Yann Arthus-Bertrand prévient : « On va vers une fin de l’humanité. »

Annonce

Yann Arthus-Bertrand prévient
Image crédit : Public Sénat

Yann Arthus-Bertrand prévient : « On va vers une fin de l’humanité. »

Ne soyons pas naïfs : la sixième extinction de la faune et de la flore, c’est également celle des êtres humains, nous prévient le photographe Yann Arthus-Bertrand.

Parce qu’il est temps de regarder la vérité en face, le photographe et réalisateur Yann Arthus-Bertrand fait un constat sur la croissance et l’équilibre mondiale qui donne à réfléchir. Pour qu’enfin les hommes et les politiques comprennent les enjeux essentiels pour notre futur mais surtout pour celui de nos petits enfants. Et face à ce problème urgent, il ne mâche pas ses mots.

Pour ce grand homme de l’écologie qui se sent perdu, la 6 ème extinction de masse des animaux, est en train de se passer, c’est celle de l’humanité, la fin de l’homme sur terre. Le manque de réaction et la religion de la croissance doivent prendre fin. D’où la nécessité absolue de prendre les choses en main et de réagir en nombre le plus rapidement possible. Il a exposé dans une émission son désarroi et son cri d’alarme sur cette situation dans Public Sénat.

Regardez l’interview Yann Arthus-Bertrand prévient:

Annonce

« La sixième extinction, c’est la mort de mes petits-enfants. »

« On est dans un déni complet. On ne veut pas croire ce qui va arriver. »

« Le courage de la vérité, c’est qu’on va vers une fin de l’humanité. »

« Ce manque de réaction qu’on a tous est absolument effarant. »

« Je crois que c’est nous qui avons le pouvoir. Et ce qui est important c’est que je change moi et que vous changiez vous (…) On a les hommes politiques que l’on mérite. Ils ne sont pas plus malins ni plus intelligents que nous. Ils sont là, en fin de compte, pour faire ce qu’on a envie. Si on n’est pas capables de changer, si on n’a pas envie de changer, les hommes politiques ne changeront rien. »

Lire aussi : Yann Arthus-Bertrand : « Le capitalisme est en train de détruire la planète »

L’interview dans son intégralité est à regarder ci-dessous :

Annonce

Face à cette extinction annoncée chacun peut agir et faire des choses à son échelle, pour éviter ou minimiser l’impact de l’activité humaine et même avec de nombreuses petites choses, nous devrions parvenir à éviter le pire.

Voir aussi : Human: le documentaire incroyable qui changera votre façon de regarder vous-même

Cyril R.

C’est très probablement mon père qui m’a transmis cette passion que j’essaierai moi-même de transmettre à mes enfants. Dès que j'ai un peu de temps, je profite de l’occasion pour passer du temps dans la nature. Par ailleurs, je m’intéresse également à tout ce qui touche au bien être et à l'écologie de près ou de loin, je suis fasciné par toutes les méthodes d’investigation, vérifiables et reproductibles ayant pour but de produire des connaissances. J’ai donc décidé de rédiger des articles qui touchent à ces domaines. J’espère pouvoir vous transmettre un peu de mon savoir et de mon amour pour la nature.

19 réflexions sur « Yann Arthus-Bertrand prévient : « On va vers une fin de l’humanité. » »

  1. Je pense que Monsieur Harthus-Bertrand a entièrement raison. Pour moi la première cause c’est ce maudit fric . Et ca pour le changer c’est vraiment pas gagné. Dailleurs je vois qu’en ce moment nos chers millardaires s’intéressent vraiment à l’espace. Chercheraient ils une autre planète pour se barrer quant la notre sera pourrit. Vont-ils emmener avec eux quelques gueus?
    Je pense qu’il faut règuler les naissances. J’entend que nous seront 4 millards d’humains en plus en 2050, pour moi cela va être ingérable. Enfin, je ne serais plus là pour le voir, mais je suis persuadé que l’humain après avoir tout détruit y restera aussi.

    1. Au lieu de dépenser un fric bête à tenter de fuir vers d’autres cieux…où l’on devrai recréer artificiellement les conditions pour y vivre, on ferait mieux de dépenser ce blé à sauvegarder cette planète qui a encore (mais pour combien de temps encore?) les conditions parfaites pour notre survie!

  2. On peut retourner le problème dans tous les sens… le point crucial c’est la surpopulation de la terre. Comment peut-on à l’heure actuelle mettre 5, 6 et plus d’enfants au monde ? Il n’y a déjà pas assez de travail pour tous, il n’y aura pas assez de nourriture, d’énergie sans utilisation d’engrais, de produits chimiques en tout genre qui empoisonnent notre terre… mais comment faire pour stopper cette spirale destructrice ??

    1. On c est la surconsommation donc le fric il faut vraiment arrêter de penser pognon pensons plutôt amour échange entraide et même des milliards d humains la terre peu nous faire vivre si on la respecte

    2. Cela me fait penser qu’au fond les maladies et l’instinct territorial des espèces dont l’homme sont malheureusement en grande partie nécessaire à maintenir un équilibre et prévenir une surpopulation. Évidemment personne ne veut en être la victime (instinct de survie), et notre envie, moi la première, de paix et d’harmonie dans le monde, est contradictoire…Comment concilier les deux? Déjà de plus en plus de personnes ne veulent plus faire naître des enfants dans un monde en surpopulation mais aussi qui se meurt et ne leur offre pour le moment que des perspectives bien tristes de futur….

  3. Il faut arrêter cette inconscience face à la nature et notre environnement, cette surconsommation et cette frénésie vers la surproduction sans voir les impacts environnementaux. Il faut organiser un grand rassemblement mondial sur l’environnement pour réveiller nos gouvernements à cette réalité qui nous menace tous.

  4. Le probleme c’est les gens comme la meuf qui s’en fou et fait seulement sont boulot, elle s’en torche completement regarder sont non-verbal, c’est yeux, c’est du foutage de gueule, les écolos ont besoin de pouvoir et ont besoin d’obliger les gens, ce ne doit pas venir d’eux meme car l’humain est une race stupid.

  5. Bonjour, je ne suis ni voyant, ni prophète, mais il faut être aveugle, malentendant, débile profond pour ne pas deviner la grosse couillonnade qui se prépare, le plus drôle c’est que tout le monde en est conscient mais c’est comme pour le cancer, c’est pour les autres, mais surtout pas pour nous, et dans notre cas se sont nos petits petits enfants et les générations à suivre qui vont en prendre plein la gueule, on sacrifie leur avenir au bénéfice de notre bien être actuel, c’est d’un égoïsme sans nom. Il faut bien prendre conscience qu’il y a des solutions mais elles ne seront jamais au grand jamais appliquées à cause du sacrosaint fric, pas la peine de se leurrer c’est foutu d’avance, c’est imparable et inéducable, car non seulement on ne peut pas arrêter le processus mais au contraire on se précipiter vers l’anéantissement, le seul réconfort c’est que la planète survivra avec les plus petits animaux et les insectes, et s’il y a des survivants humains il vont regretter de ne pas être mort. Je peut vous assurer honorables contribuables que je ne suis pas un pessimiste invétéré, au contraire. Papone.

  6. je suis d’accord pour la fin de l’humanité moi je vois , d’abord qu’avec le détournement des meurs, deux hommes ensemble, ne peuvent pas se reproduire, et pour les femmes c’est pareil, s’il elle n’ont pas de sperme, elles ne sont pas productives
    tout en travaillant dans des carrières de marbre, je me suis aperçu, que là, où je travaillais, il y avait déjà eu la mer, alors d’après moi, le jour ou les glace du Pôle-Nord, seront fondu la terre va basculer, c’est à dire que tout ce qui est dehors, va être dedans, et tout ce qui est dedans, va être dehors, pour moi c’est comme ça que la terre fonctionnera, c’est il rasent la terre après il mettrons des arbres en plastique, ils auront des animaux empaillaient, enfin ils auront que de la figuration de ce qu’il restera de la terre, le jour que la terre viendra à basculer, vaux mieux se trouver sur la plus haute montagne du monde, comme ça vous serez sur qu’au moin ça formera une île .

  7. JAQUES YVE COUSTEAU l’avait dis il ya trente ans….. »n’importe comment c’est trop tards…. » moi je dirais c’est un processus naturel les bacteries fourbe et toxique que nous sommes seront les plus fortes….pour le destruction ,on ne sait pas faire autres choses,a par marié un homme a un hommes ect….

  8. Cher Monsieur,
    l’homme s’adaptera , comme il s’est adapté depuis toujours, le monde de demain vous n’en avez m^me pas l’idée actuelle
    Notre planête a connu toutes sortes de drames et lle est toujours là 90% de la faune et de la flore a disparu un moment, d’autre ont apparu aussi
    Rien n’est figé
    il y a plus de 30 ans on disait que cette terre ne pourrait pas nourir7 milliards d’humains
    Nous y sommes et la pauvreté à été réduite, les hommes mangent encore!
    arr^etez de voir tout noir et de faire des prévisions,non établies comme il y en a eu tant
    l’intelligence humaine n’a pas de limite !!!!

    1. On est loin de nourrir 7 milliards d’humains. Vous n’avez pas l’air au courant des milliers, même millions de personne meurt de faim tout les jours (dont des enfants). Et dire que la pauvreté a reculé, pareil on se demande dans quel monde vous vivez. Il y a de plus en plus de pauvres et de malnutrie et en parallèle de plus en plus de riche…!! L’augmentation de la population humaine ne peut avoir que des effets negatif sur les autres espèces, animales ou végétales. Nous créons un déséquilibre, la Terre rééquilibrera tout ça a sa façon…

  9. Le capitalisme ne fait pas que tuer la terre. Pour moi, le capitalisme est LE problème depuis des centaines d’années. L’avidité de l’argent et du pouvoir qu’il apporte rend les hommes et les femmes complètement fou. Comme M.Bertrand je pense que les espoirs sont minces pour que nos petits-enfants aient un avenir.

  10. Je suis tout-à-fait d’accord avec Monsieur Yann Arthus-Bertrand, il nous faut bouger chacun dans notre coin même si c’est peu c’est toujours çà, mais on ne doit rien attendre des autres (ceux qui ont du fric) car eux ne bougeront pas, ils détruisent tout et achétent tout ce qui est encore debout. Cela a vraiment l’air de vouloir absolument liquider les habitants de la Terre tandis qu’eux seront partis ailleurs. Pour ma part, je suis horrifiée à chaque fois que je vois que l’on jette tout sur cette terre que çà soit des détritus ou simplement ce qu’ils ont acheté pour se nourrir et qu’ils ont en trop alors qu’il y a des gens qui meurent de faim. La solution est LE PARTAGE et seulement LE PARTAGE. Je fais çà depuis plus de 40 ans quand je me suis aperçue qu’elle était la tournure que prenait la TERRE. J’ai hurlé d’arrêter de faire des enfants lorsque l’on ne sait même pas comment je peux moi-même survivre. Mais cela fait depuis plus de 50 ans que les gens s’en fichent. Je suis fatiguée de me battre dans mon coin sans echo autour de moi.

  11. on s’en fout de la fin de l’humanité, l’homme ce prétentieux n’a que ce qu’il mérite, qu’il soit banni de cette planète terre qu’il a détruit comme il se doit et qu’il foute la paix aux animaux et à la nature mère

  12. Ce sont les qualités du coeur, le partage, la générosité, la compassion qui doivent prédominer. Pas toujours l’individualisme, l’égoisme, la cupidité, etc…et la violence! L’homme a beaucoup évolué mais il est à un tournant et doit évoluer encore, en donnant un coup de barre solide dans le bon sens. Les Trump de ce monde sont de trop; ainsi que tous les dictateurs cupides!

    J’ai confiance que la jeunesse qui s’éveille va un jour changer bc de choses, mais attention au fanatisme. Oui, le capitalisme doit disparaître pour faire place à un ordre nouveau! Quand j’entends que des adeptes du véganisme s’attaquent aux agriculteurs honnêtes et corrects, je ne suis pas d’accord. Je souhaite un monde meilleur pour nos enfants et petits-enfants et oui, il faudrait réduire la natalité sur la terre.

  13. L’une des principales causes, c’est qu’on nous a formaté l’esprit où paraitre, avoir l’air d’être est plus important que d’être : c’est très Shakespearien 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *