Tu te rendras compte que je te manque le jour où je ne serai plus là

je ne serai plus là

Le 15 Février 2018. Image crédit : Pixabay

Tu te rendras compte que je te manque le jour où je ne serai plus là

« Un jour tu me chercheras parmi tous ceux que tu rencontreras mais tu ne me trouveras pas. »

Je ne sais pas quand ce jour arrivera. Mais ce jour là, je tiendrai la main de quelqu’un, et que je ne te remarquerai même pas quand nous nous croiserons. Jusqu’au moment où tu diras mon nom. Je me souviendrai de toi et de tout ce que nous étions, mais surtout de ce que nous n’étions pas. Parce que tu ne m’as jamais donné d’importance.

Tu m’as donné des bribes d’une histoire d’amour sans cœur qui m’a laissé dans la confusion. Une histoire d’amour où j’aimais quelqu’un qui ne m’aimait pas en retour.

Mais un jour, mon nom apparaîtra et tu réaliseras à quel point je te manque.

Les petites conversations où nous avions l’habitude de parler de toi te manqueront. Ainsi que les messages que tu avais l’habitude d’ignorer. Tu réécouteras les messages vocaux juste pour entendre le son de ma voix. Tu te retrouveras à regarder mes photos en me rappelant quand tu étais un personnage principal dans ma vie ou du moins je voulais que tu le sois. Tu te rappelleras comment je t’ai raconté chaque détail de ce qui se passait.

Et cela te manquera de ne pas avoir quelqu’un à qui raconter ces choses. Quelqu’un qui se souciait vraiment de ton bien-être et de ton bonheur. Les messages qui surgissaient au cours d’une journée chargée te manqueront, et ceux que tu recevais tard dans la nuit disant, « J’espère que tu es bien rentré. » Cela te manquera de ne pas avoir quelqu’un qui se soucie de toi, même si ce n’était pas réciproque.

Cela te manquera d’avoir quelqu’un que tu tenais pour acquis. Et quand ces moments où je te manquerai te frapperont, ce que tu regretteras, c’est de ne pas avoir réalisé ce que tu avais quand tu l’avais. De ne pas m’avoir donné la chance que je méritais probablement. Cela hantera probablement tes nuits.

Les nombreuses interrogations hanteront ton esprit jusque tard dans la nuit quand tu seras allongé dans un lit seul ou pire couché à côté de quelqu’un qui te fera sentir seul … quelqu’un qui te traitera comme tu m’as traité.

Et peut-être que tu m’enverras un message juste pour voir comment je vais. Peut-être que tu seras simplement curieux de savoir si tu comptes toujours pour moi. Ce sera probablement le cas. La différence entre nous deux, c’est que je pensais à tout ce que je disais pendant que tu cherchais à comprendre ce que tu ressentais pour moi. Tu ne voulais pas t’inquiéter mais tu l’as fait. Je pouvais le voir. Cependant, je n’ai jamais eu à m’interroger sur toi. Je n’ai jamais eu à le remettre en question.  Je t’ai regardé avec la même confiance que j’espérais retrouver.

Mais je ne pouvais pas continuer à attendre ça. Je ne pouvais pas espérer et vouloir et travailler pour quelque chose que je ne recevais pas. Même les meilleurs se fatiguent à essayer.

Et tu m’as peut-être blessé au début mais à long terme, je passerai à autre chose. Je suis le genre de personne qui manque aux gens même s’il faut beaucoup de temps pour s’en rendre compte. Je suis le genre de personne que les gens n’oublient pas vraiment.

Un jour, ton téléphone s’allumeras et tu voudras que ce soit mon nom sur l’écran.  Un jour je te jure que je te manquerai et quand ce jour viendra je ne serai plus là.

kirsten-corley

Source 

4 commentaires à propos de “Tu te rendras compte que je te manque le jour où je ne serai plus là

  1. je me trouve dans cette situation aujourd’hui c’est exactement ce que je pensais ce matin et cela me donne la réponse a mes questions que je ne leurre pas. Souvent quand je consulte votre cite j’ai des réponses sur mon vécu.

  2. C’est vraiment trop beau pour etre vrai c’est tout ce que la plupart souhaite que cela se realise mais pour ma part c’est impossible
    Cela dit en passant c’est très bien ecrit tres beau a lire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*