Vandana Shiva dénonce le « cartel du poison » et nous appelle à nous lever pour notre santé et notre planète

Annonce

Elle pose la question, est-ce normal que les entreprises qui produisent les pesticides soient les mêmes qui nous vendent des médicaments?

Pour la militante écologique Vandana Shiva qui combat depuis des années « le cartel du poison », cela n’a rien de normal. Vandana Shiva appelle le monde entier à se lever pour notre santé et notre planète, toujours avec le sourire.

Cela fait plus de 20 ans que Vandana Shiva, physicienne, philosophe, et militante féministe indienne, lutte activement contre les pesticides. Et puisqu’elle n’a toujours pas gagné son combat, elle continue avec courage et obstination.

Annonce

Discours de Vandana Shiva :

«Nous devons nous libérer du cartel du poison pour la liberté et la vie sur Terre, pour la liberté de tous les peuples, pour se libérer des maladies, et pour se libérer d’une nouvelle forme d’esclavagisme.»

« On a entre nos mains le pouvoir de soigner la Terre, on a entre nos mains le pouvoir de soigner nos corps, et de réparer nos démocraties en souffrance en enlevant le pouvoir au cartel du poison. »

Ci-dessous, découvrez sa dernière interview avec Brut.

Annonce

Cyril R.

C’est très probablement mon père qui m’a transmis cette passion que j’essaierai moi-même de transmettre à mes enfants. Dès que j'ai un peu de temps, je profite de l’occasion pour passer du temps dans la nature. Par ailleurs, je m’intéresse également à tout ce qui touche au bien être et à l'écologie de près ou de loin, je suis fasciné par toutes les méthodes d’investigation, vérifiables et reproductibles ayant pour but de produire des connaissances. J’ai donc décidé de rédiger des articles qui touchent à ces domaines. J’espère pouvoir vous transmettre un peu de mon savoir et de mon amour pour la nature.

Un commentaire sur “Vandana Shiva dénonce le « cartel du poison » et nous appelle à nous lever pour notre santé et notre planète

  1. Gouvernance et pouvoir individualisé

    L’engouement grandissant pour venir en aide au climat me remplit d’espoir. C’est enfin le temps de se rassembler pour une même cause. Pourquoi pas, du coup, tendre à un état mondial. Du moins, Je crois qu’il n’y a pas d’autre chemin possible pour éradiquer toutes les formes de commerce qui pollue. De là, le système économique qui nous a amené jusqu’ici ne peut que changer d’éthique. Les ressources naturelles sont l’affaire de tous. Tout ce qui en est produit devrait être fait de façon corporative et à but non lucratif. Le droit à la vie deviendrait une recherche à combler les besoins fondamentaux avant toute forme de production technologique. La recherche et le développement pourraient enfin se concentrer sur les solutions climatiques, qui, n’est en fait, que de produire pour du long terme. Sans avoir à revenir à l’âge de pierre, je crois que nous pourrions bâtir des sociétés où chacun à un rôle à jouer. Le logis, les vêtements, l’eau et la nourriture serait crédité à la bases de façon équitable pour tous. Ainsi, l’implication sociale donnerait le réseau de contacts nécessaire pour trouver ceux et celles qui nous restent à impliquer. Lorsque le commerce deviendra celui de protéger la vie, Les emplois ne seront plus une obligation pour vivre mais un consentement à s’impliquer pour une cause qui nous tient à cœur. Ayant un seul but, nos génies de ce monde auraient tôt fait de trouver la logistique pour encadré en suite, chaque individu libéré. Nous avons besoin de mettre fin à la crise de l’énergie. Des solutions sont existantes mais sont tuent par crainte de voir notre système économique actuel s’effondrer, quand, en fait, il ne demande qu’une transformation.

    François Guay
    2019/09/24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *