Pourquoi les relations modernes se brisent si facilement aujourd’hui

 

relations-modernes

Pourquoi les relations modernes se brisent si facilement aujourd’hui

Pourquoi les relations sont-elles si difficiles aujourd’hui ?

Pourquoi échouons-nous à chaque fois en amour, malgré tant d’efforts ?

Pourquoi les humains sont-ils devenus soudainement incapables de faire durer des relations ?

Avons-nous oublié comment aimer ?

Ou pire, oublié ce qu’est l’amour ?

Nous ne sommes pas prêts.

Nous ne sommes pas prêts pour les sacrifices, les compromis, pour l’amour inconditionnel. Nous ne sommes pas prêts à investir tout ce qu’il faut pour faire fonctionner une relation. Nous voulons que tout soit facile. Nous sommes des lâches. Nous nous effondrons au moindre obstacle qui se dresse sur notre chemin. Nous quittons notre relation avant de lui avoir laissé le temps d’évoluer.

Ce n’est pas l’amour que nous recherchons, c’est seulement l’excitation et les sensations fortes de la vie.

Nous voulons quelqu’un pour regarder des films et faire la fête, et non pas quelqu’un pour nous comprendre même dans nos silences les plus profonds. Nous passons du temps ensemble, nous ne créons pas de souvenirs.

Nous ne voulons pas d’une vie ennuyeuse. Nous ne voulons pas un partenaire pour la vie, juste quelqu’un qui peut nous faire sentir en vie en ce moment, à cet instant même. Lorsque l’excitation disparaît, nous découvrons que personne ne nous a jamais préparé pour le banal. Nous ne croyons pas à la beauté de la prévisibilité parce que nous sommes trop aveuglés par le frisson de l’aventure.

relations-modernes-1
relations modernes

Nous nous immergeons dans les banalités de la vie de la ville, ne laissant aucune place pour l’amour.

Nous n’avons pas de temps pour aimer, nous n’avons pas la patience pour faire face aux relations. Nous sommes des gens occupés à courir après des rêves matérialistes et il n’y a pas de place pour l’amour. Les relations ne sont rien d’autre qu’une convenance.

Nous cherchons la gratification instantanée dans tout ce que nous faisons – les choses que nous mettons en ligne, la carrière que nous choisissons, et les gens dont nous tombons amoureux.

Nous voulons la maturité dans une relation qui vient avec le temps, le lien émotionnel qui se développe au fil des ans, ce sentiment d’appartenance quand nous connaissons à peine l’autre personne. Apparemment, rien ne mérite notre temps et notre patience – pas même l’amour.

relations-modernes-2
Relations modernes

Nous préférons passer une heure avec plusieurs personnes différentes au lieu de passer une journée avec une seule.

Nous croyons avoir des «options». Nous sommes des personnes «sociables».Nous cherchons plus à rencontrer des gens qu’à les connaître. Nous sommes avides. Nous voulons tout avoir. Nous entrons dans une relation à la moindre attirance et en sortons,dès que nous trouvons quelqu’un de mieux. Nous ne voulons pas faire ressortir le meilleur dans cette personne. Nous voulons qu’elle soit parfaite. Nous sortons avec beaucoup de gens, mais nous leur laissons rarement une vraie chance. Nous sommes déçus par tout le monde.

La technologie nous a rapprochés, tellement qu’il est impossible de respirer. Notre présence physique a été remplacée par des textos, des messages vocaux, des snapchats et des appels vidéo. Nous ne ressentons plus le besoin de passer du temps ensemble. Nous en avons déjà assez l’un de l’autre. Il n’y a rien à dire.

Nous sommes une génération de «vagabonds» qui ne voulait pas rester au même endroit trop longtemps.

Tout le monde a la phobie de l’engagement. Nous croyons que nous ne sommes pas faits pour les relations. Nous ne voulons pas nous installer. Nous sommes effrayés rien qu’en y pensant. Nous ne pouvons pas imaginer être avec une personne pour le reste de notre vie. Nous partons. Nous méprisons la stabilité comme une plaie sociale.Nous voulons croire que nous sommes «différents» des autres. Nous voulons croire que nous ne sommes pas conformes aux normes sociales.

Nous sommes une génération qui se dit «libérée sur le plan intime».

Nous pouvons distinguer les relations intimes de l’amour, ou c’est ce que nous pensons. Nous sommes la génération « histoires sans lendemain ». Nous avons des rapports intimes en premier et ensuite nous décidons si nous voulons aimer quelqu’un. Les relations d’un soir c’est facile, la fidélité non. Désormais vous couchez non pas parce que vous aimez l’autre personne, mais parce que vous voulez vous sentir bien, comme lorsque vous avez bu.

