ours polaire a été observé en train de rechercher la nourriture

Un ours polaire a été retrouvé à plus de 700 kilomètres de son habitat naturel, à Tilichiki en Russie. — Alina Ukolova/AP/SIPA

Dans l’est de la Russie, à Tilichiki, les habitants ont observé un ours polaire très amaigri et affamé à plusieurs reprises. Il ne fait aucun doute qu’il était en quête de nourriture. Il a ainsi parcouru 700km depuis son habitat naturel, la Tchoukotka, pour atteindre le village russe, révèle une agence d’information citée par CNN.

Par Antoine Mercier. Le 24/04/2019

Les habitants de Tilichiki ont publié diverses photos et vidéos sur les réseaux. On peut y voir un jeune ours polaire très maigre et affamé.

Alina Ukolova, une habitant du village, raconte

« L’ours a environ deux ans. Il n’est pas habitué à vivre seul puisqu’ils vivent avec leur mère jusqu’à environ trois ans. Il est épuisé, pas agressif. Les habitants lui donnent du poisson et il le mange. Aujourd’hui, il allait mieux et il est allé chasser ».

« Les gens du village l’ont traité avec compréhension et en ont pris soin. (…) Nous avons beaucoup d’ours bruns ici, mais les blancs sont très rares », a-t-elle ajouté à Euronews.

Le réchauffement climatique responsable de cette situation

Les autorités locales ont mis au point une opération visant à endormir l’animal afin le ramener dans sa région d’origine par voie aérienne.

À cause du réchauffement de notre planète, les ours polaires ont de moins en moins d’espace pour chasser, menaçant de plus en plus leur survie. Pour trouver de la nourriture, ils sont donc contraints de parcourir davantage de kilomètres. Il y avait d’ailleurs eu une dizaine d’ours polaires qui s’étaient installés à Belouchia Gouba en Russie, en février dernier. Malheureusement, à cause du réchauffement climatique, ces histoires sont de plus en plus fréquentes. Et cela ne risque pas de s’améliorer avec le temps si nous ne prenons pas rapidement les mesures appropriées pour lutter contre ce fléau.

4.0
03