Voici 15 aliments qui luttent contre les cellules cancéreuses

cellules cancéreuses

Voici 15 aliments qui luttent contre les cellules cancéreuses, et suppriment des toxines et traquent des radicaux libres

Un quelconque régime alimentaire ne va ni provoquer ni traiter un cancer. Mais nous pouvons limiter les risques, car certains aliments, par leurs vertus antioxydantes, sont plus protecteurs que d’autres, explique Pr David Khayat, chef de service à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

La recherche au cours de la dernière décennie a démontré l’évidence que ce que vous mangez a un effet global sur votre santé. La simple vérité est qu’un régime anti-cancer n’est pas si différent des aliments sains que vous devriez manger de toute façon. Il s’agit une grande quantité de fruits et légumes biologiques, ainsi que de la viande maigre ou du poisson.

Pour compiler une liste des aliments de lutte contre le cancer, il faudrait énumérer la plupart des fruits, des légumes, des protéines et des plantes. Certaines aliments combattent l’inflammation encourageant la croissance du cancer. D’autres aliments forcent la mort des cellules cancéreuses, tandis que d’autres encore aident le corps à éliminer les toxines et protègent contre les radicaux libres. Les aliments sains et bio vont attaquer toute maladie à un certain niveau.

A éviter, tous les aliments carbonisés.

Alors, qu’y a-t-il sur la liste des aliments anti-cancer?

Quasiment l’exact opposé du régime alimentaire occidental. Des aliments biologiques qui incluent les légumes colorés, les fruits, les haricots secs, les graisses saines, l’ail, les plantes médicinales, les épices et les protéines maigres. Bien que ce ne soit pas une liste complète, nous allons jeter un oeil à quelques faits marquants:

1. Haricots secs

Les haricots secs offrent de nombreux composés phytochimiques ainsi que des fibres. Les composés phytochimiques comme les saponines ont la propriété d’inhiber la reproduction des cellules cancéreuses; les inhibiteurs de protéase ralentissent la division de ces cellules, et l’acide phytique, lui aussi, ralentit la progression des tumeurs. Les haricots secs contiennent aussi des folates, une vitamine B qui réduit le risque de cancer du pancréas.

2. Graine de nigelle / huile

Aussi connue comme le cumin noir. Il y a à ce jour 656 études révisées par des pairs sur cet aliment incroyable. Cette graine a la vertu de stabiliser et renforcer le système immunitaire. Le Dr Hwyda Arafar MD, PhD, utilise la graine de nigelle dans le traitement des patients atteints de cancer du pancréas avec des résultats étonnants de 80% de mort cellulaire.

3. Carottes

Les carottes sont riches en bêta carotène, un antioxydant dont les scientifiques pensent qu’il protège les membranes cellulaires contre les dommages dus aux toxines et il ralentit la croissance des cellules cancéreuses. Elles fournissent des antioxydants qui peuvent combattre le VPH. Les carottes peuvent se révéler bénéfiques dans le traitement de la leucémie.

4. Légumes crucifères

Les légumes crucifères comme le chou chinois, le brocoli, le chou vert, le chou kale, le chou frisé, le chou-fleur contiennent du sulforaphane et des indole-3-carbinols (l3Cs). Ce sont deux anti-cancer puissants. Ils aident à détoxifier le corps et inhibent le développement des cellules précancéreuses en tumeurs malignes. Dans des études menées par le World Cancer Research Fund et l’American Institute for Cancer, le brocoli et d’autres légumes crucifères étaient particulièrement protecteurs contre les cancers de la bouche, de l’oesophage et de l’estomac. Vous pouvez également envisager de consommer des graines germées de brocoli pour une régénération nutritionnelle encore plus efficace.

5. Ail

Les mêmes composés soufrés qui donnent à l’ail sa forte odeur peuvent empêcher les substances causant le cancer de se former dans votre corps, accélèrent la réparation de l’ADN et tuent les cellules cancéreuses. N’oubliez pas d’inclure d’autres aliments du groupe des alliacés, les oignons, les poireaux, les échalotes et la ciboulette. Le soufre présent dans ce groupe d’aliments facilite la mort des cellules du cancer de la prostate, du côlon, du sein et du poumon.

6. Gingembre

Le gingembre a des propriétés anti-inflammatoires puissantes et peut ralentir la croissance du cancer. Cette racine épicée est également utile pour soulager les nausées, les migraines, les douleurs musculaires et l’arthrite. Le pouvoir anti-inflammatoire du gingembre tue les cellules cancéreuses de l’ovaire dans un tube à essais plus rapidement que la chimio, selon une étude effectuée au Centre du Cancer de l’Université du Michigan.

7. Raisins et resvératrol

La recherche montre que le resvératrol offre de nombreux avantages en matière de santé y compris réduire l’inflammation et prévenir l’oxydation du cholestérol LDL. Il permet également de limiter la propagation des cellules cancéreuses et déclenche la mort de ces cellules. Si vous cherchez à augmenter votre consommation de resvératrol, envisagez de consommer du raisin, des myrtilles, des canneberges et des grenades, chacun d’entre eux offrant un large éventail d’antioxydants.

8. Thé vert

Riche en polyphénols et catéchines, notamment l’EGCG (gallate d’épigallocatéchine). L’EGCG est foudroyant sur les cellules cancéreuses. Ce puissant antioxydant aide à détoxifier le foie et retarde la croissance du cancer. Des études de laboratoire ont montré que les catéchines du thé peuvent réduire les tumeurs et réduire la croissance des cellules tumorales.

9. Grenade

Des études ont montré que le jus de grenade permettait de réduire le risque lié au cancer de la prostate et probablement celui lié au cancer du sein. Associé avec du brocoli, du curcuma et du thé vert, il a fait chuter de 63 % les niveaux de PSA des patients atteints du cancer de la prostate. Et cela en six mois.

10. Algues

Les algues Kelp, Kombu, Hijiki, Nori et Arame sont des aliments puissants et riches en minéraux et vitamines que l’on peut facilement ajouter aux soupes, salades, quinoa ou autre. Les algues offrent une quantité d’avantages nutritionnels et curatifs.

  • Le Kelp aide à éliminer les particules radioactives et les métaux lourds de l’organisme.
  • Le Kombu contribue à abaisser la pression artérielle et est abondant en iode, carotènes, vitamines B, C, D et E; c’est également une algue riche en protéines et qui contient également du calcium, du magnésium, du potassium, de la silice, du fer et du zinc.
  • Le Hijiki stimule les cellules tueuses naturelles pour la protection contre les maladies.
  • Le Nori est riche en carotènes, calcium, fer, iode et phosphore.
  • L’Arame est l’une des sources les plus riches en iode. Les herboristes utilisent l’Arame pour aider à réduire les fibromes du sein et de l’utérus.

Les algues séchées se trouvent également en poudre à utiliser dans les bains détoxifiants.

11. Epinards

Cet aliment vert polyvalent contient de la lutéine et de la zéaxanthine. Ces caroténoïdes suppriment des molécules instables et les radicaux libres de votre corps. Ils sont également présents dans d’autres légumes à feuilles vertes foncées. Une étude du NIH/AARP portant sur plus de 490 000 personnes a trouvé que celles qui mangeaient plus d’épinards étaient moins susceptibles de développer le cancer de l’oesophage. Certaines études suggèrent que les caroténoïdes des épinards et d’autres aliments réduisent le risque de cancer de l’ovaire, de l’endomètre, du poumon, et le cancer colorectal.

12. Fraises

Cette baie est riche en antioxydants comme la vitamine C et l’acide ellagique. L’acide ellagique présente des propriétés anti-cancéreuses qui suralimentent les enzymes pour ralentir la croissance des tumeurs. Toutes les baies contiennent de puissants antioxydants, ce qui signifie qu’elles arrêtent naturellement le processus qui crée des radicaux libres endommageant les cellules. D’autres baies riches en flavonoïdes comme les framboises, les myrtilles, les mûres, et les canneberges sont également de puissants antioxydants et sont considérées comme des aliments protecteurs. Les fruits et les baies ont le potentiel de réduire les risques de cancer du poumon, de la bouche, de l’estomac et de l’oesophage.

13. Tomates

Le lycopène est un antioxydant très concentré dans les tomates. De nombreuses études suggèrent qu’une alimentation riche en lycopène est liée à un risque plus faible de cancer de la prostate. Dans les tests de laboratoire, le lycopène stoppe le développement d’autres types de cellules cancéreuses, celles du sein, des poumons et de l’endomètre. D’autres aliments qui contiennent du lycopène incluent la pastèque, le pamplemousse rose et les poivrons rouges. Cependant, alors que la consommation régulière de tomates et de poivrons est associée à un moindre risque de plusieurs cancers, notamment le cancer de la prostate, elle a un inconvénient qui est la solanine. Si vous avez une inflammation, la solanine est susceptible d’empirer et d’aggraver la situation.

