Afficher l'image d'origine

Traité Transatlantique: voilà ce qu’il y aura dans nos assiettes en une seule image

S’il doit y avoir une image le plus claire possible pour décrire l’horreur qui est actuellement en train de nous être imposée, c’est celle-ci!

Certains considèrent peut-être que le sujet est redondant et que nous en parlons souvent , mais il faut bien comprendre que le TAFTA, c’est le cancer assuré si on ne s’en tient qu’à l’alimentation, l’impact va être colossal puisque tous les droits vont être donnés aux multinationales, quand à nous, nous ne seront que plus étouffés financièrement, et quand on aura chopé un bon gros cancer, alors cela sera direct à la chimio pour terminer le travail: continuer à nous ponctionner toujours plus tout en favorisant les intérêts de groupes privés qui n’ont rien de bienveillants! Ils ont même réussi à valider le brevet sur les semences naturelles, ce n’est plus une catastrophe, ni une trahison, c’est bien au delà…

Traité Transatlantique

Source de l’image Traité Transatlantique: Comité Stop-TAFTA via Sott.net

En août 2016,  le secrétaire d’État au Commerce extérieur, Matthias Fekl, a annoncé que la France n’apportait officiellement plus son soutien politique à ce traité.

La France enterre définitivement le traité de libre-échange transatlantique (Tafta ou TTIP). Le secrétaire d’État au commerce, Matthias Fekl, l’a officiellement annoncé au micro de RMC.

«La France considère que nous sommes à un moment de vérité et de décision. À la fin du mois de septembre (lors d’une réunion des ministres chargés du commerce extérieur à Bratislava, ndlr), je demanderai au nom de la France l’arrêt des négociations sur le Tafta», a-t-il affirmé.

Et d’insister:

«Ce que demande la France, c’est l’arrêt pur, simple et définitif des négociations. Elles ont créé partout des peurs. Elles doivent maintenant se terminer (…) Il faut un coup d’arrêt clair, net, pour reprendre les discussions sur de bonnes bases. Nous verrons si d’autres nous emboîtent le pas».

La position de la France ne signifie pas pour autant la fin des discussions autour de ce traité controversé: les États membres sont en effet représentés par la Commission européenne autour de la table des négociations.

«La Commission européenne a parfaitement la possibilité de négocier et personne ne peut juridiquement s’y opposer. Mais il n’y a plus de soutien politique de la France à ces négociations», a précisé Matthias Fekl.

Mais ces traités ne passeront pas… si on s’y oppose tous ! C’est le message véhiculé par cette vidéo créative.

Regardez :

Rejoindrez-vous le combat ? Si oui, sachez qu’une pétition circule. Elle sera adressée à François Hollande en personne.

Vous souhaitez ajouter votre nom au bas de cette pétition ? Alors rendez-vous ici !


Source: Traité Transatlantique: dans nos assiettes en une seule image
https://lesmoutonsenrages.fr/ et le monde