Vivre longtemps :Une recherche suggère que les femmes vivent plus longtemps si elles vivent près de la nature

Vivre longtemps

Récemment, une étude publiée par le groupe Environmental Health Perspectives a donné de bonnes raisons aux femmes de vivre près de la nature pour vivre longtemps . Voir l’étude : https://ehp.niehs.nih.gov/doi/10.1289/ehp.1510363

Cette étude a suivi 108 630 femmes au moyen de questionnaires de 2000 à 2008. Le groupe initial comptait 120 000 personnes pour l’étude en 1976.

Par Antoine Mercier. Le 22/01/2019

Celles qui vivaient dans un environnement plus vert ont signalé une amélioration constante de leur santé dans divers domaines.

Les auteurs de l’étude ont tenu compte des habitudes de vie et de la démographie des femmes. Ils ont utilisé ces informations pour compiler l’ensemble des données.

Plus de 8 000 femmes sont décédées au cours des huit années de cette étude. Et à partir de ces données, les scientifiques ont découvert que le taux de mortalité des femmes vivant dans un environnement plus vert était inférieur à celui des personnes vivant dans des zones plus développées: 12% de moins, sans tenir compte des décès accidentels.

L’objectif de l’étude état de déterminer s’il existait une relation entre «l’environnement de l’habitat » et la mortalité chez les femmes.

Les cancers et les maladies respiratoires étaient beaucoup plus bas dans un endroit plus vert. Les décès d’origine respiratoire étaient inférieurs de 34% et les décès dus au cancer, de 13% par rapport aux zones urbaines.

Les scientifiques avaient quelques théories expliquant pourquoi cela était possible. Par exemple, il y a moins de pollution de l’air, de pollution sonore et même de pollution lumineuse.

Cela signifie aussi moins d’exposition à la chaleur extrême et moins de stress. Mais il y a aussi une meilleure qualité d’air et des poumons en meilleure santé.

C’est aussi bon pour l’esprit

De plus, les espaces verts offrent plus d’opportunités pour socialiser et se connecter avec les autres.

Il a été prouvé que le contact avec d’autres augmente le bien-être et la tranquillité d’esprit d’une personne. Ainsi, cela réduit les taux de dépression et d’anxiété.

Peter James, l’un des scientifiques à l’origine de l’étude, a déclaré:

« Nous avons constaté une corrélation entre une exposition accrue aux espaces verts et aux taux de mortalité plus bas. Nous avons aussi constaté qu’une grande partie des avantages tirés d’une végétation dense semble être associée à une amélioration de la santé mentale. »

Selon, Elizabeth Pegg Frates, il n’est pas nécessaire de vivre dans la forêt pour bénéficier de ces bienfaits et par vivre longtemps.

« Sortez pour respirer l’air pur, promenez-vous dans le quartier, trouvez des amis, profitez des grands espaces verts. Et si vous ne vivez pas dans une région très verdoyante, pensez à planter des arbres ou des plantes.

Si vous vivez dans une zone urbaine, engagez-vous dans une politique locale visant à encourager votre communauté à augmenter les espaces verts. Cherchez consciemment des zones vertes aussi souvent que vous le pouvez. Mettez des plantes chez vous. Et enfin, envisagez de partir en vacances dans des zones riches en végétation. »

La nature est notre meilleure alliée pour vivre longtemps et en bonne santé. Et nous devons également la respecter si notre espèce veut continuer continuer à habiter notre belle planète bleue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*