Pourquoi il est important de ne pas ignorer son intuition dans les relations

pas ignorer son intuition dans les relations

Le 6 novembre 2018. Image crédit :depositphotos.com

Pourquoi il est important de ne pas ignorer son intuition dans les relations

Par Louise Meunier

Je pense qu’au fond de nous, nous craignons de découvrir notre propre vérité.

Que la vérité en question apparaît sous forme de mots ou d’actes associés à des choix d’amour, de vie ou de carrière, habituellement nous en savons bien plus que ce que nous pensons.

Au fond de nous, nous connaissons déjà la vérité, et elle est rarement belle.

Si j’avais suivi ma propre intuition il y a de cela plusieurs années, j’aurais fait attention aux avertissements récurrents et mon mariage ne se serait pas soldé par un divorce.

Je me suis retrouvée dans des désaccords intenses et déroutants, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, très tôt dans la relation, et j’ai rapidement eu le sentiment de vivre dans une lutte de pouvoir constante avec mon mari et également sa famille.

Je n’avais pas conscience que pendant presque toute ma vie d’adulte, j’avais toujours besoin de tout justifier à presque tous ceux qui croisaient mon chemin – justifier, expliquer, demander l’approbation, prouver ma valeur, encore et encore. Je n’avais jamais vraiment compris à quel point mon besoin de tout justifier, serait préjudiciable à ma voix et à ma confiance en moi.

Dans le contexte de ces discussions inconfortables avec sa famille, j’ai capitulé quand j’ai dit «Je suppose que tu as raison».

Je suis allée voir mon partenaire en espérant qu’il apaiserait cette tension qu’il y avait avec sa famille. J’étais convaincue qu’il comprendrait pourquoi je pouvais être aussi blessée. Je pensais qu’en lui ouvrant mon cœur à propos de la situation, il prendrait ma défense.

Mais au lieu de cela, sa famille passait avant tout et il a exigé que je leur fasse mes excuses.

Les excuses que j’ai présentées pudiquement ont été accueillies avec la phrase «Désolé que tu l’aies pris ainsi», une phrase qui ne laissait que peu de place à la guérison mutuelle ou à un véritable pardon.

Voici ce que mon sentiment d’angoisse interne me disait:

«Au cœur de mon être, je suis persuadée que je ne me trompe pas dans cette situation et on me fait culpabiliser. C’est injuste. »

Le simple fait de ressentir le besoin de remettre en question une certaine vérité – que ce soit la nôtre ou celle d’un partenaire, devrait nous amener à réfléchir à la situation ou à la relation avant d’avancer.

Ce sentiment est tellement important, il s’agit de notre intuition.

J’ai dû trouver le courage de chercher l’aide d’un thérapeute pour savoir si j’étais trop émotive ou irrationnelle dans mes attentes de ce à quoi devrait ressembler l’amour et le soutien dans une relation, ou si mes réactions étaient justifiées.

En réalité, il se trouve que j’avais raison.

J’ai poussé un grand soupir de soulagement quand le thérapeute m’a dit que je n’étais absolument pas folle. Je devais écouter les signes que l’univers m’offrait.

Écouter son intuition et accepter la vérité sur une situation a tendance à être le chemin le moins fréquenté, car nous devons surmonter nos craintes.

Voici quelques questions que nous pouvons nous poser pour nous écouter notre intuition:

« Pourquoi l’idée d’assumer ce nouveau rôle me laisse-t-elle plus de questions que de bons sentiments? »

« Pourquoi ne puis-je pas me débarrasser de ce sentiment qu’il / elle ne me dit pas toute la vérité ou cache quelque chose? »

« Pourquoi je ne me sens pas moi-même quand je suis avec cette personne? »

Si nous prenons une profonde respiration, nous réaliserons que notre âme connaît déjà la vérité, et vous risquez probablement de ne pas apprécier ce que votre âme a à dire.

Pourtant, en tant que chercheurs de vérité et êtres conscients et authentiques, nous devons trouver la force et le courage d’être à l’écoute de notre conscience intérieure.

Pour cela il faut simplement être suffisamment résilient pour écouter ce qu’elle a à nous dire.

Voir aussi : Je pensais ressentir une grande souffrance en te laissant partir Lire également : Trop c’est trop : parfois, il n’y a pas de mal à couper les ponts avec des membres de votre famille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*