Qu’est-ce que le syndrome de stress post-narcissique ?

syndrome de stress post-narcissique
Qu’est-ce que le syndrome de stress post-narcissique ?

Le 3 Novembre 2017. Image crédit : Pixabay

Qu’est-ce que le syndrome de stress post-narcissique ?

Semblable au TSPT (trouble de stress post-traumatique), les personnes qui ont déjà partagé leur vie avec un narcissique peuvent passer par des événements similaires aux symptômes du TSPT. Peut-être que nous devrions l’appeler SSPN ou syndrome de stress post-narcissique.

Le trouble de stress post-traumatique se développe après avoir vécu un événement ou une action qui provoque une peur intense, l’incompréhension, l’impuissance ou l’horreur.

Même s’il est courant d’avoir une période d’adaptation pour se remettre d’une rupture avec un narcissique, pour beaucoup ces périodes d’adaptation difficiles peuvent continuer pendant un certain temps. Avec le temps, l’ajustement du comportement, oublier le narcissique et rendre le narcissisme au narcissique et prendre soin de vous, de telles réactions traumatiques s’améliorent et disparaissent complètement.

Tout peut déclencher un SSPN … même des choses aussi simples que l’odeur de son parfum sur un étranger qui passe, une chanson qui passe à la radio, même certains aliments. Peu importe ce qui vous ramène à ce cauchemar terrifiant .. vous êtes renvoyé à un moment de votre vie qui était perturbant mentalement et émotionnellement. Ces identifiants sont appelés «déclencheurs».

TROIS SYMPTÔMES PRINCIPAUX DU SSPN:

1) souvenirs intrusifs du narcissique : il peut s’agir de souvenirs qui ont eu une apparition soudaine causée par un «déclencheur», ou des souvenirs qui sont continus et persistants

2) évitement et engourdissement émotionnel

3) anxiété et augmentation de la volatilité émotive

Les symptômes des souvenirs intrusifs du narcissique peuvent inclure:

Des flashbacks de leurs colères narcissiques , des images de rage intense ou de revivre l’événement traumatique pendant plusieurs minutes voire plusieurs jours.

Remettre soudainement en question votre propre stabilité mentale à cause de mois / d’années d’abus et / ou de gaslighting à essayer d’accomplir des tâches quotidiennes ou en relation avec d’autres.

Rêves bouleversants au sujet de l’événement narcissique.

Des difficultés à réajuster votre estime de soi et à vous sentir bien dans des situations sociales résultant de mois / d’années d’abus émotionnel, mental, verbal et souvent physique.

Les symptômes d’évitement et d’engourdissement émotionnel peuvent inclure:

Éviter les situations sociales , les activités, les personnes ou les relations que vous aimiez

Essayer d’éviter de penser ou de parler du narcissique

Se sentir émotionnellement engourdi envers la vie et l’amour

Toxicomanie ou abus de somnifères

Problèmes de mémoire

Difficultés à se concentrer ou à effectuer des actions simples

Prendre ses distances

Difficultés à établir de nouvelles relations ou à garder des relations

Cocooning ou se cacher

Désespoir sur l’avenir ou sentiments de défaite

Les symptômes de l’anxiété et de la volatilité émotive accrue peuvent inclure:

Irritabilité , rage, ou colère

Doute de soi et perte de confiance en soi

La culpabilité ou la honte écrasante , l’auto-accusation ou le syndrome de Stockholm

Comportement autodestructeur , comme des relations sans lendemain, boire trop, ne pas manger correctement, quitter son emploi ou se droguer

Troubles du sommeil

Crises de panique / crises de pleurs

Être facilement effrayé, nerveux et hyper vigilant

Paranoïa ou imaginer les pires scénarios

Interroger les autres sur leurs intentions, en particulier avec de nouveaux partenaires
Revivre des disputes ou des colères narcissiques dans votre tête

L’expérience narcissique peut vous hanter pendant longtemps. Cela peut s’immiscer dans votre vie quotidienne et vos activités, et vous envahir n’importe quand.

Qu’est-ce que le syndrome de stress post-narcissique ? De Tigress Luv, http://tigressluv.com, auteure de ‘Counterfeit Heart‘ et ‘Daily Inspirations for Those Recovering from a Narcissist

20 commentaires à propos de “Qu’est-ce que le syndrome de stress post-narcissique ?

  1. Oh mon dieu !

    Il y a un mot sur mes maux !?
    Je ne suis pas folle.

    Merci pour cette information. Encore une pièce du puzzle de mise en place. J’avance chaque jour.

  2. Je vis avec un perver narcissique, 5o ans de mariage, aujourd’hui j’ai un problème cardiaque, il me traite de fainéante, a qui puis m’adresser pour entamer une séparation de corps tout au moins ! Merci de me conseiller

    • 40 ans pour moi et j ai trop attendu, je suis en mauvaise santé physique et mentale. Mon psychiatre voulait que je rentre ds sa clinique en août pour me couper du monde. J ai refusé, je vais un peu mieux mais j ai hâte de retrouver mon havre de paix .. loin de ce monstre.

