Ténosynovite : l’inflammation des pieds et des mains que vous devez connaître

Le 26 Juin 2018. Image crédit : Syndicat canadien de la fonction publique

Ténosynovite : l’inflammation des pieds et des mains que vous devez connaître

Par Phillipe Blot

Puisqu’elle peut être très incapacitante, vous devez apprendre à reconnaitre les symptômes de la ténosynovite le plus tôt possible pour avoir un diagnostic précoce et un meilleur traitement.

La ténosynovite est une inflammation du tendon, une tendinite,  associée à une inflammation de la gaine synoviale ( le revêtement de la gaine qui entoure le tendon ). C’est très douloureux, handicapant et cette inflammation touche surtout les mains et les pieds.

De petites protubérances peuvent survenir, la peau devient rouge et le malade la plupart du temps ne sait pas bien à quoi cela peut-être est dû. Même si la personne ne s’est pas cognée la douleur est forte, même au repos. On peut aussi perdre une partie de sa mobilité.

La médecine dit qu’il est primordial d’avoir un diagnostic précoce. Il n’y a que comme ça que l’on peut éviter que l’inflammation nuise encore plus aux tendons et à leurs revêtements, et d’avoir des problèmes plus encore plus graves.

En cas de gêne ou de doute, n’hésitez pas à consulter un spécialiste de la santé . Dans ce billet, nous allons vous expliquer les caractéristiques importantes sur la ténosynovite.

La ténosynovite, est une douleur articulaire handicapante

Pour bien saisir ce qu’est la ténosynovite, imaginez un tendon, cette structure parfaite unit n’importe quel muscle de notre pied ou de notre main à l’os.

Dans notre main, il a aussi un revêtement, la gaine synoviale, le protégeant et l’isolant. C’est exactement à cet endroit que se produisent les douleurs et l’inflammation.

Voir aussi : 8 anti-inflammatoires naturels pour soigner les douleurs

Ce qui pourrait interpeller avec la ténosynovite, c’est qu’elle touche les muscles fléchisseurs, c’est-à-dire que l’on remarquera les premiers signes de cette maladie en marchant ou en bougeant la main.

Au commencement, c’est une petite gêne mais au fur et à mesure, l’inflammation s’installe, avec aussi de l’engourdissement et la fièvre.

Quelles sont les personnes susceptibles de souffrir de ténosynovite ?

Cette affection des extrémités supérieures touche surtout les femmes et les personnes sportives ou celles qui font des travaux manuels, comme les bouchers, les couturiers, ou les dentistes qui en souffrent fréquemment.

Quels sont les signes de cette maladie ?

  • La douleur dans les chevilles, la plante des pieds, les poignets, le talon…
  • Rapidement, surviennent les rougeurs ou l’inflammation. Lorsque cela vous arrive, la douleur peut aussi survenir au repos.
  • Les orteils et les doigts craquent lorsqu’on les bouge.
  • Il peut y avoir également de petites protubérances sur les orteils ou les mains à cause de ce problème.
  • Il peut être compliqué de marcher, de manier des objets, de réaliser n’importe quelle activité quotidienne… et cela peut devenir  très handicapant.

Image crédit / Youtubes

Ténosynovite : la cause

Les premières causes de l’inflammation de la gaine du tendon sont les mouvements répétitifs des pieds ou des mains, ainsi que les mauvaises postures que nous prenons sans nous en rendre compte.

Dans chacun de ces mouvements répétitifs et continus, on souffre d’une extrême friction du tendon avec l’os. Vient alors l’usure et de petites lésions dans la gaine qui entoure le tendon, jusqu’à ce que tout doucement, l’inflammation s’envenime.

Découvrez également : Thé de curcuma au gingembre : un anti-inflammatoire puissant

La maladie de De Quervain

L’une des lésions les plus connues liées à la ténosynovite est la maladie de De Quervain.

Il s’agit d’une inflammation des tendons qui touche les pouces des mains.

  • Il est inquiétant, par exemple, que des faits aussi banals que soulever une bouteille, coudre, taper sur un clavier ou même faire du la guitare provoque la ténosynovite.
  • Il peut même nous arriver de nous cogner le pouce. Puis nous souffrons d’une petite lésion au niveau du tendon et nous ne nous en rendons pas compte. Nous avons une douleur mais, avec le temps, ce tissu se cicatrise.

Cependant, ce tissu cicatrisé peut empêcher le tendon de fonctionner normalement. C’est quelque chose qu’il faut prendre en compte car cela peut provoquer cette fameuse maladie de De Quervain.

Comment la soigner: traitement le plus fréquent pour la ténosynovite

Le but principal du traitement pour cette maladie est de réduire l’inflammation. Et c’est toujours la praticien qui vous suggèrera la meilleure méthode.

Le plus fréquent est d’associer un traitement pharmacologique avec de la rééducation.

  • Il faut garder la main ou le pied immobilisé pendant quelque temps avec une atèle ou un bandage.
  • La thérapie chaud-froid est aussi très bien dans ces cas.
  • Il est également bon de se faire des bains tièdes d’eau de romarin. Ce produit est anti-inflammatoire, apaisant et relaxant.
  • Les infusions au gingembre sont vivement recommandées. Elles vous permettront de réduire la douleur et les processus inflammatoires.
  • Les physiothérapeutes sont aussi d’un grand secours pour traiter la ténosynovite. Ces spécialistes peuvent nous donner des types d’exercices que nous pouvons réaliser à la maison pour récupérer de la mobilité et de la force.

Vous devez savoir que la ténosynovite peut réapparaître, alors il faut faire attention à ses postures et ses mouvements.

Il faut également diminuer le stress et la pression sur les tendons.

Demandez conseil auprès de votre médecin ou à des professionnels de la santé, essayez de vous abstenir des surcharges et avant tout, vous devez retenir que vos tendons et vos articulations sont de incroyables structures dont vous devez prendre soin.

Article connexe : Voici 21 antidouleurs naturels qui se trouvent dans votre cuisine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*