réfugiés

On ne peut pas comprendre les réfugiés sans ressentir l’horreur de la guerre.

Vidéo redoutable: Si les réfugiés étaient français.

Ces vidéos  nous aident à mieux comprendre la guerre et donc, à mieux comprendre ceux qui la subissent.

C’est l’ONG Save the children (sauver les enfants) qui veut sensibiliser les Européens au dangers que traversent  jeunes Syriens, en réalisant une vidéo. On y suivait une petite fille joyeuse dont le destin était complément bouleversé par l’arrivée de la guerre.

Elle a été vue plus de 50 millions de fois mais il y a encore la guerre là bas. C’est pourquoi l’ONG a décidé de faire une suite de l’histoire de cette petite fille.

Le premier épisode, posté le 5 mars 2014, et finissait  par cette phrase :

« Ce n’est pas parce que ça ne se passe pas ici que ça ne se passe pas. »

Le voici :

Le second épisode a été posté il y a deux jours. Actualité oblige,et finissait par cette phrase :

« Ça se passe ici. Ça se passe maintenant. »

Le voici :


Notez cet article