Un vieux chêne de 350 ans a été coupé pour la fabrication de barriques de vin

Un chêne vieux de 350 ans vient d’être coupé pour servir à la fabrication de barriques de vin. Ces barriques serviront ainsi à bonifier des crûs d’exception. Cet arbre se trouvait en forêt de Bercé, au sud de la Sarthe. L’Office national des forêts (ONF) a déclaré que l’arbre tricentenaire mesurait 45m de haut. Il avait également une bille de tronc de 19m de hauteur et un diamètre médian de 1,07m. Cela équivaut à 17,2 m3 de bois.

Par Phillipe Blot. Le 18/02/2019

Joël Linte, responsable en Sarthe et Mayenne pour l’ONF, a indiqué :

« Les élagueurs ont mis 1h15, à 25 mètres de hauteur, juste pour retirer les premières branches qui faisaient 60 cm de diamètre. »

Les acheteurs, la tonnellerie Sylvain, de Libourne, et leurs clients pour la plupart américains, étaient présents lors de cette opération.

Séchage du bois pour la fabrication des barriques de vin

La tonnellerie Sylvain est une entreprise familiale à la tête d’une cinquantaine de salariés. Elle fabrique 33 000 barriques de vin par an. 70 % de cette production finit ensuite sur le marché international. Cependant, le chêne tricentenaire servira à la fabrication d’une série limitée de barriques qui porte le nom de « Collection », pour des cuvées prestigieuses. Ce vieux chêne sera découpé prochainement, mais les barriques seront fabriquées dans seulement trois ou quatre ans, car le bois doit sécher avant de pouvoir être employé.

Uniquement des chênes tricentenaires pour la série « Collection »

Par ailleurs, toute la série « Collection » utilise uniquement des chênes tricentenaires depuis 10 ans pour fabriquer les barriques de vin. Ainsi, ces dernières années, la tonnellerie Sylvain a fait l’acquisition de chênes âgés de 350 ans. Elle a notamment acheté le chêne de Colbert et le chêne de Morat, dans la forêt de Tronçais, dans l’Allier.

Phillipe Blot

Étant un grand passionné de nature, j’ai toujours eu à cœur de protéger mon environnement et de faire de ce monde un monde meilleur. Au fil des ans, j’ai essayé d’adopter un nouveau mode de vie, je n’achète plus rien de neuf et j’ai adopté le style de vie zéro déchet afin de diminuer mon impact sur l’environnement. Je suis également très bricoleur, j’adore récupérer et retaper les vieilles choses afin de leur redonner une nouvelle vie, j’en ai d’ailleurs fait mon métier. Ainsi, je me suis dit que je pourrais peut-être aider les gens à aller dans la même direction que moi. une vie avec un impact moindre sur l’environnement grâce à des alternatives et des astuces simples que je partage dans mes articles.

21 réflexions sur « Un vieux chêne de 350 ans a été coupé pour la fabrication de barriques de vin »

    1. Pour l’éveil des cons, merci, ça fait longtemps qu’ils sont à pied d’oeuvre et font des ravages !!!! La preuve ici, une fois de plus !!!

  1. Quelle honte ! De quel droit les forêts domaniales publiques vendent elles ces arbres majestueux !
    La cupidité humaine n’a donc aucune limite !

  2. On sen fou du vin veillis.

    Couper un arbre de 350 ans

    Pour un baril a vin
    .
    On merite vraiment de perdre notre planete.

  3. Et l’équipe de sain et naturel est contente d’avoir bientôt des barriques en chêne tricentenaire? J’espère que vous avez au moins planté quelques arbres pour le remplacer (mais je sais qu’aucun d’eux ne vivra plus jamais 300 ans). Je suis vraiment triste et en colère…

  4. Un arbre comme ça est une entité vivante. Référez vous aux reportage « l’intelligence des arbres ».
    Quand on pense aux saloperies que les viticulteurs imposent à la Terre juste pour du pinard et au nom d’une culture et d’un patrimoine. L’alcool ne nourrit pas les hommes et vu le constat écologique actuel on devrait supprimer ce genre de culture.

  5. Qui a autorisé ce massacre, ce crime contre la nature?
    L’ONF ! Ce choix est à l’image de sa politique : productivité et rendement…
    L’équilibre du biotope, le respect de la nature du sol, on n’en a cure !
    C’est ce qui a fait fuir mon fils alors qu’il se destinait au métier de garde-forestier !

  6. C’est comme si on criait pas assez haut et fort que ce monde va mal et que la déforestation s’accroît d’années en années… En particulier pour des vieux arbres comme celui-ci qui font partie du patrimoine naturel. C’est une honte.

  7. ?? La foret s’entretient. Depuis des siecles les silviculteurs gèrent les espèces. Ils plantent, entretiennent recencent et récoltent. En assurant un réel équilibre. S’imaginer que les arbres poussent « comme ça » est un fantasme.

  8. C’est quoi le but de cet article, on est sencé se réjouir ? C’est carrément honteux et stupide que j’en viens à me demander si ce n’est pas un article bidon ! Abbatre un chêne de 350 ans pour faire du vin pour des américains ? Pourquoi ne pas abbatre un de leur sequoïa géant , ils feraient bien plus de bouteilles !
    Je suis triste et écoeuré. Tonnellerie sylvain… entreprise à retenir…

  9. IL Y A DES ARBRES QU4ON NE TOUCHE PAS PAR RESPECT DU SACRE !!!!!!

    Tout ca pour des picoleurs de barrique !!!! aucune conscience !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *