et les tue pour s’en nourrir. L’espèce invasive est ainsi capable de décimer des ruches entières. Il faut dire que les ouvrières constituent pour lui une source abondante de protéines. Malheureusement, ce prédateur est difficile à combattre.

Les frelons asiatiques, sont une véritable calamité. On dit qu’ils seraient arrivés en France dans des poteries en passant par Bordeaux et depuis, leur expansion s’étend d’années en années. En faisant au passage des ravages chez les abeilles qu’ils attendent tranquillement en faisant du vol stationnaire à l’entrée des ruches. Quand elles reviennent chargées de pollen, ils les cueillent au vol, les décapitent et les dévorent.

Parmi les solutions expérimentales pour stopper cette invasion, celle d’un agriculteur d’Ille-et-Vilaine sort du lot. Pomiculteur en bio, Christophe Bitauld possède plusieurs vergers dans lesquels il a déjà introduit des moutons pour régler le problème des herbes. Ca c’est fait. Mais à son tour, il s’est trouvé confronté à l’arrivée du frelon asiatique qui crée de grosses perturbations dans son écosystème en tuant quantité d’abeilles. Et si elles ne sont pas là, qui va polliniser les arbres fruitiers ? Christophe Bitauld a cherché la solution. Et celle qu’il a trouvée est à ce point originale qu’il vient de remporter un concours d’idées pour le monde agricole, en recevant au passage une dotation de 5.000 euros.

janze

Très active, elle aime les vastes parcours et prend très facilement le vol. Actuellement, elle est utilisée comme auxiliaire dans les vergers cidricoles pour lutter contre les insectes ravageurs. La race est en cours de reconstitution suite à son extinction dans les années 1980.

Un camping-car pour poules

Son idée part d’un constat : la poule noire de Janzé, originaire de cette commune d’Ille-et-Vilaine, a une double caractéristique. Non seulement elle est capable de monter dans les arbres mais elle a la particularité d’être friande de frelons asiatiques qu’elle attrape d’un coup de bec quand ils sont en vol stationnaire. Elle les décapite et les dévore, se comportant ainsi de la même façon que les frelons à l’égard des abeilles. Prends ça dans les dents, super-frelon  !

Mais bon, les poules on ne peut pas les lâcher dans les vergers comme les moutons. D’où l’idée très singulière de l’agriculteur : il a aménagé une remorque comme le camping-car de Tonton Marcel pour pouvoir transporter ses poules dans ses différents vergers. A l’intérieur, tout est prévu pour que les pensionnaires puissent pondre leurs œufs et faire leurs petites affaires. Il ne manque que la télé pour que les poules suivent l’Euro et regardent nos Coqs bouffer les Macaronis ou les Rosbeefs. D’ailleurs, avec leurs crêtes, nos footeux n’ont-ils pas une vraie touche de gallinacée de Janzé ?

Et sur le côté de la remorque, qu’est-ce qu’il y a ? Une petite porte par laquelle les poules peuvent entrer et sortir pour aller régler leur compte aux frelons malfaisants. C’est pas beau ça ? Alors, allez les coqs, allez les poules, allez Janzé ! Les frelons, c’est sûr, vont se faire tailler un short.

Source : Bretagne Bretons

Notez cet article