sdf-2

Un SDF retrouve un toit grâce au Bon Coin : vidéo

La France compte  plus de 140 000 SDF. Un chiffre en augmentation de plus de 40 % en tout juste  six ans. Endetté et à la rue, Pierre, 59 ans, a mis une annonce sur le site Leboncoin qui a suscité un élan de solidarité.

«Bonjour, j’ai 59 ans. Sans domicile fixe, je cherche sur Le Havre (Seine-Maritime) un endroit à l’abri du vent et de la pluie pour dormir le temps que je paye mes impôts, saisis sur salaire de janvier à avril. Même un placard ou un garage me suffit, si vous avez un véhicule qui ne roule pas, ça peut aussi me convenir. Je peux verser 100 euros (maximum) par mois.»

Voici le texte de la petite annonce pas comme les autres mise en ligne il y a quelques jours sur le site leboncoin.fr. Le message de Pierre a ému les internautes. Surendetté, il doit encore 6 000 euros «pour les impôts et les huissiers», raconte France 3 Normandie, qui l’a retrouvé.

Voici la vidéo de la belle histoire du SDF aidé par les internautes

 

Il donne aussi un peu d’argent à son fils, dans la difficulté lui aussi. Lancé comme une bouteille à la mer sur internet, son appel a permis un formidable élan de solidarité dans toute la France. Pierre a reçu près de 300 réponses, lui proposant généreusement de le dépanner. Il vient de s’installer chez un couple de buralistes, au Havre, qui a lui a proposé un logement provisoire, «ému par la situation, mais également par la volonté et le courage de cet homme»

«Mon téléphone n’a pas arrêté de sonner. C’est incroyable»

L’auto-entrepreneur, dans le bricolage, a enchaîné les déconvenues : «en pré-retraite depuis 2012, il a vu son revenu diminuer de presque la moitié. Sont arrivés ensuite les impôts, basés sur ses revenus antérieurs, qu’il n’est pas parvenu à payer, et une saisie sur salaire, des difficultés à payer le loyer», retrace Normandie-actu. Et Pierre a fini par se retrouver à la rue.

Depuis son annonce, «mon téléphone n’a pas arrêté de sonner. C’est incroyable. On m’a appelé pour me proposer des logements au Havre, à Rouen, et même à Lille, Paris, Marseille, Quimper… Les gens sont géniaux ! », s’enthousiasme-t-il.

«Pour moi, c’est comme un trou d’air. J’ai un moral d’acier et dans quelques mois, je serai tiré d’affaire. Mais je pense à ceux qui sont toujours à la rue, à ceux qui ont besoin d’aide », insiste-t-il, listant « Coco, l’amie qui l’a hébergé, avec son compagnon et sa petite fille, et qui peine à payer la facture de chauffage, Dominique, l’ami SDF du Havre… ».

Selon la fondation Abbé Pierre, le nombre de Sans domicile fixe aurait augmenté de 40% en six ans. Près de 4 millions de personnes souffriraient de mal-logement ou d’absence de logement personnel.

Source : leparisien.fr

Notez cet article