Ronron-thérapie : les chats ont un pouvoir de guérison grâce aux ronronnements

Ronron-thérapieImage crédit:  sain et naturel

Ronron-thérapie : les chats ont un pouvoir de guérison grâce aux ronronnements

Les félins se caractérisent par la possession d’une vocalise très caractéristique : le ronronnement. Ce bruit sourd et régulier émis par votre chat notamment possède diverses vertus dont l’homme peut en général bénéficier par une technique appelée la ronron thérapie.Tous les individus de la famille des félidés possèdent la faculté d’émettre ce son particulier : chats domestiques bien entendu mais aussi tigres, panthères et chats sauvages.

Saviez-vous que les anciens Égyptiens vénéraient énormément les félins?

Sans aucun doute, ces civilisations fêtaient et glorifiaient ouvertement les valeurs des chats. On peut supposer qu’ils vénéraient les chats grâce à leur art, leur culture et à l’interprétation de leur mode de vie. Ces informations sont bien connues, mais la plupart des gens se sont souvent posé des questions sur leur raisonnement derrière ce comportement inhabituel. Peu de gens ont fait des spéculations, mais c’est juste que nous n’avons pas pu suffisamment vérifier ces hypothèses.

Est-il possible que les anciens savaient quelque chose qu’on aurait pu manquer ? Un examen plus approfondi suggère que ça pourrait probablement être le cas !

Les conclusions de recherche actuelles nous ont conduit à la redécouverte de nombreux facteurs clés. Ces points correspondent principalement au mystère de ce « comportement affectueux pour les petits chats » et il se trouve que, l’élément le plus important pourrait très probablement être caché dans une capacité d’auto-guérison produite de façon unique, qui est montré à travers tous les félidés.

 

Ronron-thérapie : les chats ont un pouvoir de guérison grâce aux ronronnements :

Comment savons-nous que les chats ont des « pouvoirs de guérison.. ? »

De nouvelles études ont fourni des preuves que le ronronnement du chat agit effectivement comme un appareil thérapeutique, non seulement pour régénérer l’organisme, mais aussi pour fortifier les grandeurs élastiques. On a montré que le ronronnement accélérait de manière significative la récupération de leurs os et les organes tout en augmentant considérablement leur densité dans le processus. Ces conclusions indiquent que la croyance moyennement acceptée dans laquelle les chats ne ronronnent que quand ils sont contents, pourrait très bien être une idée fausse.
Une autre raison à cela pourrait être le fait que l’observation a montré que les chats ronronnent également dans d’autres circonstances moins agréables, comme lorsqu’ils sont blessés, effrayés ou lors de la mise bas. Cela suggère que le ronronnement jouerait certainement un rôle évolutif comme une sorte de mécanisme de survie. De nombreux chats dans les temps anciens recevaient souvent de l’admiration et étaient aussi par conséquent divinisés, pour leur capacité miraculeuse à résister au mal et même à réduire un impact excessivement sévère. Des événements réguliers comme ceux-là, ont probablement été attribués pour l’inspiration du mythe « tous les chats ont neuf vies » dont nous avons tellement entendu parler !

Ronron-thérapie
Ronron-thérapie : les chats ont un pouvoir de guérison grâce aux ronronnements


De quelle façon cela a influencé l’histoire ?
Grâce à une enquête et à une analyse plus approfondies nous pouvons supposer que de nombreuses sociétés du passé appliquaient la même utilisation de la guérison vibratoire, un peu comme nos amis les félins. Il est très probable que les techniques de thérapie sonore similaires aient été inspirées par le genre félin et utilisées par les Egyptiens pour un usage médical.
Le sistre, était un instrument de percussion sacré dans l’Egypte ancienne. (Peut-être à l’origine de l’adoration de la déesse chat Bastet,) les prêtresses Egyptiennes utilisaient rituellement les sistres, qui comme nous le savons maintenant, génèrent beaucoup d’ultrasons. Les ultrasons sont une modalité de guérison efficace, et sont aujourd’hui utilisés dans les hôpitaux et les cliniques.

Il arrive même que certains niveaux d’ultrasons traitent les maux qui affectent la vie, comme la fibrose kystique, et diverses formes de cancers. Cela signifie qu’il est tout à fait possible que les cérémonies dans lesquelles on utilisait de nombreux sistres, n’ont pas seulement été utilisés juste pour améliorer l’ambiance musicale, mais étaient probablement principalement destinés à amplifier l’effet de guérison.

De quelle façon pouvons-nous utiliser ces connaissances ?

Ce genre de médecine alternative est très utile pour réparer, restructurer et réaligner nos systèmes vitaux. Que ça soit sous la forme technologique où biologique, ces études démontrent que l’avenir de cette thérapie musicale sera approprié pour les méthodes de traitements médicinales modernes. Ces traitements ont des qualités à soulager et ont des effets de massages énergétiques pour réduire la douleur en ré-énergisant le corps malgré son niveau complexe

Ça pourrait aussi être un raison pour lesquelles les techniques spécifiques qui incluent le mantra ont été enseignées et mises en œuvre dans la pratique de la méditation. Le mot « mantra », est en fait un terme sanskrit, qui traduit avec précision l’expression : « l’outil de l’esprit. » Un mantra est une vibration du son puissante, un peu comme celle d’un sistre, ou même plus comme le ronronnement d’un chat. Par ailleurs cela suggère qu’il serait encore plus avantageux d’expérimenter avec différentes expressions de méditation, pour mieux comprendre comment chacun de ces tons pourrait rajeunir et renforcer le corps.

Une réponse à “Ronron-thérapie : les chats ont un pouvoir de guérison grâce aux ronronnements”

  1. Les chats n’ont pas fini de nous étonner, et pourtant ils vivent aux côtés des Hommes depuis très très longtemps ! Vive les chats, ils nous apportent de nombreux bienfaits (même sous leur attitudes un peu ingrates parfois ! 😉 )
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*