période difficile

5 choses que vous ne devriez pas dire à une personne qui traverse une période difficile

Je n’oublierai jamais ce jour où je suis entré dans la pièce où un vieil homme gisait sans vie sur le lit. Sa femme se tenait debout à côté de lui, le regard totalement vide.

Je suis allé vers elle pour lui demander si elle voulait que j’appelle quelqu’un, si elle avait besoin de quelque chose, et j’ai essayé d’établir un lien avec elle. Elle a rapidement dit non et m’a fait comprendre que j’était de trop. Je voulais tellement dire la chose appropriée, pour soulager sa peine. Mais je n’ai pas du tout réussi.

Par Louise Meunier. Le 06/04/2019

Nous sommes tous passés par là, les rencontres fréquentes avec des personnes aux prises avec le deuil, la peur, la tristesse et la colère ne sont pas rares et nous nous retrouvons souvent désemparés, ne sachant pas quoi dire, comment le dire ou quoi faire pour aider.

Les rencontres entre ceux qui souffrent et ceux qui veulent désespérément aider ressemblent souvent à deux trains qui entrent en collision, un mélange d’intentions honorables et de désespoir total.

Il semble qu’en général, notre culture tolère très mal le malaise.

Nous voulons une pilule à avaler ou une solution miracle pour faire disparaître la douleur le plus rapidement possible.

Ainsi, lorsque quelqu’un que nous aimons souffre et traverse une période difficile, nous avons tendance à lui proposer la solution la plus rapide et la plus simple que nous puissions imaginer. Le problème est que ce que nous disons ou faisons ne fait souvent qu’aggraver les choses. Lorsque nous ne sommes pas à l’aise avec la douleur d’une autre personne, nous avons souvent recours à des clichés et à des euphémismes qui, au final, ajoutent une insulte à une blessure.

Alors, voici quelques phrases à éviter de dire quand quelqu’un que vous aimez souffre et traverse une période difficile:

1. Les conseils qui commencent par «tu devrais (ou ne devrais pas)…»

La plupart des gens adorent donner des conseils, en particulier quand ils se retrouvent dans une situation qui ressemble à ce qu’ils ont déjà vécu. « Tu devrais engager un avocat. » « Tu devrais reparler avec ton patron. » Mais nous ne pouvons pas faire cela. Même avec les meilleures intentions, nos conseils sont fondés sur nos propres perspectives et jugements. La personne qui souffre n’a pas besoin de conseils. Elle a simplement besoin d’une oreille attentive.

2. Tout ce qui tente d’expliquer ou de dissiper la douleur de l’autre personne.

Nous aimons nous sentir utiles, ce qui nous amène souvent à faire des suppositions ou des hypothèses sur des situations qui ne font qu’ajouter à la confusion ou au désarroi. «Les médecins ont sûrement fait tout leur possible. Sois simplement reconnaissant que ton père n’ait pas souffert. » Ces phrases sont souvent formulées avec les meilleures intentions, mais elles manquent d’empathie.

3. « Il y a probablement un leçon à en tirer. »

Nous tirons tous des leçons importantes de nos luttes. Mais cela se produit généralement avec le recul et sans l’invitation de quelqu’un d’autre. Dire cela à quelqu’un qui est au beau milieu d’une lutte est pénible.

4. Toutes les phrases qui commencent par «Au moins…»

Dire «au moins, tu sais que tu peux avoir un emploi» n’est pas une réponse utile lorsque quelqu’un se sent mal après avoir été renvoyé. « Au moins, il a bien profité de sa vie » n’est pas ce qu’il faut dire quand quelqu’un est en deuil. Je sais qu’il est tentant de souligner le bon côté des choses quand quelqu’un traverse une période difficile. Mais cela n’aide en rien la personne qui souffre.

5. « Tout arrive pour une raison. »

Je sais que pour certaines personnes, cette phrase apporte un certain réconfort. Mais voici le problème: pour d’autres, cela ressemble à de l’autosatisfaction et laisse supposer que l’univers joue avec nos vies et celles de ceux que nous aimons.

Vous vous demandez probablement ce que vous pouvez faire ?

En vérité, notre présence est le plus beau cadeau que nous puissions offrir pour une personne qui traverse une période difficile.

Même si vous n’avez jamais vécu la même chose que l’autre personne, il est probable que vous ayez éprouvé les mêmes sentiments à un moment ou à un autre. L’empathie consiste à puiser dans ces sentiments et à dire: «J’espère que tu sais à quel point je tiens à toi et que je suis là si tu as besoin de parler. »