Syndrome du cœur brisé : votre cœur peut littéralement être brisé par le stress et la tristesse

Young couple in quarrel sitting on rocks shaped as broken heart

Le 4 janvier 2019. Image crédit :depositphotos.com

Par Frédérique Dumont

Des chercheurs ont récemment soutenu ce que les gens soupçonnaient depuis longtemps: une grande source de stress peut littéralement vous briser le cœur.

Ils ont également découvert que cela n’est pas dû uniquement à la perte d’un être cher. Les traitements médicaux, la perte d’un emploi et d’autres facteurs de stress majeurs ont été associés à cette condition.

Ce syndrome est également connu sous le nom de cardiomyopathie takotsubo, et touche surtout les femmes. Même si on parle peu du syndrome du cœur brisé dans la littérature médicale, il y a de plus en plus de cas rapportés avec des informations supplémentaires sur la façon dont il se produit et sur sa durée.

Des chercheurs canadiens ont indiqué un cas de syndrome du coeur brisé chez une femme de 63 ans sous traitement pour un cancer du sein métastatique.

Pendant six ans, des chercheurs du MD Anderson Cancer Center de Houston ont découvert que 30 patients traités pour un cancer répondaient aux critères du syndrome du cœur brisé. Les patients n’ont pas eu de récidive, mais les chercheurs pensent qu’on devrait envisager ce diagnostic chez les patients cancéreux souffrant de douleurs à la poitrine.

Dans un autre rapport, un médecin a présenté les cas de deux femmes âgées, l’une traitée pour une maladie pulmonaire chronique et l’autre pour la gastrite, souffrant toutes les deux du syndrome du coeur brisé.

Quand le cœur du patient «se brise», le ventricule gauche, s’affaiblit, entraînant des douleurs et un essoufflement. La maladie est réversible et temporaire, mais elle peut provoquer des complications similaires à celles qui suivent une crise cardiaque.

C’est ce qui est arrivé à Joanie Simpson, 63 ans, qui a souffert du syndrome du cœur brisé 2 ans plus tôt après le décès de son chien.

La mort de son animal n’était que l’un des nombreux défis qu’elle avait à l’époque. Son mari allait prendre sa retraite, se souvient-elle. Son fils souffrait de nombreux problèmes de dos. Son gendre avait perdu son emploi.

Puis le petit chien que le couple avait adopté alors qu’il n’avait que deux ans, a eu une grave maladie.

Après sa mort, Simpson pensait pouvoir surmonter ce chagrin, mais quelques jours plus tard, elle fut prise de douleurs à la poitrine et aux épaules, craignant une crise cardiaque. À l’hôpital, son médecin, Abhijeet Dhoble, cardiologue à l’Institut Memorial Hermann Heart & Vascular de Houston, a fait le même diagnostic.

Après avoir effectué des tests, il a trouvé une cause différente: le syndrome du cœur brisé.

D’après Dhoble, plus de 6 200 cas de syndrome du coeur brisé ont été signalés en 2012 aux États-Unis, contre environ 300 en 2006. La majorité des patients sont des femmes.

Dhoble a publié une étude dans le New England Journal of Medicine sur le cas de Simpson, qui a eu lieu en mai 2016.

La maladie n’arrive pas uniquement après le décès d’une personne ou d’un animal de compagnie, indique Jeffrey Decker, chef de section de cardiologie clinique à l’Institut Frederik Meijer pour la santé du spectre et du système vasculaire à Grand Rapids, MI.

Il se trouve qu’une douleur intense peut déclencher ce syndrome. Il en va de même pour une crise d’asthme, une grande dispute, une fête surprise ou même une prise de parole en public.

Les symptômes imitent une crise cardiaque – le plus souvent, des douleurs à la poitrine et un essoufflement. Des nausées, des vomissements et des palpitations peuvent aussi survenir. Mais seuls les tests peuvent faire ce diagnostic, dit Dhoble.

Environ 95% des patients guérissent après un mois ou deux.

«Généralement, le pronostic est plutôt favorable», déclare Decker. Les patients reçoivent souvent les mêmes médicaments que ceux utilisés pour traiter l’insuffisance cardiaque congestive pour renforcer le cœur. Le taux de mortalité est inférieur à 3%.

Selon Di Vece, il n’existe aucune recommandation spécifique pour soigner ces patients, il faut donc évaluer chacun d’entre eux et les surveiller sur le long terme.

La prévention est la clé

Évidemment, le meilleur conseil est d’arrêter de stresser ou de le gérer avant la phase accablante.

Lire aussi : Voici 20 conseils scientifiquement prouvés pour déstresser rapidement

Quand le chien de Joanie Simpson est décédé, elle a développé le syndrome du cœur brisé.

Après un an de suivi, elle s’est très bien débrouillée. Aujourd’hui, plus de deux ans plus tard, elle suit attentivement les conseils d’un médecin pour rester en bonne santé.

Source : www.webmd.com/

Une réponse à “Syndrome du cœur brisé : votre cœur peut littéralement être brisé par le stress et la tristesse”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*