En Wallonie, les citoyens peuvent gagner de l’argent en ramassant des canettes

Annonce
Gagner de l'argent en ramassant des canettes

Les canettes font partie des déchets que l’on retrouve le plus souvent sur le bord des routes, les trottoirs, les cours d’eau et dans la nature en général.

Nous vivons dans un contexte économique où le moindre euro compte, alors si nous pouvons gagner un peu d’argent tout en faisant une bonne action, c’est doublement gagnant. Ainsi, pour inciter les habitants à ramasser les canettes abandonnées, la Wallonie a eu l’idée de lancer un projet-pilote. L’idée est très simple: lorsque vous ramassez 100 canettes, vous obtenez un bon de 5€.

Sachant que nous pouvons recycler une canette vide en seulement 60 jours, nous pourrions alors la recycler jusque 6 fois par an !

Annonce

Et les canettes sont recyclables à l’infini, donc raison de plus de ne pas les laisser dans la nature.

En Belgique, 24 communes ont décidé de participer à cette expérience sur une période de deux ans, afin de pouvoir déterminer si cette stratégie est efficace. Le but de cette opération orientée principalement sur l’écologie est de donner envie aux habitants de rendre l’environnement plus propre.

« Ce site permet la comptabilisation des canettes rapportées et la commande de bons d’achat d’une valeur de 5 € à faire valoir dans les commerces locaux participants. Les bons d’achat seront envoyés aux bénéficiaires par la Poste. »

Et pour faire partie de cette expérience, rien de plus simple, il suffit de s’inscrire sur le site primeretour.be .

La région wallone explique que ce ne sont pas les consommateurs qui paieront cette prime de retour :

« La prime de retour pour toute canette abandonnée dans la nature n’entraînera aucune modification du prix des canettes en Wallonie. Cette prime octroyée dans le cadre de ce projet-pilote sera financée par le secteur de l’emballage. »

Dans cette expérience, tout le monde serait donc gagnant. Les gens pourraient faire quelques économies tout en préservant l’environnement. Qui sait, peut-être que cette idée incitera les pays voisins à tenter l’expérience !

Voir aussi : Voici pourquoi vous ne devriez pas écraser les canettes en aluminium avant de les recycler

Annonce

Cyril R.

C’est très probablement mon père qui m’a transmis cette passion que j’essaierai moi-même de transmettre à mes enfants. Dès que j'ai un peu de temps, je profite de l’occasion pour passer du temps dans la nature. Par ailleurs, je m’intéresse également à tout ce qui touche au bien être et à l'écologie de près ou de loin, je suis fasciné par toutes les méthodes d’investigation, vérifiables et reproductibles ayant pour but de produire des connaissances. J’ai donc décidé de rédiger des articles qui touchent à ces domaines. J’espère pouvoir vous transmettre un peu de mon savoir et de mon amour pour la nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *