Un psychologue de Harvard révèle que le TDAH n’existe pas vraiment

tdah-2

Un psychologue de Harvard révèle que le TDAH n’existe pas vraiment

Jerome Kagan n’est pas seulement un professeur titulaire à l’une des universités les plus prestigieuses du monde, il est également considéré comme l’ un des meilleurs psychologues au monde. En fait, ses collègues universitaires ont classé Kagan comme le 22 ème psychologue le plus éminent du 20 e siècle. Ce classement a classé cet excellent professeur devant Carl Jung (Oui – CE Carl Jung), qui a été classé 23 e .

Donc, si quelqu’un a gagné le droit de critiquer l’un des troubles mentaux les plus diagnostiqués aujourd’hui, c’est Jérôme Kagan. Et il le fait.

Selon Kagan , le TDAH n’est pas une vraie pathologie. C’est vrai, il pense que le trouble de déficit de l’attention / hyperactivité est un canular complet. Inutile de dire que la déclaration de Kagan a ébouriffé beaucoup de plumes. Les psychologues et les autres professionnels de la santé sont passés à l’offensive, en essayant de discréditer les déclarations de Kagan.

« … (le trouble de déficit de l’attention) est une invention. Chaque enfant qui ne réussit pas à l’école est envoyé voir un pédiatre, et le pédiatre dit « C’est le TDAH, voici de la Ritaline ». En fait, 90 % de ces 5,4 millions d’enfants n’ont pas un métabolisme anormal de la dopamine. Le problème, c’est que si le médicament est disponible pour les médecins, ils feront le diagnostic correspondant ».- Jerome Kagan, psychologue et professeur à l’ Université de Harvard.

MAIS, QUAND VOUS ÊTES CONSIDÉRÉ COMME UN PSYCHOLOGUE PLUS INFLUENT QUE CARL JUNG ET IVAN PAVLOV, IL EST TRÈS DIFFICILE DE VOUS DISCRÉDITER.

Donc, que se cache t-il derrière cette histoire?

Le problème de l’argent

Kagan est cinglant dans sa critique de l’industrie pharmaceutique. Selon Kagan, il y a trop d’argent qui circule de la vente de médicaments d’ordonnance et cela crée un certain nombre de problèmes.

Tout d’ abord, les médecins peuvent bénéficier financièrement de la promotion et de la prescription de certains médicaments. Bien sûr, cela peut inciter les professionnels médicaux à diagnostiquer davantage de maladies pour gagner un revenu supplémentaire. Certains médecins gagnent plusieurs centaines de milliers de dollars juste en travaillant avec l’industrie pharmaceutique. Selon Kagan – et la plupart – c’est à la fois une pratique immorale et corruptrice.

Deuxièmement, les compagnies pharmaceutiques ont une influence considérable sur le processus politique. « Big Pharma » dépense des milliards de dollars chaque année auprès des politiciens pour obtenir ce qu’ils veulent. Selon Kagan, cela contribue aux influences corruptrices au sein de Washington DC et ailleurs.

tdah

Le problème du mauvais diagnostic et des sur-diagnostics

Selon Kagan, «Si vous faites des entrevues avec des enfants et des adolescents âgés de12 à 19, alors 40 pour cent peuvent être classés comme anxieux ou déprimés. Mais si vous regardez de plus près et que vous vous demandez combien d’entre eux sont sérieusement affaiblis par cela, le nombre se réduit à 8 pour cent.  »

Kagan utilise la dépression comme un exemple ici, mais il dit que les erreurs de diagnostic – et donc le sur-diagnostic – se produisent à travers toute une gamme de problèmes de santé mentale. En termes simples, tous ceux qui affichent un symptôme ou un comportement n’ont pas de problème de santé mentale. Surtout les enfants, qui sont un « peu » sujets à l’imprévisibilité.
Le mauvais diagnostic conduit au sur-diagnostic, selon Kegan. Selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), «environ 11% des enfants 4-17 ans (6,4 millions) ont été diagnostiqués avec le trouble de déficit de l’attention à partir de 2011. »

Kagan fait aussi le point que la plupart des enfants atteints de TDAH tombent dans une catégorie: « Qui est diagnostiqué avec le trouble de déficit de l’attention ? Les enfants qui ne sont pas bons à l’école. Cela ne se produit jamais avec les enfants qui réussissent bien à l’école.  Et si on faisait du tutorat à la place de l’enseignement?  »

TDAH

La réponse

Selon l’estimation de Kagan, un certain nombre de grands problèmes existent dans l’ensemble du démon de la psychologie. Alors qu’il est très critique concernant le sur-diagnostic du TDAH , et pour une bonne raison, les problèmes dont parle Kagan couvrent l’ensemble du domaine de la santé mentale. Et il n’y a pas de réponses simples à cela.

Mais Kagan est catégorique, les professionnels de la santé mentale doivent changer leur approche pour diagnostiquer le TDAH, la dépression, l’ anxiété et d’ autres troubles.La réponse? Les psychiatres et les autres professionnels de la santé mentale doivent commencer à faire des diagnostics similaires à la plupart des autres médecins: . En examinant les causes, et pas seulement les symptômes. Encore une fois, surtout avec les enfants, qui souvent n’ont pas une grande capacité (ou le désir) de s’expliquer pleinement.

Bien sûr il ne dit pas que cela sera facile. En fait, lorsqu’il est confronté à la critique récente qu’il laisse entendre que les maladies mentales sont une invention de Big Pharma et d’autres, Kagan passe à l’offensive:

« Il y a des malades mentales qui ont besoin d’aide. Une personne qui achète deux voitures en une seule journée et qui est incapable de sortir du lit le lendemain a un trouble bipolaire … Il y a des gens qui, soit pour des raisons prénatales ou héréditaires, ont de sérieuses faiblesses dans leur système nerveux central qui les prédisposent à la schizophrénie, la maladie bipolaire, l’anxiété sociale ou les troubles obsessionnels compulsifs. Nous devons distinguer ces gens … « 

En d’autres termes, les responsables de l’administration de médicaments qui altèrent le cerveau des enfants ont besoin de chercher un peu plus profond. Cela ne semble pas être une proposition déraisonnable.

REFERENCES:
CDC (2016) DATA & STATISTICS. AVAILABLE AT: HTTP://WWW.CDC.GOV/NCBDDD/ADHD/DATA.HTML (ACCESSED: 4 NOVEMBER 2016).
(2012) SPIEGEL INTERVIEW WITH JEROME KAGAN: ‘WHAT ABOUT TUTORING INSTEAD OF PILLS?’ – SPIEGEL ONLINE. AVAILABLE AT: HTTP://WWW.SPIEGEL.DE/INTERNATIONAL/WORLD/CHILD-PSYCHOLOGIST-JEROME-KAGAN-ON-OVERPRESCIBING-DRUGS-TO-CHILDREN-A-847500-2.HTML (ACCESSED: 4 NOVEMBER 2016).

71 commentaires à propos de “Un psychologue de Harvard révèle que le TDAH n’existe pas vraiment”

  1. Le industries pharmaceutiques se créent des client pas des patients, elles cherchent plus à soigner les symptômes que soigner les causes, parce qu’un client guéri ne consomme plus de médicament, alors qu’un client en soins…

    Pourquoi une grosse société pharmaceutique allemande rachète une société agroalimentaire qui avait déjà internationalement une réputation sulfureuse ?

    je vous laisser tirer vos propres conclusions.

    • Donc selon ce que vous dites, et vous devez vous y connaître, les médicaments administré au gens diagnostiqué du tdah servirais à guérir les symptômes de la maladie plutôt que les causes?
      Alors je vous pose la question, qu’est ce qui cause le tdah?

      • …pour avoir un enfant diagnostiqué tda/h, et pour enseigner dans le primaire, effectivement on ne soigne que les symptômes pas l’origine du trouble. il ne disparait en principe jamais, on apprend à vivre avec, à gérer , à compenser avec des astuces… je crois aussi qu’on (le corps médical, les parents aussi parfois) préfère aller directement à la médication plutôt qu’à la recherche d’une autre solution…mais je pense sincèrement que pour certains enfants/ados/adultes, le trouble de l’attention est réellement présent et que la prise de rilatine ou autre médicament du genre, les aide vraiment dans la gestion du quotidien.
        Après, dans l’idéal, il faut aussi une prise en charge complète (aide au niveau psycho, relationnel, etc…)
        L’origine du tda/h peut être multiple (souffrance fœtale, accouchement compliqué avec manque d’oxygène par exemple… je ne suis pas médecin, là je ne ferai pas de pronostique).

        • je pose des questions à ce sujet….considérant la santee de ma fille ..il y aurait pas de raison qu’elle eut un enfant TDAH …moi j’accuse les anovulants que les jeunes filles prennent à partir de seize ans….

          • j’ai 62 ans, ma mère n,en a jamais pris, et quand j’étais JEUNE, on m,aurait dit que je suis TDAH, mais ce n,est pas comme ça qu’on m,a traité….

          • ma mere ne prenait pas la pillule et je suis tdah comme mon pere =) je ne l ai pas prise non plus et mes 3 enfants sont TDAH =) je crois que tu va devoir trouver une autres explication (mais soit le bébé a manqué d oxygene a la naissance ou ça vient de votre famille ou celle du pere, y a pas de mystere c’est du 80% transmission genetique)

        • Enfin une réponse qui a de l’allure. J’évalue plusieurs enfants par année. Dès qu’ils peuvent marcher ils se distinguent des autres. Ils bougent constament, grimpent où il ne faut pas, ne respectent pas les consignes…. Cependant à l’âge scolaire quand son prof vous rapporte qu’il est lunatique, distrait et qu’il dérange, qu’oublie ses devoirs, ses mitaines, sa tuque… le tout confirmé par ses parents qui on rempli un questionnaire qui coïncide avec la description d’un TDAH, ALORS SEULEMENT JE VAIS PRESCRIRE UN PSYCHOSTIMULANT. N’en déplaise au savant psychologue, mais le TDAH existe, c’est une manifeste chez l’enfant et aussi chez l’adulte. Attention cependant de ne pas confondre avec la maladie bipolaire de l’adulte.

      • p la cause du tdah est simplement que l enfant ne rentre pas dans le cadre scolaire que notre sociéte a inventer au lieux de changer l’approche de l’éducation en ver nos enfants ! dés qu’il a de la dificulté a rester concentrer on le diagnostique le tdah au lieu de comprendre sa force dans un certain domaine qui motive cette enfants et de l’éduqué dans ce sens !!

        • Je travaille en éducation et je suis entièrement d’accord avec votre commentaires. Mais nous vivons dans une société de performance!! On veut des « tits » génies!!

          • Je m appele freddy j ai un garçon qu on donne du ritaly a mon insu .quand je suis aller voir la direction avant d être au courant de cette médication, la directrice et l éducatrice m ont dit que mon fils raisonner comme un enfant de 9 ans alors qu il en a que 5 ans . A la place de lui donner cette drogue pourquoi ne pas le placer avec les enfants de cet âge la a l école. Moi même je suis normal je suis aller en premier primaire a l âge de 4 ans …..

        • Je suis parfaitement d’accord avec Vous, M. Brazeau. Accusé, jugé et condamné, est beaucoup plus facile, que de ce regarder dans un miroir!

      • Les ondes électromagnétiques artificielles!! Le TDAH pour les enfants et la Fibromyalgie pour les adultes. Ce sont les 2 plus gros diagnostiques masqués par ces industries!

      • Les ondes électromagnétiques (radio fréquence) wifi, bluethoot, haute fréquences cellulaires, basses fréquences électriques et tous ce qui est sans fil, tout cnfondu touche et endommage le système nerveux central des individus et encore plus les jeunes enfants car leur cerveau à la naissance n’est pas développés…https://tempsreel.nouvelobs.com/sante/20160708.OBS4251/enfants-leurs-fonctions-cognitives-affectees-par-les-ondes-electromagnetiques.html

      • En supprimant gluten et lait disparition des Toc de mon fils ( et de son eczéma ) , attention stabilisée, en une semaine.
        Voir Gaps (syndrome entero-psychologique).

  2. aaah le bon vieux duel psychologue vs science de la santé mentale. les pauvres psychologues qui eux n ont pas la possibilité de prescrire des medicaments bouhouuuu

  3. Aux administrateurs / journalistes de ce site: dans quel pays êtes-vous basés?

    Pour la suite de mon commentaire je vais partir sur l’hypothèse que vous êtes en France.

    Vous êtes malheureusement tombés dans le piège du biais cognitif de généralisation: le processus de diagnostic aux USA est très différent du processus de diagnostic en France. Vos laissez par conséquent entendre que trop d’enfants sont diagnostiqués et traités à tort comme ayant un TDAH en France, alors que le psychologue parle seulement de la situation aux USA.
    De plus votre titre est intellectuellement malhonnête: le TDAH n’existerait pas alors que 10% des diagnostics aux USA son avérés, d’après ce même psychologue?

    Moi je vais m’en remettre, pas de souci j’ai le sens de l’humour ;-p
    Par contre ces enfants avec TDAH qu’on laissera seuls face à leur difficultés ils risquent bien d’y laisser leur avenir dans la vie. C’est dramatique.

    • Au québec aussi c’est très difficile d’obtenir ce genre de diagnostique… pourtant l’une de mes filles malgré ce diagnostique réussi très bien à l’école et moi même je suis aller à l’université… mais depuis que je suis suivi pour ce trouble, ma vie est beaucoup plus simple… donc de dire que ça n’existe pas… pour moi, c’est une insulte!!!

      • Pareil pour ma part. ma fille est très très intelligente mais ressuis très difficilement en classe la tête dans les nuage tous le temps. Pareil pour moi, au secondaire j’ai passer des test de QI et un score de 142 rein de moins et pourtant j’ai passer mon primaire et mon secondaire en adaptation scolaire. De puis que ma fille est suivit et que elle a une médication ça vas beaucoup mieux a l’école. Moi aussi de puis que elle a eu sont diagnostique moi j’ai peu avoir le mien, je dois prendre Ritalin 2 fois par jour, le problème est que j’y pense de le prendre une fois au 2 semaine lol. donc les chose n’avance pas très vite vite chez moi (en core dans mes boites de déménagement de puis juillet)..

        Les médicament ça aide sour tous dans un monde qui ne s’ait pas quoi faire et comment aider les enfant TDAH, mais l’idéal serait de ne pas avoir a prendre les médicament et avoir un format scolaire qui est apte a aider les enfant TDAH. Il y a aussi des thérapie qui aide je pense que c’est le bio-feedback pas certaine du nom, mais ma travailleuse social du CLSC qui est aussi TDAH en fait et elle dit que ça aide beaucoup.

        • Même chose ici, de dire que seulement les enfants pas bon ç est de la foutaise ,ç’est un commentaire general et une étiquette.

          La médication est optionnel chez certaines personnes le temps de créer des routines stable.

        • Bon, premièrement, votre phrase n’a aucun sens  » ma fille est très très intelligente mais ressuis très difficilement en classe la tête  » . Votre antithèse « intelligent » et « réussir difficilement » illustre quelque chose particulière avec aucun sens. L’école évalue justement l’intelligence particulièrement au secondaire.

          « De puis que ma fille est suivit et que elle a une médication ça vas beaucoup mieux a l’école. »
          Le ritalin, c’est un peu comme le speed. Au début, la drogue nous donne une énergie herculéenne. Cependant, plus on en prend, plus l’effet diminue à long terme. Il est donc important de prendre la drogue seulement pendant les jours d’écoles ou, dans l’idéal des cas, d’arrêter le ritalin ou le speed le plus rapidement possible.

          Mise à part cela, il est impossible qu’une personne possédant un quotient intellectuel de 142 effectue autant de fautes d’orthographe que vous le faites.

          • STOP !!!!
            Je reprends votre dernière citation.

            « Mise à part cela, il est impossible qu’une personne possédant un quotient intellectuel de 142 effectue autant de fautes d’orthographe que vous le faites. »

            De passage dans la ville de fois, j’ai dégusté du foi gras. Qui ma foie! Est le meilleurs au monde. j’en ai repris plus d’une foix.

            Malgré les erreurs , vous avez surement compris.

            Le savoir orthographier, cette connaissance, ne peut être un facteur pour déterminer l’intelligence d’un individu. l’intelligence, est la capacité logique de raisonné.

            Je vous laisse en tirer vos propre conclusions.

          • Celà n a rien à voir avec l orthographe. Le qi évoque que l on peut être très doué ds une matière mais pas pour tout

      • Moi aussi j’ai une fille TDA et même dyslexique par dessus ca et comme la votre elle réussi très bien n’a jamais doubler d’année et elle a une grande volonté d’apprendre et de réussir mais si elle ne prends pas sa médication elle n’arrive pas à rester concentrer pour effectuer adéquatement ses travaux a à l’école un rien la dérange et elle ne peut pas se concentrer sur les explications du prof non plus alors je crois moi aussi que si ça n’existe pas ma fille n’existe pas elle même.. .

    • Et si le seul problème de ces enfants était qu’ils n’adhèrent points au système scolaire conventionnel autant américain que français.. Et si c’était seulement l’endoctrinement qui les rebuttes, n’étant pas stimulés et ayant besoin de s’axer sur leur créativité? Nous ne sommes pas tous bien dans le fameu moule de notre société! Je parles pour autrui et non pour moi, mais je ne vois aucune utilité à cammoufler des symptômes qui peuvent en réalité ne pas être de cause biologique.

      • J’ai connu un jeune au hockey (comme entraineur) qui, lorsqu’il avait juste la bonne dose, était concentré, intelligent, agile, dominant. S’il n’avait pas pris sa dose, il ne semblait plus savoir jouer, était comme une poule pas de tête, agressif bien au delà de ce qui était nécessaire, frappait les autres de son bâton ou de ses poings et n’écoutait plus les consignes.

        Il faut tout simplement être capable d’admettre que nos cerveaux sont tout aussi différents les uns des autres que le reste de notre corps et que, par conséquent, il peut y avoir des gens qui ont certaines faiblesses et d’autres certaines forces. Tout est une question de degré et, à partir d’un certain point, la personne atteinte commence à avoir des difficultés sérieuses autant au niveau des capacités que des attitudes.

        Et tout ça, ça se passe au niveau des neuro-transmetteurs qui peuvent être ré-équilibrés chimiquement (puisqu’on parle ici de biochimie) de différentes façons, certaines plus naturelles que d’autres (mais ce n’est l’objet du débat ici; le point est que le problème existe de même que, Dieu soit loué, des solutions)

        • Enfin un commentaire intelligemment rédigé; si nous tous, prenions le temps de rassembler nos idées avant de les exprimées, peut-être éviterions nous que ces échanges soient aussi vides et incompréhensibles.

  4. Alors, j’ai lu et je comprends l’article, mais il y a un point qui me dérange. C’est un peu généraliser de dire que seuls les enfants ayant des problèmes à l’école sont atteints de TDAH. En ce qui me concerne, je suis TDAH. Et je suis allé l’université.

    Pour tout ce qui concerne la tendance au sur-diagnostique des médecins, je suis d’accord. Les cas ont explosé, c’est devenu n’importe quoi.

    Mais j’étais bon élève avant d’être catapulté hyperactif. Donc la phrase « Cela ne se produit jamais avec les enfants qui réussissent bien à l’école » me fait un peu tiquer. Je suis une preuve vivante que c’est faux.

    Cela dit, j’ai été diagnostiqué bien avant 2011. A une époque où les médecin était un peu plus consciencieux 😉

    • en 1993 on ne diagnostiquait pas… il y a eu une explosion… c’est peut-être tout simplement parce que c’est un trouble assez ressent… pour ma part, l’une de mes filles fût médicamenté très tôt… mais elle est excellente à l’école avec ou sans médication… l’autre, je me bats encore… dire que c’est trop facile d’avoir se diagnostique… je ne suis pas en accord!!! moi je l’ai eu en 2016 et ça a changer ma vie!!! même si je suis aller à l’université moi aussi!

        • Plus de 60% des nouveaux universitaires ne savent pas ecrire parce que leur telephone le fait pour eux et ils doivent retourner au secondaire pour rectifier ce manque.

        • Votre commentaire n’a pas  »d’allure ».. Comme cité plus haut par un autre membre l’intelligence n’est pas la capacité à faire ou ne pas faire de fautes mais la capacité à raisonner correctement ^^

  5. Bonsoir,
    Je rejoins « Coville Christelle » lorsque cette dernière décrit les « excès » et « abus » connus pour être monnaie courante aux USA mais soyons sérieux et replaçons le TDAH dans son contexte exact relevant du simple fait qu’il s’agisse là d’une maladie traitée en France et que bien avant de vous prescrire de la Ritaline vous passez par une batterie d’examens et entre les mains de spécialistes avertis qui sont stricts quand à la prescription de cette molécule… Nous ne sommes pas aux USA et nos enfants ne sont pas des « clients » mais bien des patients traités dans un encadrement RIGIDE et ULTRA SURVEILLÉ. Observant la plus grande rigueur. De plus, avancer que le TDAH n’existe pas « vraiment » mène effectivement à porter atteinte à ceux qui en souffrent vraiment et cela ne touche pas que les « éléments » en échec scolaire bien loin de là… Des cas bien avérés existent et si cela ne convainc pas alors vivez aux côtés d’une personne qui souffre réellement de TDAH et nous reviendrons sur ce même forum pour en débattre…

  6. Madame GALVANI Maria-Isabel
    13,rue de saint Rémy
    28270 Brezolles

    Objet: Action imminent

    Brezolles , le 12 / 11 / 2016

    Messieurs et Mesdames les députés, sénateurs, ministres, membres des cours des comptes,

    Madame, Monsieur,

    Suite aux 2 reportages sur la protection de l’enfance sur France 5, vous pouvez constater les dérives des services sociaux.

    Il est temps d’agir en temps et en heure car un placement à l’aide sociale à l’enfance coûte cher, en argent et en préjudices.

    Il est temps de protéger nos enfants, vu les incroyables dangers auxquelles ils font face à cause de ces dérives.

    Quand je regarde ce reportage, constatant encore que l’argent public n’est pas dépensé là où il faut, je comprends qu’il faille demander :

    1- plus de contrôles de ces organismes sociaux,

    2- l’arrêt de ces placements abusifs d’enfants nullement en réel danger,

    3 – la sanction des magistrats et de leurs complices dans les institutions telles la police, l’Education Nationale, le conseil départemental

    Oui, c’est pour quand les sanctions des juges ? des employés de PMI et des écoles qui sont par exemple à la base de ces signalements mensongers ?

    Quand va-t-on sanctionner pénalement tout ce monde, volant des enfants pour les placer uniquement pour voler l’argent public, l’argent des contribuables ?

    Pourtant il est plus logique d’aider certaines familles en augmentant leurs prestations familiales au lieu de dépenser des milliards d’euros pour que les enfants soient détruits et maltraités, ou pire transformés en des Ennemis de la France (terroristes sortis de l’ASE).

    Vous remerciant de vos actions à la défense des intérêts de la France et des enfants de France,

    Salutations distinguées,

    Madame GALVANI Maria- Isabel

  7. Sais exactement se que j’ais observé chez des enfants comme sa .. Mon deuxieme sens me disais qu’il reagisai de maniere a controler sont parent pour pas faire ou écouté celui si mais quand je lui demandais quelque chose que je savais que sa l’interesserais il etais attentif a 100% et fesais se que je lui disais sans etre dans les nuage si vous voulez …. T K sais MON observations rien de plus …. pas besoin de répliqué merci !!!

  8. Je crois sincèrement que nos chers enfants ainsi que plusieurs adultes sont victimes d’une société malade qui est axée sur la production, la vitesse d’exécution ainsi que la comparaison. Comment exprimer notre propre couleur et s’aimer comme on ait, si le système dans lequel on baigne ne cesse de vouloir nous changer et nous conformer!!.

    La société doit se réveiller mais nous sommes la société alors arrêtons de dormir au GAZ et conscientisons nous.

  9. désoler vous avez beau être un psychologue reconnu par vos pères mais je crois a aucun de vos mots de votre texte sauf le paragraphe pharmaceutique peut-être que il y a trop de prescriptions de ritalins mais encore la je crois pas sur votre hypothèse que le tdah es pathologique je ni crois pas

    • Le TDA ou TDAH est réellement génetique.. Mais d’une façon moin concrète, prenez par exemple un enfant vers l’âge de 7 ans avec des parents sans aucun trouble de l’attention ou de comportement et un autre enfant du même âge née de deux parents TDA / TDAH, Le premier enfant de par sa génétique aura beaucoup moins de risques de souffrir du même maux, quand au deuxième enfant il ne seras pas forcement TDA / TDAH mais il cours plus de risque d’en souffir que le premier cité

  10. Cet article est d’une très médiocre qualité, en passant… Écrit par une personne biaisée et hargneuse qui semble plus avoir un problème personnel à régler que par un journaliste objectif…

    Combien de fois « Sain-et-Naturel » nous mentionne-t-il que Kagan est le plus plus plus extraordinaire compétent fameux éminent psy de tous les temps? …pour justifier son point de vue complètement divergent des connaissances scientifiques actuelles…

    Ben moi je suis juste un ignorant, mais je SAIS que le TDAH existe, parce que je suis le papa d’un enfant qui en a beaucoup souffert…

    Et si ce n’était du Ritalin et du Concerta, l’amour-propre de mon Benoît serait aujourd’hui complètement détruit…
    Plus d’un an de psychothérapie ont été nécessaires pour « réparer » ce petit bonhomme de 9 ans… 🙁

    Alors les granos anti-pharma de « Sain-et-Naturel » du genre qui se croient des génies parce qu’ils « découvrent » aujourd’hui une « conspiration » médico-pharma peuvent aller se faire foutre…

      • Tout à fait en accord, ceux qui on le TDA ou TDAH ou si vous connaissez quelqu un qui l à , vous savez que ç’est pénible et qu il à plusieurs sphères de leur vie à travailler , ou si vous aimez mieux reconstruire.
        Juste comme ça, je connais une femme medecin spécialiste TDAH un psy qui on leTDAH…

  11. OK… Donc, on comprend quoi lorsque notre enfant, sans hyperativité, qui avait de la difficulté à l’école et qui, suite à la médication est passé d’échec à réussite…? avec l’aide et qui finalement, a repris intérêt à l’école.

  12. Le titre de votre article est mensonger et induit le lecteur en erreur. Lorsque vous citez l' »éminent » psychologue, il y a contradiction : « En fait, 90 % de ces 5,4 millions d’enfants n’ont pas un métabolisme anormal de la dopamine. » Il ne mentionne nullement que ce déficit (parce que c’en est un) n’existe pas, il fait plutôt référence au sur-diagnostique et au fait que trop d’enfants sont médicamentés alors qu’ils n’en auraient pas besoin. Je partage tout à fait cet avis. Mais d’insinuer que le TDAH n’existe pas, c’est une fausse déclaration et c’est faire dire à quelqu’un ce qu’il n’a pas vraiment dit. C’est surtout un total manque de respect pour ceux vraiment affectés de ce trouble.

  13. Pauvre enfants qui ont rien demandés. La médication n’arrange rien. Elle fait seulement engendrer d’autre problème à long terme.
    Si je vous dit qu’il faut laisser les enfants être eux-même et trouver ça personnalité sans être obligé d’entrer dans un moule?

    Je pense qu’il faut vivre et laisser vivre!!!!

  14. Quand ton enfant est en situation d’échec scolaire parce qu’il n’arrive pas à se concentrer et qu’il a de la difficulté à se faire des amis, en tant que parent tu fini par te dire qu’il a besoin d’aide. Je déteste ces prétendus spécialistes qui mettent tout le monde dans le même panier et qui au final, ne font que culpabiliser les parents qui font de leur mieux parce qu’ils ont à coeur que leur enfant réussisse. C’est facile de dire que le TDA n’existe pas. Mais c’est faire preuve de mauvaise foi de prétendre que les parents donnent des médicaments à leur enfant sans se questionner. C’est un long processus pour l’accepter.

  15. Il n’a sûrement jamais vécu avec un enfant TDAH. J’ai un petit-fils diagnostiqué TDAH et depuis qu’il a décidé de faire ses examens à l’école , il a de très bonnes notes. Jusqu’en 5 ième le 3/4 du temps il remettait sa feuille d’examen sans rien écrire . Depuis 2 ans il fonctionne très bien avec la médication et il s’en va au régulier au secondaire.

  16. Ce titre est frauduleux. Ce spécialiste dénonce la mauvaise diagnistication du TDAH. Le TDAH existe, il peut être observé par des IRM et les personnes qui en ont un souffrent réellement. Est-ce qu’il est fréquent que n’importe qui diagnostic un enfant de TDAH et souhaite donne de la médication? Oui. Et c’est là le problème. Pas le diagnostic en soi. Le problème c’est la mauvaise évaluation et aucun autre accompagnement que la médication.

    S’il est vrai que plusieurs personnes avec un TDA ne sont pas diagnostiquées à l’enfance, car ils n’ont pas de problèmes académiques, plusieurs réalisent à l’âge adulte qu’ils ont un TDA. Et c’est très souvent un soulagement pour ces adultes de voir que depuis toutes ces années, elles avaient un troubles qui n’a pas été diagnostiqué, donc pas d’accompagnement divers associé à ce défi (et je fais allusions à plein de moyens, sans nécessairement faire allusion à la médication). Car oui, ça demande de l’adaptation de vivre avec un TDA. Ces personnes ont besoin d’aide. Ce n’est pas en démonisant leur réalité et en disant qu’elle n’existe pas qu’on les aide. Être contre la surmédicalisation est une chose. Il ne faudrait toutefois pas jeter le bébé avec l’eau du bain.

    Le TDA n’a rien à avoir avec l’intelligence. Toutefois, il peut amener son lot de troubles relationnels, conjugaux et sexuels. Souvent, les personnes « moins carabinées » trouvent des adaptations fonctionnelles et toutes ne prennent pas de la médication. Ce type d’articles ne fait que contribuer à stigmatiser et isoler les personnes concernées par ce trouble.

  17. haha « Un psychologue de Harvard révèle que le TDAH n’existe **pas vraiment**  »
    C’est tellement un phrase scientifique..
    En fait ce qu’il dit c’est que les médecins prescrivent trop souvent des médicaments pour ce trouble ET que les médecins le diagnostique TROP souvent.
    Pas qu’il n’existe pas et que TOUT LES MÉDECINS dans dans le cou d’une conspiration planétaire, la! lol
    C’est bizarre, pourtant une site aussi « fiable et crédible ». SAINT-ET-NATUREL.. qui nous déforment des propos pour faire des articles de psedo santé / science « shock » pour le petit peuple, quelle surprise.!
    lol

  18. J’ai 37 ans, J’ai été obliger de prendre du ritalin du primaire 4 au 2iem secondaire … rajouter 2 ans vu que j’ai double ma 6iem et secondaire 2…. Le gros point positif était de donner la satisfaction au professionnels, au éducateur et aux parent que si vos enfant prend du ritalin ça va l’aidez….. Cela n’a jamais améliorer mes performance scolaire. on le voix immédiatement avec mon écriture des plus douteux, j’ai redouble mon secondaire 4 2 fois, j’ai terminer a l’école des adules en recommencent du secondaire 2, allez sur le marcher du travail et revenir a 25 ans au cégep pour sortir diplômer en informatique. Le résultat final = ritalin a démolit ma mémoire a court terme, me rendait vedge comme un légume a l’école, mais mon dieux les adultes au tour de moi était content d’avoir la paix sous ma medicamentation. Le problème c’est l’école et moi n’on jamais fiter ensemble.
    Apprend, retiens et régurgite ça a tes examen. L’école c’est un histoire de mémoire qui na foutrement rien a voir avec l’intelligence. Les hyper actif on besoin de bouger.. pas bouger faire du sport, on besoin de bouger intellectuellement avec quelque chose qui captive leur intellect ce qui leur donne une concentration+ haute que la moyenne si on tombe sur un sujet qui les fait vibrer, étrangement je suis le plus concentrer du monde si je doit étudier quelque chose qui me captive mais nos écoles ne sont pas conçu sur ce concepts. J’ai toujours détester prendre ces foutu pilule et un de mes 3 enfant est comme moi hyper actif et je vous garanti que je n’ai jamais plier au désire des professionnel a lui en fournir supposant que ça vie serait améliorer. Cela ne l’emperche pas d’avancer. Si tu n’est pas conforme a la demande alors le tdah sort… Quel connerie! La seule chose qui parfois m’aide est la consommation contrôler et modérer de cannabis avant un travail de concentration, Evidemment je ne ferai pas fumer mon fils de 12 ans alors je lui ferai encore moins prendre des drogue de synthèse qui n’on jamais été prouver hors de tout doute leur véracité.. Pensez-y 2 fois avant de prendre ce destructeur de mémoire….

  19. Bonjour je m’appelle Tania, j’ai 47 ans et je suis TDA. Après avoir lu ce texte ainsi que tous les commentaires que vous avez fait, je peux vous affirmer que ce psychologue ne peut imaginer ce qu’est la vie d’un TDA/TDAH. Lorsque j’étais jeune je passais toujours pour le mouton noir de la famille. On me disait que j’étais toujours dans la lune, paresseuse, pas de volonté, sans ambition, pas motivée…Ma mère m’a même dit que je finirais par laver des planchers toute ma vie. Et vous savez quoi, j’en ai lavé des planchers et j’étais la meilleure pour les laver. Aujourd’hui, je suis propriétaire d’une jolie petite boutique pour femme de vêtements haute-gammes et ce n’est pas avec mon petit secondaire deux que j’y suis arrivé. Il y a quelques années, mon garçon a été déclaré TDA+H. J’ai lutté 2 ans contre la médication car je ne voulais vraiment qu’il en prenne alors j’ai essayé : produits naturels, les sports, les cours de rattrapage, ostéopathie et j’en passe. Plus il vieillissait pire il était. Il parlait tellement vite et sur le bout de la langue que personne ne comprenait rien à ce qu’il disait. Après m’être battu tant bien que mal, je suis venu à la conclusion que je n’avais vraiment plus le choix et que je devais essayer la médication. J’ai donc commencer par l’essayer avant de lui en donner pour voir ce que ça donnait, les effets secondaire ect et par la suite je l’ai essayé sur lui un été pour bien voir et noté les différences. Le miracle s’est automatiquement déclaré : il a donc commencé à lire, à jouer au légo, à faire des choses qui demandaient beaucoup plus de concentration et surtout, il ne parle plus sur le bout de langue et les gens comprennent ce qu’il dit et ce, seulement avec la médication. Cette été là, nous sommes allé à disney world et la première journée, je ne lui ai pas donné sa médication. L’enfer: assi par terre et même couché dans les allées étant dangereux pour lui même et fatiguant pour les autres, bruyant et agité on avait beau tout faire pour essayer de le reprendre aussi gentiment que strictement et rien ne fonctionnait et surtout, les gens vous regardent comme si vous n’êtes que de vulgaires parents incompétents. Le lendemain et les 8 autres journées, je lui ai donné sa médication: Il était calme, il écoutait et fesait tout ce que nous lui demandions et ce, du premier coup, pas après 10 fois comme à l’habitude et pourtant, nous n’avons rien changé à notre façon de faire.

    Les gens portent malheureusement beaucoup trop de jugements lorsqu’ils ne l’ont pas vécu et c’est vraiment dommage. Je suis complètement en accord avec le fait que ce ne sont pas tout les enfants qui cadrent avec notre fameux système scolaire qui est à des années lumière de ce qu’il devrait être et qu’il faudrait vraiment le reconstruire du début à la fin. Et j’aimerais aussi ajouter qu’il est vrai que lorsque nous ne somme pas intéressé à quelque chose, nous somme tout simplement incapable de le faire car nous avons vraiment l’impression qu’il y a un mur qui se dresse devant nous et que nous n’y arriverons jamais et que si vous nous placer devant quelque chose qui nous passionne, nous pouvons rester des heures concentré dessus. Moi par exemple, j’ai besoin de lire au moins trois fois chaques phrases avant d’en comprendre la signification et ça me prend tout pour être capable de faire ma comptabilité que je remet sans cesse au lendemain car il y a un mur qui se dresse devant moi et je me met à faire de la pression en plus de ne même pas être capable de le faire comme il faut alors maintenant, je prend un des comprimės à mon adorable garçon au grand coeur qui à vraiment plein d’autres qualitées mais si vous me demandez de rester concentrer sur quelque chose qui m’intéresse, alors là, je peux y rester des heures entières.

    ALORS OUI À LA MÉDICATION À 200% pour ceux qui en on besoin.
    Quand tu as de la douleur tu prend un anti-douleur.
    Quand tu fais de la pression , il y a un medicament pour ça.
    Avec une dépression, des anti-dépresseurs.
    On est plus dans les années 50 ici et la médecine a vraiment évoluée alors ce psychologue devrait vraiment essayer d’évoluer avec le temps et se sensibilisé à autruis.

  20. Je crois que le TDAH est trop souvent diagnostiqué sans raison oui, mais de là à dire que ça n’existe pas est une autre chose. Quand une affirmation aussi lourde est mise en avant, elle doit être appuyée par d’autres études et d’autres scientifiques. Surtout qu’un psychologue n’est pas un psychiatre. Il est en dehors de son champ de compétences. En passant les références ne mènent à aucune étude…

  21. Cet article est d’une bêtise incroyable, pour commencer remarquez que le titre est faux (en effet le professeur Jerome Kagan ne dit en aucun cas que la TDAH n’existe pas, il dit que seul environs 10% des diagnostiqués aux états unis sont réellement atteints) ensuite il parle du fonctionnement aux états unis et uniquement aux états unis, les médecins français n’ont plus le droit depuis de nombreuses années de bénéficier d’avantages venant des laboratoires, ensuite les praticiens et chercheur français sont beaucoup plus réfractaires à l’usage de la ritaline et par voix de conséquence en limite la prescription, enfin les 10% d’enfants qu’il reconnait comme atteint de ce trouble ont besoin d’être reconnus et pris en charge, il est donc scandaleux de les faire disparaitre pour avoir un titre plus tapageur sachant que la majorité des gens ne liront pas l’article et se contenterons du titre pour se faire une opinion!

  22. Psychologue n’est pas neurologue ! Il a beau être réputé, il dit de grosses conneries.
    Le TDAH qui n’est pas un handicap mental, je le précise, est un problème de dopamine (entre autre) dans le lobe frontal du cerveau.
    Le méthylphénidate compense ce problème et aide les enfants souffrants de ce trouble à avoir une vie normale car ils ne souffrent pas qu’à l’école mais en collectivité, ont du mal à se faire des copains, sont impulsifs et peuvent parfois se mettre en danger…

    Bref ! Un tas d’inepties pondues par un psychologue (même pas psychiatre) qui se tournent surement plus vers Freud que vers la neurologie.

    Etant maman d’un enfant TDAH, je peux vous dire que j’en ai vu des psy (chologues comme chiatres) qui ne m’ont jamais aidé ni moi, ni mon fils. C’est un neurologue qui lui a sauvé la vie ! Alors quand je lis que le TDAH est une invention pour vendre des médicaments, ça me met hors de moi !!!

  23. ***LA VÉRITÉ SUR LE TDAH***

    Bonjour,

    En tant qu’étudiante au doctorat en psychologie à l’Université Laval, je suis presque psychologue. Il se trouve que j’ai moi-même aussi un TDAH. Je comprend donc très bien ce dont je parle, et comment un cerveau de TDAH est différent des autres. Il est temps de démentir cet article une fois pour toutes que bien des gens avec peu de connaissances sur le sujet partagent et prennent pour la vérité alors que votre article fait une extrapolation abusive des paroles de l’auteur en question. En effet, l’auteur parle du fait que les TDAH soient surdiagnostiqués ou mal diagnostiqués, notamment à cause des incitatifs des compagnies pharmaceutiques. Probablement que son discours de base manquait de nuances, mais ce n’est pas une raison d’extrapoler ici que le TDAH n’existe pas!!!!!

    Selon le manuel diagnostic et statistique des troubles mentaux, version 5 (2013), le guide diagnostique des psychologues en amérique du Nord, le TDAH touche 5% des enfants et 2,5% des adultes. Je suis de ces fameux enfants qui réussissaient bien à l’école, mais qui était lunatique, donc qui ne dérangeait pas et qui n’a pas été diagnostiquée en enfance à cause de cela. J’ai compris à l’Université que je lisais énormément plus lentement que mes collègues car je devais souvent relire des phrases 4 fois dû à mes déficits d’attention, n’allez pas me dire que mon cerveau est normal, je sais très bien qu’il ne l’est pas!! Je trouve le moyen de réussir, mais je dois mettre plus de temps et d’efforts que les autres et j’ai été longtemps pénalisée du fait de ne pas être diagnostiquée. Comme je réussissais, il m’a été dit plusieurs fois par des médecins, de la famille, des amis que non, je n’avais pas de problème alors que je n’avais pas de vie à essayer de faire mes lectures chaque semaine depuis mon enfance. Mon diagnostic a changé ma vie. Ainsi, votre article crée énormément de stigmatisation chez les TDAH et de l’invalidation en plus de reposer sur un jugement faux et extrapolé à l’extrême aucunement basé sur les vraies connaissances scientifiques du TDAH. Ainsi, je pense que vous devriez retirer votre article ou le modifier en allant consulter beaucoup plus de sources afin de pouvoir vraiment comprendre les propos de M. Kagan et l’essence même du TDAH. Vous ne pouvez pas non plus vous baser sur 1 article de 1 personne pour statuer sur le TDAH… Cet article ne redore pas du tout votre crédibilité, car de nombreux professionnels qui prennent le temps, comme moi, le discréditent quand ils le voient, mais vous continuez d’influencer à tort des gens peu informés, et cela n’est pas éthique.

    Merci de l’attention portée à mon message.

    • Merci de ton intervention, je pense comme toi, j’ai 60 ans et dans le temps, ce n’était pas diagnostiqué donc, j’ai dû vivre avec. J’étais vraiment pas reposante. Avec les années, j’ai compris que j’étais atteinte de tdah, j’ai appris à vivre avec mais, j’aurai tellement aimé avoir un moyen de me calmer et de me rester concentrée. Merci encore et bonne route. Ps. Je ne peux pas encore me concentrer assez pour lire des bouquins sans être obligée de revenir sur mes phrases pour les comprendre ☺️

  24. Les médicaments ne sont pas tout dans la vie et malheureusement,notre société nous fait croire que nous ne pouvons vivre sans.À la moindre difficulté,il faut voir un psychologue ou un psychiatre et on prend des médicaments.Si j’avais été diagnostiqué quand j’étais jeune,on m’aurait probablement dit que j’étais tdah.J’ai eu des moments difficiles dans la vie,oui,c’est vrai,et après! J’ai appris à vivre avec! C’est avec les difficultés,les erreurs qu’on apprend.Je ne dis pas le tdah n’existe pas mais je suis persuadée qu’il y a un sur-diagnostique. Imaginez combien de milliard de dollars les pharmaceutiques et les médecins reçoivent.C’est un marché très lucratif,la maladie.Ces médicaments ne sont pas des bonbons et pas plus une solution miracle,il y a de graves effets secondaires et ces enfants deviennent accros parce que ça vous plaise ou non,ce sont des drogues,légales mais drogues quand-même. Quand mon fils ainé était jeune,le pédiâtre m’a dit qu’il devait prendre du ritalin parce qu’il était hyperactif,moi et mon conjoint avons refusé et je ne dis pas que ça a été facile mais avec notre aide il a réussi à vivre avec et maintenant il va très bien, et il est très calme. Et ça me fait mal au coeur de voir ces enfants qui ne peuvent plus vivre sans médicaments parce qu’ils n’ont pas appris à vivre autrement.J’entends déjà certaines personnes hurler que je ne sais pas de quoi je parle et ça me fait vraiment rire.Mon deuxième enfant,qui a 17 ans, est autiste asperger et tourette. Il n’a jamais pris de médicaments et il a appris à vivre avec ses tics,entre autre chose, et il n’en a presque plus.Il réussit à l’école et il envisage même de faire une carrière.Je crois sincèrement que la meilleure solution est de donner beaucoup de notre temps à nos enfants,ce que nous avons fait.Malheureusement,notre société ne le permet pas.Nous avons fait beaucoup de sacrifices pour nos enfants que ce soit financier ou autre et je ne regrette absolument rien,et si c’était à refaire,je le referais encore.

    • Oufffff assé limité comme penser … moi je sors de l’éducation .. mon pere tdah , moi aussi tdah mixte et mon garçon a haut niveau !! Si j’avais été médicamenté jeune je le serais pas tappé une overdose de speed parce que je gérais pus mon moteur et mes impulsivités !! Et quand tu vois ton graçon de 7 ans pleurer parce personne l’invite aux fêtes d’amis depuis la garderie et à l’école plus personne le comprend …. il me demandé lui meme des outisl en pleurant !! Pour ce qui est des sports je lui en ai faite faire comme personne aurait essayé !! Jamais capable de performer et tout le temps entrain de se trouve nul …. sans compter me faire reveiller a 5:30 du matin par un garçon qui veut aller faire du vélo dans les rues !! Alors on fait quoi avec toute ses impulsivités et se surplus d’energie face a un petit bonhomme qui pleure chaque soir !! On attend qu’une impulsion le mène a un crime ?? Mon garçon est completement changer avec le concerta !! Il a pleins d’amis performe dans le break dancing et a retrouvé sa joie de vivre !! Pour me part j’aurais voulus avoir ca plus jeune … je serais beaucoup plus avancés dans mes projets aujourd’hui et j’aurais pas frolée la mort en essayant de m’auto medicamenté !! C’est du cas par cas … mais quand ta payé 1400$ pour un neuro psy et que tu vois ton petit bonhomme heureux avec des amis … je remercis ce disgnostic !!

  25. Pour ma part, je crois pas un mot de cette article.
    Étant jeune, j’étais médiocre à l’école. Mes parents ne savait plus quoi faire et moi, je me sentais toujours anormal. Lire une question en math, finir de la lire et ne plus se rappeler du début. De la relire 3. 4. 5 fois et toujours la même chose…. Dans ma tête je n’étais qu’un idiot qui réussirait jamais.
    Même adulte j’ai perdu des emplois souvent pour ne pas être capable de suivre des consignes simples. Part la force des choses, j’ai fini par faire de l’anxiété de performance. Toujours me demander si mon travail est bon, si je suis à la hauteur.
    Depuis un an que je suis diagnostiqué TDAH et medicamenté et depuis je suis beaucoup mieux. Je peux dire qu’à 37 ans que oui bien gérer, la médoc aide vraiment. Bien sur ce n’est pas miraculeu, mais je suis bien plus focus et à l’écoute.
    Alors si les TDAH est un canular, quel est notre problème alors…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*