    • A vous même chère amie,il n’y a que vous pour prendre cette décision,le plus difficile se n’ait pas de partir c’est de décider de mettre fin à cet état qui vous fais mourrir à petit feu sans compter votre estime de vous,,,vous parlez de coupure physique c’est tous liens avec ce genre de personne qul faut brisé il y va de votre santé mentale. Bonne chance

    • Vous pouvez vous adresser directement à un juge, pour demander l’abandon du domicile conjugal.

      Je crois qu’on peut le faire dire triment dur internet.

      Dans chaque commissariat de la police nationale, vous pouvez obtenir une aide psychologique où dans des associations de violences verbales ou physiques. En ce qui vous concerne défense de la femme

    • SOS violence conjugale. 1 800 363- 9010. 24 heures sur 24 / 7 jours sur 7. Au service de l’ensemble de la population

    • Il y a les maisons pour femmes victimes de violence conjugal. Ils sont pour la accueillir les femmes, les logés avec les enfants s’il y en a, nourrir, protégé, vêtements si besoin, information, suivi, r-v et plus…. Enfin le plus important vous serez en sécurité puise ce que ces maisons sont confidentielles. Bonne Chance 🙂

  3. Débarrassé depuis septembre 2009 de mon MPN, après 6 ans de vie amoureuse et 100 tentatives de rupture, la 101ème fut la bonne… Malheureusement 8 ans plus tard c’est toujours le chaos et le doute dans ma vie sentimentale, les larmes se disputent à la colère, je n’arrive plus à aimer comme avant, ni être moi-même…

    • Bonjour Daniel: j’ai vécu la même expérience, et je commence à en sortir. J’ai du beaucoup travailler pour me défaire de l’emprise de mon MPN.J’ai cherché comment fonctionne un PN. Les PN ne s’attaquent pas à n’importe qui: ils repèrent leurs proies, et choisissent une personne qui ne se protège pas suffisamment, quelqu’un qui manque de confiance en soi;mais aussi quelqu’un qui ait de quoi les valoriser (physique, intelligence, valeurs morales, etc).A partir de là, j’ai travaillé pour comprendre que tous les comportements et jugements de mon PN sur moi ne m’appartenaient pas, ne me définissaient pas. Ensuite, j’ai repris point par point les raisons, les mécanismes ayant sapé ma confiance en moi, et donc engendré la faille dans laquelle mon PN s’est engouffré.Et j’ai travaillé pour les analyser, et ensuite m’en défaire, un par un. Petit à petit, j’ai pu « redessiner » mes propres contours affectifs, émotionnels et structurels. Comme si je me « redécouvrais ». Mon père étant lui-même un PN, j’avais depuis toute petite l’habitude de me « voir » à travers le regard d’un PN. La tâche a été d’autant plus rude que je ne me suis fait aider que tardivement; du coup, les « dégâts » générés sur ma vie sont importants.Mais même dans mon cas, je peux témoigner qu’il est possible de s’en sortir. Ce qu’ils nous font subir s’apparente pour moi à un viol: ici, il s’agit d’un viol psychique, d’un crime commis contre notre esprit et notre personnalité. Comme nous ne sommes pas le violeur, nous ne sommes pas notre PN. A partir de là, reste à retrouver ce que nous sommes vraiment, puis de corriger les croyances et comportements qui nous ont amenés à devenir une proie pour un ou une PN. Surtout, ne pas rester en mode victimisation, il faut devenir acteur, il faut agir pour soi, plutôt que contre le PN . Le PN perd tout son pouvoir lorsqu’on lui fait comprendre que l’on n’est plus dupe de ses manipulations, qu’on l’a démasqué, et que ses manigances ne nous atteignent plus: c’est ce que j’appelle couper les ficelles de la marionnette. Plus de ficelles sur lesquelles tirer, plus de PN. Voilà, Daniel, avec ces quelques phrases, je souhaite vous faire passer le message qu’il n’y a pas de fatalité, qu’on peut vaincre son PN et en sortir plus fort. Et rassurez-vous, la capacité d’aimer et d’être aimer est toujours là. Mais, il ne faut pas se mentir, il faut travailler pour devenir aimable pour soi, pour ce qu’on est et non pour la personne que nous croyons ou voudrions être: c’est entre autres choses ce qui contribue à faire de nous des proies pour les PN. Ne subissez plus, battez-vous et faites vous aider. Espérant vous apporter un peu d’aide et de réconfort je vous souhaite bon courage !

  4. Ah ouf enfin je sais pourquoi je ne supporte plus certaines odeurs, certaines phrases, mots…..
    Hier j’ai croisé ce Pn qui ma détruite durant 1 ans et demi, dans la rue, près du logement que j’occuper il y a 5 ans. J’étais avec mon conjoint (ensemble depuis 4 ans) une angoisse est apparu, j’avais le coeur qui battait a 100 a l’heure, j’ai reculés d’un coup, je tremblais…. il ne m’a pas vu lui, mais j’ai eu très peur, je le vois pourtant 1 week-end sur deux pour notre fils, mais pas au même endroit. Mon conjoint a réussi a me calmer et a m’appaiser. Malgré son réconfort (a mon conjoint) Résultat cauchemar cette nuit. Courage a toutes ses personnes qui vivent ca. Partait vite fait de votre logement avec vos enfants lors de son absence, ou alors changer la serrure lors de son absence et partait quelques jours chez un proche de confiance et couper votre téléphone pour vous ressourcer. Bref sauvez vous avant qu’il soit trop tard. Et surtout ne le reprennez jamais, même s’il pleure ou vous fait pitier, mal au coeur….

