vivre ma passion
Image crédit : Deposit Photos

Lorsque j’ai quitté mon emploi, je ne m’attendais pas à voir ma vie s’effondrer. J’avais la vingtaine, et je ne m’épanouissais pas dans mon travail, je m’ennuyais tous les jours, je rêvais d’autre chose.

Pourtant, je travaillais dans un bureau, il y avait une bonne ambiance dans l’entreprise, mes collègues étaient gentils et j’avais l’opportunité de faire évoluer ma carrière dans cette boite.

En plus de mon travail, il m’arrivait de donner des cours de yoga. Plusieurs amis du studio avaient quitté leur emploi afin de donner des cours à temps plein , ce qui sembler les combler sur le plan professionnel.

Mais j’ai atteint un point où je ne supportais plus mon travail, j’avais envie de quelque de totalement différent.

Ils paraissaient très heureux, et avaient l’air de s’en sortir financièrement.

J’étais littéralement hypnotisé par leurs histoires, et peu à peu, j’ai commencé à me comparer.

Je trouvais mon travail de plus en plus absurde quand je voyais tout ce que je voyais autour de moi.

J’ai donc décidé de démissionner pour trouver ma passion et m’y consacrer pleinement.

Je pensais que la transition se ferait en douceur pour entrer dans ce que j’espérais être la phase de ma vie la plus excitante.

Mais voici ce qui s’est vraiment passé:

Je suis resté au chômage pendant plus d’un an.

Je suis retourné chez mes parents.

J’ai quitté mes amis, ma communauté et mes réseaux.

J’ai perdu une grande partie de ma confiance en moi.

Je n’avais plus de vie sociale.

Je me sentais complètement perdu et la vie ne me donnait aucune direction claire.

J’ai touché le fond financièrement, socialement et personnellement.

Quand j’ai quitté mon travail, on ne peut pas dire que je m’attendais à vivre cette vie.

Peu à peu, je suis sorti de ce gouffre. J’ai eu du mal à en voir le bout. Certains jours, je ne comprenais pas pourquoi mon instinct me trahissait en me menant nulle part.

Mais aujourd’hui, des années après, un vrai changement a eu lieu, mais intérieur.

En réalité mon instinct ne m’a jamais trahi. Il m’a simplement encouragé à faire un changement. Il y avait des obstacles sur le chemin et il y avait des leçons à retenir.

Voici quelques leçons que j’ai apprises:

Certaines personnes ont une passion singulière et décident de la poursuivre.

Mais d’autres personnes ne le font tout simplement pas.

Pendant cette «année sabbatique», j’ai essayé trois ou quatre nouvelles passions potentielles différentes. Aucun d’entre elles n’est devenue la phase la plus excitante de ma vie. Je finissais par m’y désintéresser au bout d’un certain temps.

Mais désormais, je sais ce qui me passionne.

vivre ma passion
Image crédit : Deposit Photos

Je suis passionné par l’amélioration des processus et la résolution de problèmes.

En dehors du travail, j’explore de nouveaux lieux et passe-temps pour nourrir ma passion pour l’apprentissage. Je suis passionné par des sujets tels que la réforme de l’éducation, les relations humaines, les nouvelles musiques  et les nouveautés culinaires.

Si je peux vous donner un conseil: embrassez la diversité des passions que vous vivez dans la vie que vous vivez aujourd’hui, dans votre quotidien. Continuez à explorer de nouvelles passions. Le travail que nous faisons ne doit pas nécessairement être notre seule passion. En fait, nous n’avons pas vraiment besoin d’une seule source de passion.

Il m’a fallu un an pour me relever et six mois de plus pour avoir le sentiment de changer de direction. Cela s’est fait lentement, progressivement et jour après jour.

Parfois, lorsque nous sautons, nous n’atterrissons pas aussi loin que nous le voudrions.

Mais peu importe où nous atterrissons, si le terrain est suffisamment stable, nous pourrons avancer pas à pas dans la bonne direction.

De nouvelles portes se sont ouvertes, enrichissant ma vie autrement. En fin de compte, la vie s’ouvre à ceux qui y sont ouverts et à l’écoute. Peut-être pas comme nous le voudrions au moment où nous le voudrions.

Mais lorsque nous gardons espoir et que nous nous ouvrons au chemin devant nous, nous constatons que tout fonctionne naturellement.

C’est pour cette raison que je fais presque toujours confiance à mon instinct. Je sais qu’il me conduira toujours sur la bonne voie.

5.0
01