C’est tout l’épanouissement temporaire dont nous avons besoin. Les relations intimes en dehors ne sont plus un tabou. Les relations ne sont plus aussi simples. Il y a des relations ouvertes, des amis avec des avantages, des aventures d’une nuit, sans aucune condition – nous avons laissé très peu d’exclusivité pour l’amour dans notre vie.

relations-modernes-3

Nous sommes la génération pratique qui fonctionne par la logique seule.

Nous ne savons plus comment aimer follement. Nous ne nous envolerions pas pour une terre lointaine, juste pour voir quelqu’un que nous aimons. Nous le quitterions à cause de la distance. Nous sommes trop sensibles pour l’amour. Trop sensibles pour notre propre bien.

Nous sommes une génération effrayée – nous avons peur de tomber amoureux, peur de l’engagement, peur de l’échec, peur que l’on nous blesse, peur que l’on brise notre cœur.

Nous ne nous autorisons pas à aimer tout le monde de façon inconditionnelle. Nous nous cachons derrière les murs que nous avons nous-mêmes créés, cherchant l’amour et le fuyant lorsque nous le trouvons vraiment. Nous ne le gérons pas. Nous ne voulons pas être vulnérables. Nous ne voulons pas dévoiler notre âme. Nous sommes trop prudents.

Nous n’estimons même plus les relations. Nous laissons partir les personnes les plus merveilleuses pour «les autres poissons dans la mer.» Nous ne les considérons plus comme sacrées.

Il n’y a rien que nous ne puissions pas conquérir dans ce monde, et pourtant, nous sommes maladroits au jeu de l’amour – le plus fondamental des instincts humains. Ils appellent cela l’évolution..

Source relations modernes : www.mensxp.com

32 commentaires à propos de “Pourquoi les relations modernes se brisent si facilement aujourd’hui

  1. Les 2 premiers paragraphes sont bien a mon avis mais je ne suis pas tout à fais d’accord avec le reste, et c’est mon opinion.
    Mais je pense qu’il faut d’abord se trouver soi-même, trouver son bonheur en soi, s’aimer soit même, trouver la paix en sois avant de pouvoir partager l’amour avec quelqu’un.
    On vit des expériences en relations amoureuses, et on apprends de celle-ci.
    Il n’y a pas de définitions propres du mot Amour, chacun doit le découvrir et chaque être humain sur cette planète à une définition différente de ce mot.
    Trop d’analyse et le jugement sont dangereux à mon avis.
    On vit dans un monde visuel qui a ces points positifs et négatifs, ces conséquences sur nous, sur notre corps.
    Pour moi je pense que l’Amour, c’est quelquechose ou quelqu’un, qu’on peut aimer les yeux fermés.
    Et que cette amour il faut le cultiver, et pas le laisser tomber au moindre « obstacles  » comme tu le dis dans ton texte.

    • Il n’y a pas de priorité à savoir s’aimer soi-même, au risque d’entrer dans le trop d’amour et de bien-être de soi-même. L’interaction entre le Soi et les autres est simultanée, et permanente.

  2. La question est ; que ce qui nous a rendu comme ça , logiquement il y’a une réponse , l’alimentation truqués qu’ont bouffe ?? La sociciete fast moderne ???? Changement de notre comportement les uns envers le s autres ???? Notre EGO mal placer , cela serai intéressant qu’une étude scientifique sérieuse puisse élucider se » mystère  » du changement du comportement humain !!!!!

  3. La perfection dans l’amour n’a jamais existé et n’existera jamais , le problèmes des couples d’aujourd’hui ne veulent pas dire qu’il n’y en avait pas autrefois , a chaque époques ses problèmes , autrefois on ne se quittait pas parce que ça ne se faisait pas , était ce mieux ? On peux répondre sans trop se risquer : NON

  4. dans l ‘ utopie , d ‘ un coté il faudrait que la masse musculaire des mâles soit limitée au bon fonctionnement de leur cervelle ! ( oups plus beaucoup d ‘ apollon du coup heinnnn .. ) de l ‘ autre bosser pour vivre non pas l ‘ inverse
    .on est sensé/es avoir perdu un soit disant 6ème sens ? bien dommage de ne pas profiter de certains de nos instincts qui eux sont bien réels ..
    dans l absolu hommes et femmes ne sont en rien égaux ni complémentaire mais différents , faudrait arrêter les conneries enfin ! une ( chauffeur routière ) au volant est bien aussi , voir plus ! à même d ‘ amener à bon port sa cargaison mais mais mais , quand est il au moment de tirer une palette de 150 kg ? je n’ suis pas un misogyne bien au contraire , fervent actif pour l’ égalité des salaires femme / homme à travail équivalent ..j ‘ irai même plus loin dans certains domaines ! hein les MÂLES ( la je vais toucher un point sensible du macho harfff ) plus on avance plus le volant est attribué à la gente féminine bizarre non ? et de plus en plus pour les postes à responsabilités .. ben oui pardi ! manque de sérieux , misogynie , machisme j ‘ en passe et des meilleures quand j’ entend les déballages  » mythomaniac » de ( prouesses ) plumardesque .. certaines ne sont peut être pas à remettre en doute j ‘ en convient mais B****L il est ou le respect de l’ intimité de madame ?
    quant à vous mesdames ( enfin certaines !) méditer donc un peu sur l’ après parenthèse de la deuxième ligne de ce petit commentaire !
    amicalement
    F .

  5. Tant que les filles et garçons de la génération divorce penseront à satisfaire leur plaisir au détriment de l’amour que leur porte leur partenaire, il en sera ainsi.
    Pour aimer, il faut du courage, de la passion, de l’humilité, du don de soi, du respect, de l’empathie, de l’engagement ce que peu sont capable de faire aujourd’hui !

  6. Un oubli fondamental a été fait: nous faisons partie d’une génération beaucoup plus indépendante, tant sur le plan financier que sur le plan humain, que les générations précédentes.

    La place de chacun dans le couple a également été profondément modifiée. Un couple ne se construit plus autour d’un idéal familial mais autour de la rencontre de deux individus.

    Et je ne pense pas que ce soit foncièrement une mauvaise chose.

    Vaut-il mieux des couples qui restent ensemble tout en étant malheureux, ou tout au moins qui cherchent à avoir plus, ou des individus qui se séparent mais qui achèvent un épanouissement personnel ?

    Bref, je respecte votre point de vue mais ne partage pas le fond de votre pensée.

  7. La peur. Celle qui nous guide dans nos choix. Quand quelque chose paraît trop gros, ou trop beau, par la peur de l’échec, ou par la peur de la réussite, on abandonne. Le bonheur en est le meilleur exemple. Surtout quand il sagit de relation interpersonnelle, encore plus amoureuse. La peur de revivre un bonheur qu’on croyait ne plus jamais connaître, ou pire, un bonheure supérieur à ce dont on a jamais osé rêver, et ensuite, le perdre. Mais est-ce une vie de vivre dans la peur d’être heureux? Quite à y sacrifier son âme? Si s’y risquer n’en vaux pas peine, est-ce que la vie elle-même en vaux la peine? Certaine personne vivent en se contentant de ce qu’elles ont, malheureuse, sans même se demander si ça pourrait être différent, dans la peur d’avancé, de mordre dans la vie. Ceci n’est pas là la perte de l’espoir? Ou pire! La peur de l’espoir?

  8. Je pense qu’il faut approfondir les choses. Si nous ne sommes pas capable de rester en couple, se poser la question est-on vraiment capable de s’aimer soit même ? Parce que c’est ça la priorité sinon on ne peut pas aimer les autres…
    Je me permet de dire ça car je l’ai réalisé pour moi (enfin!). Qu’être capable de s’aimer soit même c’est s’écouter, se respecter: mettre en veilleuse la critique et jugement intérieur, s’accorder du temp: prendre un bon bain, lire, s’instruire, avoir une passion et s’y tenir, faire ce que l’on a vraiment envie de faire, écouter nos besoins…
    Il n’est pas égoïste de penser à soi et nous devons même en faire une priorité car nous pourrons du coup être plus disponible pour les autres.

    • Cela fait quelques années alors que je me pose cette question : pourquoi ai-je trouver immédiatement le grand amour ds ma vie (20 ans) alors que c vers les 36 ans que j’ai dû prendre conscience que j aimais plus les autres que moi ??? Je n ai tjs pas la réponse !!!

  9. Franchement je ne sais paos qui a ecrit ça mais je crois qu’on ne vit pas dans le même monde toutes les personnes que je connait pensent tout le contraire. Il faut éviter de faire des généralités car il existe encore des gens et encore plus des jeunes biens dans ce monde.

  10. Pour être heureux et vivre le véritable bonheur en couple il faut beaucoup de courage car il faut apprendre a pardonner ce qui aujourd’hui semble être du domaine de l’impossible on préfère chercher quelqu’un qui utopiquement ne vous fera jamais de mal ce qui est impossible ….

  11. Vous avez raison en parti je pense egalement qu’il faut d’abord etre heureux sois meme , avant d’en donné aux gens autour de toi , mais pour le reste c’est une tres belle reflexion

  12. Très intéressant. Je pense que chacun peut se reconnaître dans les parties qui lui font écho. Dans cette société de consommation tout est fait pour donner l illusion qu’ il y a toujours mieux et la place faite aux émotions et à l empathie est de plus en plus moindre…. C’est à nous de rester vigilants et de choisir une personne consciente des travers de notre société.

