Trois hommes qui travaillent dans le domaine de la construction en Estonie ont sauvé un animal gelé d’une rivière.

Et, ils ont vécu une belle aventure. Ils s’appellent Rando Kartsepp, Robin Sillamäe et Erki Väli et ils faisant des travaux de dragage lorsqu’ils ont vu un animal qui ressemblait à un chien pris au piège dans le barrage. Il se débattait dans les eaux gelées de la rivière Parnu.

Par Frédérique Dumont. Le 27/02/2019

Après avoir cassé une partie de la glace pour se frayer un passage, ils ont extrait l’animal de l’eau, et l’ont recouvert d’une serviette de bain. Puis ils l’ont placé dans une voiture pour le que l’animal puisse se réchauffer.

Plus d’informations : Eestimaa Loomakaitse Liit

Lire aussi : Les girafes font désormais partie de la liste des espèces menacées

Ils ont alors téléphoné à l’organisme de sauvetage des animaux.

Et l’organisme leur à demandé d’apporter le « chien » dans un centre vétérinaire se trouvant dans une agglomération voisine. Rando, l’un des hommes de cette aventure, a dit que l’animal était calme et se reposait tranquillement pendant le transport, la tête placée sur ses genoux.

À l’arrivée des trois hommes, des spécialistes de la clinique vétérinaire ont ausculté l’animal.

Mais, c’est un chasseur de la région qui a remarqué que l’animal gelé était un loup et non un chien, comme ils le croyaient auparavant. Il a aussi confirmé qu’il s’agissait d’un jeune loup âgé d’environ un an.

Le loup s’est déjà rétabli. Des chercheurs de l’ANE (l’Agence nationale pour l’environnement ) lui ont placé un collier GPS sur le cou. Avant de le relâcher dans son environnement naturel. L’EUPA ( l’Union estonienne pour la protection des animaux en Estonie ) a pris en charge le traitement médical de l’animal et a par la suite fait une déclaration aux médias.

« Nous sommes très heureux du dénouement de cette histoire et souhaitons remercier toutes les personnes qui y ont participé. Surtout les trois hommes qui ont sauvé le loup et le personnel médical de la clinique vétérinaire qui n’ont pas eu peur de prodiguer des soins à l’animal sauvage « .

Voir aussi : Une photographe connue a stoppé sa carrière pour vivre dans une forêt avec 100 chiens malades

5.0
03