Une étude affirme que les grands-parents qui gardent leurs petits-enfants augmentent leur espérance de vie

Le 23 Mars 2018. Image crédit : Pixabay

Une étude affirme que les grands-parents qui gardent leurs petits-enfants augmentent leur espérance de vie

La plupart des grands-parents s’occupent régulièrement de leurs petits enfants, mais une nouvelle étude affirme que cela aurait même un impact positif sur leur santé.

Les données recueillies auprès de 500 personnes âgées dans le cadre d’une étude sur le vieillissement de Berlin montrent que les personnes qui gardent des enfants voient leur espérance de vie rallongée, peu importe qu’il s’agisse de leurs petits-enfants ou ceux d’une autre personne.

Il se trouve que les grands-parents qui gardent leurs petits-enfants restent physiquement actifs grâce à cela et ils constatent également une diminution du stress, ce qui leur permet de vivre plus longtemps.

Cependant, l’exagération peut annuler ces bienfaits pour la santé, il faut donc chercher le bon équilibre et les personnes âgées ne doivent pas se sentir forcées faire de garder leurs petits-enfants.

Un autre avantage est l’interaction sociale qui aide à garder le cerveau en bonne santé.

Une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’Université du Connecticut a souligné que les conversations personnelles avec des jeunes enfants sont essentielles pour développer leur langage, mais aussi pour le développement de leur cerveau.

90% du cerveau d’un enfant se développe pendant les trois premières années de sa vie. Le cerveau produit des milliards de cellules et des centaines de milliards de connexions au quotidien. Ces liens sont importants pour faire des progrès positifs concernant le développement et résultent des expériences positives quotidiennes et répétées avec leurs parents et leur environnement.

Ainsi, le fait d’inclure les grands-parents dans le développement de nos enfants favorise l’élargissement de leurs connaissances ainsi que leur langage. D’autre part, cela leur donne plus de stabilité et de soutien émotionnel.

Voir l’étude :www.ehbonline.org/article/ source : /newsroom.clevelandclinic.org/

5 commentaires à propos de “Une étude affirme que les grands-parents qui gardent leurs petits-enfants augmentent leur espérance de vie

  1. Les grands-parents ont toujours eu un rôle
    social (familial pour les survivants….)
    Pourquoi eux aussi sont-ils reniés, culpabilisés ….?
    devenus dérangeants sur le plan affectif et remis en cause
    pour leur retraites même s’ils ont toujours versés les cotisations
    sur leurs salaires….?

    Trop tard pour moi ?

  2. Effectivement, la garde d’un petit-enfant au quotidien génère du stress. Mais dans le cas d’un parent isolé en difficulté on ne se pose plus la question, on aide.

  3. Je pense plus tôt à un service ,puis peut y avoir de conséquences sur les deux couples ;
    concernant l’éducation des enfants ,puis les grands- parents peuvent oublier leur propre vie de couple !Hors qu’ils doivent partager entre eux ce moment de tendresse ,faire des choses ensemble ce qu’ils n’ont pas pu réaliser avant ..le temps passé, actifs…
    Bien entendu que, quelques fois ils puissent s’investir mais pour jouer les nounous dans leur quotidien?
    A moins que c’est un couple classique ;la dépendance,budget, complaisance ?alors ,manque d’amour ils le propage sur leur petits-enfants …

  4. Oui, bien-sur mais il faut aussi garder du temps libre pour nos passions, nos rencontres entre amis, enfin la vie libre à la retraite. Ma petite fille a 10 mois, je la vois de temps en temps avec beaucoup de plaisir, il me tarde qu’elle grandisse pour lui faire partager ma passion pour la lecture, le cinéma, voir des spectacles pour enfant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*