profitsCrédit photo : Shutterstock

Les profits de Monsanto sont en chute libre, les consciences s’éveillent !

Monsanto étant surement l’une des entreprises la plus détestée au monde, voici une nouvelle qui devrait en réjouir quelque-uns : le géant des biotechnologies agricoles vient d’annoncer une chute record de ses profits !

Le géant américain de l’agroalimentaire rencontre pour la première fois de son histoire une chute de 25% de ses profits au second trimestre 2015. PCB, agent orange, dioxine, OGM, aspartame, hormones de croissance, herbicides (Lasso et Roundup)… nombre de produits qui ont fait la fortune de Monsanto ont été entachés de scandales sanitaires et de procès conduisant parfois à leur interdiction. Mais rien n’a jusqu’ici freiné l’irrésistible ascension de cet ancien géant de la chimie reconverti dans la biogénétique et passé maître dans l’art du lobbying. Mais comme on vous l’a dit, Monsanto connait une chute drastique de ses bénéfices de 25 %.

Cette chute peut s’expliquer par la haine des citoyens fuyant en masse les produits phares de Monsanto.  Mais ce n’est pas tout. La firme américaine rencontre aussi des difficultés à vendre son produit vedette: les ventes de l’herbicide RoundUp ont fondu de 34% au quatrième trimestre 2015.

Crédit photo : Shutterstock

Pour expliquer sa contre-performance, Monsanto évoque une conjoncture défavorable à l’agriculture. Et on ne peut pas lui donner entièrement tort (la hausse du dollar et l’instabilité du marché lui ont par exemple été clairement défavorables). Mais d’autres raisons, plus profondes celles-là, ne peuvent être occultées :

  • La demande en alimentation biologique ne cesse de croître et rien n’annonce un essoufflement de cette tendance.
  • La société prend conscience de des ravages des pesticides et des herbicides sur notre santé et sur notre environnement.
  • De plus en plus d’agriculteurs se tournent vers des semences non génétiquement modifiées.
  • L’image de marque de Monsanto est au plus bas.
Crédit photo : Shutterstock

Signe concret de cette profonde mutation qui ressemble de plus en plus à une prise de conscience : les ventes de l’herbicide Roundup ont fondu de 34% au quatrième trimestre 2015 ! Et, a priori, elles ne sont pas près de rebondir : en France, ce produit sera définitivement banni des jardineries dès 2019.

Du coup, la firme redimensionne déjà sa voilure : selon Reuters, 2 600 postes vont être supprimés dans le monde, soit 16% des effectifs totaux.

La fin de Monsanto n’est certainement pas pour demain : même en chutant de 25%, les profits de la multinationale se comptent toujours en milliards de dollars. Mais la tendance, elle, semble irréversible : nous sommes de moins en moins nombreux à vouloir avaler des produits génétiquement modifiés et/ou aspergés de produits chimiques type pesticides et herbicides. Et ça, c’est une très grande nouvelle !

Nos politiques ne veulent pas interdire les produits suspects qu’on retrouve dans notre alimentation ? Peu importe ! Dans le monde d’aujourd’hui, ceux qui font la loi, c’est nous, les citoyens/consommateurs : arrêtons d’acheter et les firmes arrêteront de produire !

Enfin, selon le site Reuters, 2 600 postes vont être supprimés dans le monde, soit 16% des effectifs totaux.

Une prise de conscience collective est en train de se mettre en place. Notons enfin que l’herbicide RoundUp sera définitivement interdit à la vente en France en 2019…

Source : Natural Society

Notez cet article