  5. Un pervers narcissique n’est pas toujours un partenaire mais peut aussi être un parent, un collègue ou un supérieur hiérarchique. Et les dégâts sont tout aussi importants.

    • Pour moi, c’était un supérieur hiérarchique, et cet enfoiré m’à fait licencié. J’ai eut droit a la gendarmerie ( qui était de son côté) un vrai cauchemard car mr se faisait passer pour la victime, je le croisais à l’école mais je ne baissais pas la tête et encore moins les yeux… depuis je n’arrive plus à m’investir dans une relation ni à faire confiance, dès que quelquechose me le rappelle, je prends mes jambes à mon cou. J’ai totalement perdu confiance en moi et suis tout le temps dans une colère et une envie de vengeance. Je l’ai mis au prud’homme et j’ai gagné une partie, dans un mois ke serais fixé sur mon sort mais que je gagne ou pas, il a détruit ma vie depuis 6 ans. J’ai suivi pendant un an une psychothérapie mais rien aucun résultat, je n’arrive pas a me relever psychologiquement, professionnellement et sentimentale ment. Une horreur et je ne me par donnerais jamais de l’avoir rencontrer!!!!

    • Pour moi, c’était un supérieur hiérarchique, et cet enfoiré m’à fait licencié. J’ai eut droit a la gendarmerie ( qui était de son côté) un vrai cauchemard car mr se faisait passer pour la victime, je le croisais à l’école mais je ne baissais pas la tête et encore moins les yeux… depuis je n’arrive plus à m’investir dans une relation ni à faire confiance, dès que quelquechose me le rappelle, je prends mes jambes à mon cou. J’ai totalement perdu confiance en moi et suis tout le temps dans une colère et une envie de vengeance. Je l’ai mis au prud’homme et j’ai gagné une partie, dans un mois je serais fixé sur les dommages et intérêts, mais que je gagne ou pas, il a détruit ma vie depuis 6 ans. J’ai suivi pendant un an une psychothérapie mais rien aucun résultat, je n’arrive pas a me relever psychologiquement, professionnellement et sentimentalement. Une horreur et je ne me pardonnerais jamais de l’avoir rencontrer, ma seule envie c’est qu’il crève à petit feu autant que moi!!!!!

  6. Je vis avec un PN depuis 38 ans, je le quitte en septembre prochain et cette fois c’est la bonne, parce que j’ai signé un bail à 250 kl de lui pour être certaine de ne plus revenir et ne plus le revoir. C’est terminé la pitié 👍🏼. Je n’ai jamais été si fière de moi. J’ai décidé de me choisir.

  7. Je viens de me séparer j’ai vécu 7annee avec une PN je comprenais pas pourquoi elle était parfois si méchantes avec moi quand moi je fesai tout mon possible pour ne pas lui déplaire ou la contrarier à un point que je l’est crû c’était moi le problème désolé un peu trop d’émotions

  8. 43 ans on and off. La c est OFF. J espere arriver a surpasser la codependance une fois pour toute avec my psy. Il m a fallut un burn out professionnel avec épuisement physique… et une rechute derriere…pour qu on révèle AUSSI le côté pervers du manipulateur narcissique qui m a usé les nerfs et la santé depuis 10 ans en venant me relancer 2 fois par an….. alors que j avais trouvé les forces de le quitter en 2007 et mettre un océan entre nous. Comment ai je pu tomber si bas… alors que la derniere année il a été jusqu à oser DIRE qu il m utilisait. Si vous vous reconnaissez…. fuyiez et puis faite vous aider pour remonter!!!! Et ne jamais retomber dans unbtel schéma

  9. Jai vécu 7 ans avec un mpn. Suite a la decouverte d’une double vie de son côté, je l’ai mis dehors. Suite à cela, j’étais détruite. Je suis allée voir un psy comportementaliste, qui m’a aidé à me comprendre ( pourquoi suis je attirée par ce genre de personnes) , mais également à prendre du recul et de la hauteur. La culpabilité s’est arrêtée car j’ai compris en quoi j’étais une proie. Aujourdhui, l’ego reste touché, meme si j’ai retrouvé la confiance en moi. Cela laisse des cicatrices, mais j’ai coupé tous liens avec lui meme si il y a les enfants et ça aide enormemet. L’ecole sert de passerelle, et on ne se voit plus. Je reste attentive les mpn ne supportent pas qu’une femme prenne le dessus sur eux mais maintenant je vis. Je souhaite a toutes les femmes victimes de mpn, de se rendre compte que ce sont des gens malades, et qu’ils n’aiment personne car ils ne s’aiment pas eux memes. Nous ne devons pas nous remettre en question car nous refletons pour eux toutes les qualités qu’ils n’ont pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*