Recette d’un déodorant non toxique qui assure une fraîcheur durable

J’ai testé ce déodorant en travaillant toute une journée et toujours pas d’odeur!

C’est également une bonne  alternative pour mes enfants qui viennent d’atteindre l’âge d’avoir besoin d’un déodorant.

Il est facile à fabriquer et vous pouvez ajouter des huiles essentielles pour une « jolie odeur », si vous le voulez.

deodorant-fait-maison1

Recette du déodorant non toxique

Recette du déodorant

Ingrédients:

  •  6-8 c-à-s d’huile de noix de coco (à l’état solide)
  • 1/4 tasse de bicarbonate de soude ( 65 ml ou 1/4 de grand verre )
  • 1/4 tasse de poudre d’arrow-root ou de fécule de maïs (l’arrow-root est préférable) ( 65 ml ou 1/4 de grand verre )

Indications:

Mélangez en parts égales le bicarbonate de soude et la poudre d’arrow-root.

Ajoutez doucement l’huile de coco et mélangez  jusqu’à ce que cela atteigne une texture ferme mais souple. La texture devrait être à peu près la même que celle d’un déodorant du commerce, solide, mais qui puisse être appliqué facilement. Si c’est trop liquide, ajoutez plus de poudre d’arrow-root / fécule de maïs pour épaissir.

Vous pouvez mettre ce mélange dans vos anciens déodorants ou dans un petit récipient avec un couvercle et l’appliquer avec les doigts à chaque utilisation. Ça donne environ 1 tasse. Cette recette dure environ trois mois pour deux personnes avec une utilisation quotidienne régulière.

Les risques liés aux cosmétiques

Evidemment, les laboratoires et fabriquants de ces produits s’en défendent : « leurs produits sont parfaitement sains et conformes aux réglementations en vigueur ! »

La désinformation est telle en la matière que beaucoup de femmes (et d’hommes) prennent le risque de continuer à utiliser leurs « compléments d’hygiène ou de neauté » sans se soucier des conséquences possibles sur leur état de santé !

Pourtant, si leur vie leur appartient, il n’en est pas de même de celle de leurs enfants…
On retrouve en effet régulièrement, des muscs, phtalates et triclosan, dans
des échantillons de sang prélevés dans le cordon ombilical de nouveaux-
nés.
Ces 3 familles d’ingrédients utilisés dans la composition de produits cosmétiques s’accumullent dans le corps et passent de la mère au foetus.
C’est donc la responsabilité de chacune de ne pas mettre en contact leur futur enfant avec ces risques.

Produits cosmétiques bios ou naturels

Après le textile et l’alimentaire, il deviennent accessibles en prix et par le choix proposé.
Il peut s’agir tout simplement de produits de beauté « maison », fabriqués soi-même à la maison avec des ingrédients basiques, pas forcément répertoriés comme cosmétiques : gommage aux cristaux de sucre, masque de beauté au chocolat

Le meilleur moyen de se garantir des risques d’allergie ou d’intoxication cutanée tout en continuant à faire usage de tels produits est donc :
– soit de les fabriquer soi-même,
– soit de les acheter certifiés par les labels bios.

Les cosmétiques équitables

Par ailleurs, une nouvelle filière de produits cosmétiques « équitables » est en train de se développer.

Il utilisent des bases naturelles telles que : l’huile de sésame ou d’argan, le sucre de canne, la poudre de cacao…

Voici le nom de quelques société pionnières en ce domaine : Max Havelaar, Thémis, Alter Eco, Jardin Bio Etic…

La stratégie évoquée est maintenant clairement de sortir du circuit des « soixante-huitards » ou « Bobos » pour s’adresser aux consommateurs des grands circuits de distribution.

Où les trouver

De nouveaux cosmétiques naturels et écologiques sont maintenant disponibles à la vente dans les pharmacies et les grandes surfaces qui les proposent maintenant au grand public à travers plusieurs gammes.

  • – c’est Intermarché qui a relevé le plus vite le défi, en proposant une gamme des produits cosmétiques naturels (Léa Nature) très variés, bien installés dès l’entrée du rayon.
  • – Super U, semble tester les choses en proposant un petit présentoir, où ces produits sont moins chers que chez Intermarché !
  • – Leclerc ne semble pas savoir en 2009 que ces produits existent ?
  • – Carrefour, après une tentative avec « Bio Exigence », a développé sa propre gamme. On trouve également, dans les parapharmacies de ces enseignes, quelques marques naturelles ou bio.
  • – quand à Casino, s’y est enfin mis !

Et bien sûr Internet, en ce domaine, permet de tout trouver.

Source Recette d’un déodorant non toxique qui assure une fraîcheur durable : Heal Thyself