réfugié soudanais
Image crédit : France2

En arrivant en France, Abdelrheim ne pensait pas recevoir un tel accueil. Il a rencontré des personnes d’un grand soutien et ouvertes grâce à la culture maraîchère.

Selon le réseau Fermes d’avenir, dans moins d’une décennie, il pourrait y avoir une pénurie de 100 000 agriculteurs dans l’agro-écologie. Mais si nous nous y prenons à l’avance, ce secteur pourrait générer de nombreux emplois pour notre économie. Grâce à l’agriculture écologique, Abdelrheim, un réfugié soudanais âgé de 31 ans, réussit peu à peu à s’intégrer en France.



Le réseau Fermes d’avenir, en collaboration avec le Groupe SOS Solidarités, qui soutient la transition agro-écologique, a développé un système d’association pour aider des réfugiés à se former à l’agro-écologie. Abdelrheim, qui a intégré ce système, témoigne non sans émotion ci-dessous :

Cette initiative permet ainsi de faire d’une pierre deux coups : venir en aide à des personnes qui sont dans le besoin tout en proposant une nourriture plus saine aux consommateurs français.

La vidéo est un extrait d’un reportage de France 2, vous pouvez la regarder dans son intégralité en cliquant sur le lien suivant.