aimer une personne

Le 29 Mai 2018. Image crédit : Pixabay

Vous pouvez aimer une personne même si votre histoire n’est pas destinée à durer pour toujours

Il existe de nombreuses théories pour essayer de comprendre la raison derrière l’épidémie humaine que j’appelle le syndrome de «Je veux ce que je ne peux pas avoir».

Pour moi, il n’a jamais été question du frisson de la chasse. Je ne suis pas du genre à courir derrière les gens , donc ça ne m’intéressait vraiment pas. Non, pour moi cela concernait plus l’histoire. Je pense que tous les efforts méritent d’être faits pour l’histoire.

Parfois, les gens débarquent dans notre vie et ils sont tellement incroyables qu’ils font totalement chavirer notre cœur, mais pour une raison ou une autre, ils ne sont pas faits pour nous. Ils sont simplement notre présent, mais pas notre futur. J’ai toujours su quand les choses n’allaient pas durer, mais mon cœur n’a aucune logique quand il choisit d’aimer quelqu’un. Aucune raison. Sa seule fonction est d’aimer. Mon cœur a toujours convaincu mon esprit de rester, de l’aimer quoi qu’il arrive, de profiter de sa compagnie et de voir l’histoire à travers.

Il y a quelque chose de romantique lorsqu’on sait qu’elle doit se terminer.

C’est comme si vous découvriez que vous n’aviez qu’une année vivre. Si quelqu’un me disait que je n’avais qu’une année à vivre, je ne voudrais pas en finir maintenant. Je voudrais vivre ma vie à fond. Profiter de chaque jour de mon temps sur terre jusqu’à mon dernier souffle.

Découvrez aussi : Vous n’étiez pas trop bien pour lui, c’est lui qui n’était pas assez bien pour vous

Savoir que je ne serais pas avec quelqu’un pour toujours n’a fait qu’intensifier mon besoin d’être avec la personne, pas pour toujours, mais sur le moment. Je voulais l’embrasser et la toucher et la découvrir. L’aimer farouchement.

J’avais l’habitude de penser que l’engagement durait pour toujours, mais ce n’est pas du tout le cas. Rien dans la vie n’est garanti. Personne ne peut vous promettre pour toujours même s’il le veut. Dans un sens, une fin m’a apporté plus de sécurité.

Peut-être qu’ils ne sont pas là pour le long terme. « Pour toujours » n’a pas sa place dans un monde en constante évolution.

J’ai appris qu’il y avait plus de force à lâcher prise, qu’à retenir. J’ai appris à arrêter d’essayer de retenir les êtres humains. À aimer sans vouloir posséder, parce que je n’avais besoin de personne.

J’ai appris que la fin d’une relation n’était pas la fin de mon monde.

Je sais que vous pensez que je n’ai peut-être pas encore rencontré le « véritable » amour, mais j’ai eu un amour que je pensais être le bon. . Je croyais que nous serions ensemble pour toujours et quand ça s’est terminé, ça m’a presque détruit.

Au bout d’un moment, j’ai lâché prise et j’ai réalisé que ça ne me tuait pas et que mon cœur n’était pas amer et froid. Là où il y a un potentiel d’amour, le cœur continue à avancer. Il aimera qui il veut même si je ne le veux pas, même s’il y aura une fin. Il continuera à aimer après cela aussi. Cela témoigne que nous capables de donner beaucoup d’amour.

Donc, quand je rencontrais quelqu’un, même si je savais que je ne pouvais pas l’avoir pour toujours, j’appréciais chaque moment que nous passions ensemble. Je l’aimais pour les moments que nous partagions et la joie que cela m’apportait et j’en gardais de merveilleux souvenirs.

Peut-être que ce n’est pas cette idée de l’amour que j »avais avant, cette notion du bonheur pour toujours. Mais c’est aussi beau qu’une histoire.

Bien sûr, la rupture fait mal, je n’aime pas voir les choses se terminer, mais ce n’est pas parce qu’une histoire doit se terminer que vous ne devez pas profiter du voyage.

Article connexe : 5 signes qui indiquent qu’il n’est pas trop tard pour sauver votre relation