14. Curcuma

La curcumine est l’un des plus puissants antioxydants trouvés dans le curcuma et a de nombreux avantages pour la santé. Il a été largement étudié pour sa capacité à tuer de nombreuses lignées de cancers. James A. Duke, un ethnobotaniste, a publié des résumés complets de 700 études sur le curcuma.

15. Vitamine D

Certes, la vitamine D n’est pas un aliment, mais il y a une infinité d’études qui montrent que cette vitamine joue un rôle dans la réduction du risque de cancer du sein et du côlon, ainsi que l’amélioration du taux de survie des personnes atteintes du cancer du poumon.

Mise à jours:

16. Le café

une étude menée par des chercheurs de la faculté de médecine de Harvard a montré que le fait de consommer 4 à 6 tasses de café par jour diminuait de façon importante le risque de rechute pour les cancers de la prostate. Une autre étude, publiée dans la revue Breast Cancer Research, suggère qu’une consommation moyenne de 5 tasses de café par jour réduirait le risque de développer un cancer du sein.

17. L’œuf et le pain blanc ou aux céréales, qui sont des aliments indispensables dans une alimentation équilibrée pour la santé. A condition, s’agissant de l’œuf, que le patient n’ait pas de cholestérol.

18. Les petits poissons comme les sardines, les maquereaux, les anchois, ou les harengs.

Une sardine peut contenir de 20 à 30 fois plus d’oméga 3 qu’une sole ou une morue. Cependant, il apparaît que l’ingestion importante d’oméga 3 au travers de la consommation de saumon augmente le risque de cancer de la prostate. A limiter: les gros poissons (thon, espadon…) situés en haut de la chaîne alimentaire, qui sont les plus contaminés par les polluants organiques persistants.

19. Le vin rouge consommé avec modération a des vertus anticancéreuses grâce à sa teneur en resvératrol, un puissant antioxydant.

A éviter, tous les aliments carbonisés.

« La nourriture que vous mangez peut être soit la forme de médecine la plus sûre et la plus puissante, soit la forme de poison la plus lente. » Anne Wigmore

Sources:
www.mdpi.com
www.ncbi.nlm.nih.gov
www.ncbi.nlm.nih.gov
www.greenmedinfo.com
www.ncbi.nlm.nih.gov

Notez cet article

6 commentaires à propos de “Voici 15 aliments qui luttent contre les cellules cancéreuses”

    • c est une grande arnaque ou les chercheures n’arrivent pas a trouver des traitements definitives pour les cancers et diabetes car sont complices des laboratoitoires qui nous vends des medicaments et pour garder les emplois
      pour cela il faut associers les malades competents avec les chercheures pour controller l’etat d’avancement et denonce leures complicites avec les laboratoires

  1. ces aliments et boissons ont toutes et tous bonne réputation !!! le principal est d’arriver à les consommer ensemble le plus possible donc de faire des menus équilibrés et qui donnent envie de manger sainement !!!! merci de faire la promotion de tous ces bons légumes parfois vite oubliés!!! mamie Yet

  2. Bonjour, votre article est très intéressant.
    Je suis tout de même étonné, dans votre mise a jours vous avez ajoutez le vin rouge mais pas le chanvre.
    De nombreuses études récente démontre les bienfaits notamment pour lutter contre le cancer et contre les effets indésirables de la chimiothérapie.
    Voici où en est la recherche sur le cannabis en tant que traitement contre le cancer :
    https://www.principesactifs.org/manuel-guzman-il-faut-plus-dessais-cliniques/

    Voici un dossier sur une partie des utilisation thérapeutiques possible :
    https://www.doctissimo.fr/html/dossiers/drogues/cannabis/13438-cannabis-medical.htm

  3. Vous parlez du pain blanc, hors d’autres articles,bannissent carrément le pain blanc en favorisant le pain au levain…là vraiment je ne comprend plus rien, en outre dans tous les articles personne ne parle du chocolat par exemple noir à 80%…

  4. J ai ma tante maternelle qui souffre du cancer du sein ,donc je lie attentivement votre article pour pourvoir l aidé depuis la Guinée et moi en ITALIE depuis 8 où j ai eu la licence et la Qualité d infirmière OSS. Je voudrais vous remercier d avoir mis a la disposition de tous et de toutes, votre savoir ! Vous êtes vraiment des genies pour l humanité dechue ! ( L esgalgo que l italien appelle lumache est aussi très efficace contre le cancer tout comme le citron )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*