  13. Quel texte extrement representatif de notre generation ! Je suis tout a fais daccord ! Tk moi je trouve se texte extrement vrai car jai ete fait avec de bonne valeurs et un coeur !
    Pour ceux qui trouve que ce texte est faux ou il trouve qu’il y as des elements qui ne sont pas vrai ..ba c’est surment pcq vous faite parti des gens qui ne savent pas aimé et que vous voulez seulement profité de votre vie et de votre bonheur a vous cest tous !vous vous fouter des autres !
    CECI EST MON OPINION!

  14. La vie n’est pas un long fleuve tranquille…
    Ramons, ramons tenons bien nos pagaies
    La rivière coule et se noie tout les jours
    À la télévision les nouvelles pas gaies
    Nous regardent vivre, sans amour.
    (Pierre Vassiliu)

  15. Je trouve vraiment excellent cet article et je félicite son auteur! Bravo! C’est la première fois que je lis un article qui explique ci bien le comportement sentimental des gens de nos jours. Mes expériences vécues et ce que je vois quotidiennement me le confirment.
    La société est en train de prendre un chemin très triste!
    Il y a quelques années, le psychiatre espagnol Enrique Rojas a écrit un livre qui s’appelle « L’homme light » (El hombre light), best seller qui décrit le comportement de l’homme dans nos jours. Si vous avez la possibilité de le trouver en français, je pense que vous n’irez pas regretter de le lire!

  16. texte vraiment ancré dans la réalité actuelle du couple , effectivement avant ce n’étais pas forcément mieux quand on ne pouvait plus se séparé mais au lieu de prendre le bon coté de la chose et bien la plupart des êtres humains abusent de cette nouvelle liberté et ne font plus du tout d’effort :

    1-C’est tellement facile de faire des rencontres (sois-disant) que beaucoup se perdent (collectionnent les prétendant(es) pendant qu’ils sont en couples hein mesdames!! ) et par conséquent ne s’investisse pas de la manière adéquate
    Donc
    2-On croit à tords que ça sera toujours mieux ailleurs et même quand tout se passe bien fais place à l’hypocrisie (routine, banalité) heu on es tous égaux on dors mange chie pète ect donc en gros la plupart sont déconnecté des fondements de la (vraie) vie c’est à dire qu’il faut avoir de la patience être combatif faire son possible pour atteindre un objectif en gros on est pas dans un monde de bisounours rien n’est offert sur un plateau d’argent tout n’est pas toujours tout beau tout rose…

    De ma propre expérience je suis tombé sur nombres de personnes cité dans l’article,

    des personnes qui vous fuient à la première difficulté alors que par contre vous vous étiez là pour les soutenir , en gros beaucoup ne veulent que ça n’aille que dans un seul sens le leurs (désolé la perfection n’existe pas ici bas)

    la société a exploité développé exploité l’ego , l’égoïsme , le narcissisme le contentement de soi de l’individu landa résultat vous tomber sur des personnes qui ne pense qu’a leurs intérêts et les personnes qui sortent qu’ils faut d’abord s’aimer soi – même aller vivre dans une grotte (avec tout le confort) sans voir ni parler à personne (ne serais ce que deux semaines) et revenez me parlez de votre amour pour vous même

  17. Pas d’accord avec ce texte qui généralise. Je connais plein de monde et des jeunes qui ont envie de rencontrer la bonne personne et de fonder une famille. Et quand on dit que les couples actuels ne durent pas je dirais qu’avant ils duraient parce que c’était pas dans les mœurs de divorcer ou de se séparer, on se résignait a rester ensemble car on n’avait pas le choix, si on avait eu le choix dans ces temps là croyez bien qu’il y aurait eu autant de séparations que maintenant…. donc au fond RIEN N’A CHANGÉ !!!

  18. Je ne suis pas tout à fait d accord avec cet article, il est minimaliste et peu profond. En surface, cet article a raison mais pas ds la profondeur. Mon avis est que ns sommes entrain de changer d ère, ns passons de l ère du poisson à l ère du verseau (pr ceux qui savent) ou l inverse, je ne sais plus, c à d , du paraître à « être » et donc, auj., tout le monde est pousser à être de plus en plus authentique, être lui-mm, plus personne ne peut se permettre de ne pas se respecter, de se mentir, de ne pas s’aimer soi-mm, de plus, les nouvelles énergies nous y poussent et elles sont de plus en plus rapides tout comme les divorces et les ruptures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*