Je n’ai pas renoncé à mon mariage, j’ai décidé de me sauver à la place

Très souvent, j’entends parler de la manière dont les personnes « renoncent » à leur mariage. Même si certaines personnes traitent le mariage et le divorce avec désinvolture, la plupart des gens étaient remplis d’espoir dans leur mariage.

Le 11 Janvier 2019. Par Louise Meunier

Tous ceux que je connais qui sont aujourd’hui divorcés, se sont battus pour sauver leur mariage, avant de finir par décider de se sauver à la place.

À un certain moment, nous réalisons que le navire est en train de couler et nous sommes nombreux à avoir des enfants qui ont besoin d’être sauvés. Donc nous décidons de quitter ce navire pour une nouvelle vie.

Nous n’avons pas abandonné, nous nous sommes simplement sauvés.

Nous n’avons pas quitté notre mariage, nous lui avons survécu.

Quand nous réalisons que nous ne pouvons pas créer une relation avec une autre personne, nous devons nous choisir. Nous commençons à entendre notre cœur qui nous dit de partir. Et ,nous commençons à honorer notre intuition, qui nous dit que cette situation n’est pas bonne pour nous, que nous devons faire tout ce qui est nécessaire pour rendre nos vies meilleures. Nous réalisons que nous ne pouvons pas sauver nos partenaires, qu’ils ne sont plus nos partenaires quand ils choisissent de ne pas se battre pour la relation.

Nous réalisons que la relation est déjà terminée et nous commençons à prendre les mesures pour y mettre définitivement un terme.

Et nous prenons les mesures qui mènent au divorce, quelles que soient les circonstances, peu importe la difficulté de vivre sans cette relation ou le soutien financier d’un couple. Nous partons tout en pleurant ce que nos enfants vont vivre en tant qu’enfants de parents divorcés.

Lire aussi : 19 conseils pour un mariage heureux et durable

Il n’est pas une question de renoncer. Il s’agit d’accepter les choses telles qu’elles sont et de choisir de vivre la meilleure vie possible.

Quand nous divorçons, nous devenons souvent les méchants dans l’histoire, car c’est tellement plus facile. Et nous perdons souvent le soutien de personnes que nous considérions comme notre famille.

Le divorce n’est pas facile, peu importe comment cela paraît de l’extérieur.

Nous avons souvent plus de mal à faire confiance aux autres. Il est important de se soutenir mutuellement lors de ces moments difficiles.

Souvent, nous avons simplement besoin d’une oreille attentive.

Nous n’avons pas besoin de jugement ni de commentaires sur la facilité avec laquelle les gens renoncent à leur mariage actuellement. Nous avons juste besoin d’avoir du soutien tout au long du processus.

Le divorce a été transformateur pour moi. C’est le catalyseur de nombreux nouveaux choix de vie. J’ai pu rêver et créer le genre de vie avec mes enfants que j’ai toujours voulu. Cela m’a permis de nouer des relations plus étroites avec les personnes que j’aime.

J’ai commencé à déballer mes bagages et à voyager beaucoup plus léger, à manifester une joie infinie et à transformer ma douleur en beauté.

Lire également : 15 conseils judicieux sur le mariage d’un homme divorcé

Nous pouvons laisser nos luttes nous définir ou nous transformer.

Et dans le processus difficile de simplement supporter nos efforts, il est essentiel que nous nous sentions aimés et soutenus autour de nous. Au final, nous avons fait tout ce qui était nécessaire pour nous sauver quand nous ne pouvions plus sauver notre relation.

Nous n’abandonnons pas, nous choisissons de vivre la meilleure vie possible dans des conditions difficiles.

Nous choisissons simplement de survivre, de prospérer et de créer une vie plus heureuse.

2 commentaires à propos de “Je n’ai pas renoncé à mon mariage, j’ai décidé de me sauver à la place”

  1. pas d’accord.
    S’aimer vraiement c’est décider de s’aimer même quand on ne s’aime plus.
    Car cette décision d’aimer va relancer la flamme, la raviver et réchauffera les 2. A condition que l’autre soit conscient de cet effort. Le plus souvent les 2 doivent le faire en même temps.
    C’est le début de la spiritualité, de l’Agapé. Notre monde en a cruellement besoin. Le divorce ne doit pas être EGOISTE.
    Prendre la décision d’aimer, cela veut dire résister aux tentations, s’écouter, faire des efforts pour rentre l’autre heureux .S’engager vraiement. L’autre s’il n’est pas PN ( pervers narcissique ou simplement égoïste) sera touchée profondément , et c’est un starter merveilleux de l’Amour.Quand on a aimé il n’y a pas de raisons que l’Amour ne dure pas. Mais il faut entretenir le feu et c’est une bonne recette.
    Mais attention cela doit être RECIPROQUE!!!!!.
    Si un s’en va, si un méprise, si un évolue trop négativement, si un croit qu’il détient la vérité et que l’autre a tors alors cette décision de s’aimer ( qui tout au long de la vie peut etre pour l’un puis pour l’autre, ou les 2, ce qu’on appele des crises) alors ce n’est pas possible.
    S’il y a violence psychique ou physique le mal enpechera alors à l’Amour de revenir, définitivement.
    La rupture est inévitable voir conseillé.
    posons nous la question: pourquoi tant de divorce???
    Quand parlerons nous des vrais problèmes:
    De l’égoisme, de l’Andropause, de la ménopause, de l’angoisse de la mort, etc…bref, des épreuves du couple au cours d’une vie.

  2. Sur la douleur de la séparation, oui , je pense qu’un divorce subi ou demandé de manière  » subi » ,( car c’est parfois les 2,) ( Je ne parle pas de celui qui va voir ailleurs si l’herbe est plus verte) est une immense douleur qui se transforme avec le temps en positif.
    Mais oui, on a besoin d’un entourage affectueux , solide et qui ne nous juge pas.
    Oui complètement d’accord…
    Mais il y en a, croyez moi qui ne souffre pas, et d’autres qui subissent des comportements du conjoint odieux, et par riccochet , les enfants en souffrent…. Et je me demande parfois si ce n’est pas pire que de perdre son conjoint de maladie ou d’accident. Car le deuil est là tout pareil, avec en plus beaucoup de mal et de méchanceté. Cet être qu’on a tellement aimé, qu’on aime encore , et qui devient si méchant…Car souvent l’un part car il pense que l’herbe est plus verte ailleurs. Et cela cause énormément de souffrances à l’autre et aux enfants…ce n’est pas un jugement, c’est un fait. Il faut en plus surmonter cela d’ou le besoin d’être BIEN entourée, é.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*