Tout se sait dans les premiers instants d’une rencontre

Le 20 Juillet 2018. Image crédit : depositphotos.com

Tout se sait dans les premiers instants d’une rencontre

Par Jackie B. Hamilton

Je fais partie des gens qui croient que tout se sait dans les premiers instants d’une rencontre. Par cela, j’entends que les premiers échanges fournissent beaucoup plus d’informations que nous voulons bien le croire, et ce, même si nous en sommes souvent peu conscients puisque notre focus est exclusivement mis sur notre désir de découvrir l’autre et de se faire découvrir par la même occasion.

Toutefois, il ne faudrait pas banaliser tous ces petits détails qui sont portés à notre attention, et ce, même si nous sommes en mode « séduction » pour attirer un nouveau partenaire, de nouveaux amis ou de nouvelles relations d’affaires. Si certains sujets ou attitudes reviennent plus d’une fois dans nos premiers échanges, ça en dit peut-être long sur la personnalité de l’individu qui se trouve en face de nous.

C’est donc la raison pour laquelle j’ose affirmer que tout se sait dans les premiers instants d’une rencontre. On peut d’ores et déjà prédire si la relation sera facile ou si elle nécessitera plusieurs ajustements.

DES EXEMPLES

J’ai en tête quelques exemples assez récents qui m’ont convaincue de désormais porter davantage attention à ce qui se passe lorsque j’apprends à connaître une nouvelle personne. Évidemment, nous avons tous nos petits travers et imperfections, c’est pourquoi l’idée ici n’est pas de juger de façon superficielle, mais de récolter assez de données pour être à même de mieux agir et interagir avec l’autre. À la limite, cela pourra aussi nous servir à décider si nous voulons ou non aller un peu plus loin dans le processus.

Voir aussi : 8 conseils à respecter pour vous aider à faire durer une relation

Le premier cas qui me vient en tête, c’est un amoureux qui, dès les premiers instants de notre relation, s’est empressé de me dire de ne pas m’inquiéter si jamais il avait de soudaines envies de s’isoler parfois. Je cite ses mots : « Il ne faut pas le prendre personnel… »

Notre relation n’a pas duré assez longtemps pour que je puisse souffrir de ce besoin qu’il a de repousser les gens quand il est dans un mood plutôt maussade, mais je m’imagine bien à quel point cela peut être pénible d’habiter avec une personne qui supporte mal la présence des autres quand les choses vont moins bien dans sa tête.

L’autre exemple, c’est cette personne qui m’avertit, d’entrée de jeu, que son plus grand défaut est d’être susceptible. De bien se connaître et d’être capable de voir ce qui ne va pas, c’est louable, mais reste que si on ne fait rien pour s’améliorer, à quoi cela peut-il bien nous servir d’avertir les gens? C’est un peu comme dire « Je t’avais averti alors prends-moi comme je suis. » Euh… pas nécessairement!

En deux heures de conversations avec cet individu, je me suis mise les pieds dans les plats plus d’une fois à cause de sa très grande susceptibilité. Il était donc évident que nos deux personnalités ne pouvaient pas bien s’entendre, moi qui m’exprime en toute authenticité et avec peu de filtres et lui qui se sent menacé et rejeté à chaque fois que nos opinions diffèrent.

Lire également : Le véritable amour n’est pas un sentiment, c’est un acte de volonté

SAVOIR RECONNAÎTRE LES SIGNES

Pendant trop longtemps j’ai voulu faire taire ma petite voix intérieure qui me mettait en garde contre certaines personnes. Souvent, cela se traduisait par un certain malaise lors de la première rencontre.

Je me dis toujours qu’il faut donner une chance au coureur. Toutefois, il s’avère que mon intuition a presque toujours eu raison. Le temps a toujours su prouver ce qui me chicotait dès le départ.

Je ne dis pas ici de se fermer complètement à toute nouvelle rencontre qui semble un peu problématique, mais il serait peut-être souhaitable de ne pas trop s’emballer si certaines informations qui sont portées à notre attention semblent laisser présager que le ciel risque de ne pas toujours être au beau fixe.

Jackie B. Hamilton : Visitez jackiebhamilton.com. Suivez-la sur FacebookTwitterInstagram et Pinteres

Notez cet article

A propos de Jackie B. Hamilton

Éveil de conscience Le livre de Jackie B. Hamilton : Qui sommes-nous sans nos blessures, Collection bouée de secours Jackie B. Hamilton est auteure et blogueuse en éveil de conscience. On retrouve, dans sa bibliographie, L’enfant invisible (se donner le droit d’exister), Qui sommes-nous sans nos blessures (Comprendre et gérer intelligemment ses émotions), La philosophie du let it be (Parce que le bonheur n’a pas à être compliqué), Du moi actuel au moi rêvé (Devenir ce que l’on désire être) et le Carnet de route pour manifester l’inattendu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*